Du feu de l’enfer – Sire Cedric

chronique-litteraire

sire-cedric-du-feu-de-lenferSire Cedric revient aux affaires pour nous plonger en enfer. Il nous immerge dans les méandres d’un culte satanique aux cotés d’un frère et d’une sœur que pourtant tout sépare. La sœur en question, thanatopractrice, ne peut se résoudre à abandonner son frère toxique. L’enfer est pavé de bonnes intentions…

Roman de genre assumé

Du feu de l’enfer est un roman de genre assumé, bourré de références à un style d’histoires morbides qui a déjà été vu et revu. Et pourtant…. Sire Cedric arrive à proposer un roman qui flirte avec les clichés sans tomber dans les pièges du pastiche. Ce n’est pas juste un banal roman d’horreur, même si s’en est vraiment un.

Il faut dire que l’auteur a mis du cœur à l’ouvrage pour proposer un roman qui file à un train d’enfer tout en étant d’une étonnante densité. 550 pages tout de même, et rien qui ne ressemble à du remplissage.

Du feu de l’enfer est un thriller avec des rebondissements à fusion foison, qui plonge le lecteur dans des ténèbres insondables où la barbarie fait sa loi. Sire Cedric est un amateur de ces slasher qui mettent en scène des tueurs psychopathes masqués. Pour preuve, sa scène d’introduction d’une incroyable violence et d’une formidable tension. De la sauvagerie à l’état pur.

Ténèbres vs lumière

Mais, je l’ai dit, réduire le récit à une simple histoire horrifique serait faire injure au talent de l’écrivain. Face à la sombre inhumanité de certains, Sire Cedric met en lumière des personnages forts. Pour combattre le fanatisme, il faut savoir se retrouver et ne pas se laisser attirer par le coté sombre de la force.

L’auteur a pris soin de dessiner des personnages complexes et de développer des relations interpersonnelles qui le sont tout autant. Des protagonistes au sang chaud, même s’ils côtoient la mort. Des relations familiales délicates et tendues qui les rendent parfois attachants, parfois rebutants. Des humains dans toute leurs forces et leurs faiblesses.

Du feu de l’enfer a beau être un pavé, il se lit frénétiquement. Les chapitres sont courts, le rythme infernal. L’écriture de Sire Cedric se fait au scalpel. Il taillade, déchire, sectionne. Il propage la mort tout en donnant une vraie vie au récit. Paradoxe.

Tout feu tout flamme

Et puis, il y a ces passages bien sentis qui dénoncent cette impunité des puissants qui est de moins en moins supportée par la société. De quoi placer cette intrigue au cœur de l’actualité, à sa manière.

Pas de doute, les fans de Sire Cedric seront une fois de plus tout feu tout flamme pour ce thriller chaud bouillant. Du feu de l’enfer proposera aux autres de quoi se délecter de ce divertissement terrifiant, s’ils ont l’estomac bien accroché.

Lien vers l’interview de Sire Cedric au sujet de ce roman

Sortie : 09 mars 2017

Éditeur : Presses de la cité

Genre : Thriller

Ce que j’ai particulièrement aimé :

Un vrai roman de genre

Pas un simple roman de genre

Les personnages

4° de couverture

Manon maquille les cadavres, Ariel maquille les voitures. Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et sœur. Un jour, l’une des combines d’Ariel tourne mal et Manon se retrouve complice malgré elle.

Lorsque les assassinats les plus sordides s’accumulent autour d’eux, traçant un jeu de piste sanglant vers une secte satanique, le capitaine Raynal s’intéresse à leur cas. Commence alors une traque qui brouillera les limites entre alliés et prédateurs et mettra à l’épreuve les liens du sang.

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , ,

29 réponses

  1. Merci pour cette chronique enflammée, il va vraiment que je courre comme si le diable était à mes trousses, pour acheter ce roman…;) Je le veux trop, et je suis sure que je vais adorer au vu de ton ressenti!!!!;)

  2. J’étais moi aussi convaincue de sa prochaine lecture mais là je le suis encore plus 🙂 Merci Yvan 🙂

  3. J’hésite, je ne suis pas vraiment fan du genre des romans de Cédric, mais je voulais tout de même lire son précédent… Je n’ai pas le diable au cul comme ma binômette pour ce roman, mais qui sait, le diable pourrait me le proposer, il sait comment me tenter 😉

    PS : je me suis offerte « la dynamique du chaos » de Gilberti parce que je l’ai vu en dédicace à la foire du livre de Bxl, moi, j’y allais pour Stéphane Bourgoin et j’avais pas reconnu Gilberti ! Oups ! 😀

  4. Tu sais que malgré mes quelques tentatives, je n’ai pas accroché plus que ça alors je vais faire l’impasse. Tant pis si je loupe quelque chose, les autres sont trop nombreux 🙂

  5. Je suis en pleine lecture mais je suis déjà conquis

  6. Décidément ce sire Cédric est présent de partout, il va falloir que je m’y mette…

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : Du feu de l’enfer – Sire Cedric – EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Quais du Polar 2017 – Compte-rendu – 31 mars, 01 et 02 avril 2017 – EmOtionS – Blog littéraire et musical
  3. Concours : Devinez le livre mystère – Avril 2017 – 1 gagnant, 5 livres à gagner – EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :