Le Festival Sans Nom 2017, salon du polar de Mulhouse – Compte-rendu

Festival sans nom 2017, cinquième édition du salon du polar de Mulhouse

Le thème principal de cette édition : Les faits divers. Une grande partie des interventions et animations ont tourné autour de cette thématique.

Avec comme parrain Olivier Norek (un flic parrain, on aura tout vu !), et invité d’honneur Jacques Pradel (un spécialiste).

Je vous invite à pousser la porte du salon avec moi. Un festival qui a pris une nouvelle dimension cette année tout en gardant ce qui fait son ADN : la chaleur humaine et les sourires à foison. Ce n’est pas parce qu’on parle de romans noirs que l’ambiance ne peut pas être chaleureuse (c’est même tout le contraire, les auteurs du noir étant de vraies crèmes, en général).

Tellement difficile de décrire les émotions intenses, inédites, ressenties durant ce week-end inoubliable !

(Crédits photos : Marie Soehnlen, Gregory Tachet et Ramon Ciuret pour le FSN, Ko Ma pour le blog C’est contagieux (les photos hilares de Norek / Lebel), Amandine Gazeau, et photos persos).

Pour le compte-rendu des coulisses, suivez ce lien !

Des changements cette année :

Changement de lieu (tout s’est déroulé dans un endroit unique, dédicaces et interviews, dans les salons du magnifique bâtiment de la Société Industrielle de Mulhouse).

Changement de statut me concernant, puisque je fais dorénavant partie du comité d’organisation. Pour autant, ce compte-rendu reste celui du blogueur / modérateur de tables rondes. Je ferai un second article sur les coulisses du salon.

Les dédicaces ont rencontré un grand succès : moments d’échanges magnifiques entre lecteurs et auteurs visiblement heureux d’être là. Une fréquentation sensiblement à la hausse, avec des visiteurs venus d’Alsace mais aussi du territoire de Belfort, de Lyon, de Paris, de Suisse… et même de Belgique !

Le plateau des auteurs était aussi riche qu’éclectique, jugez plutôt : Karine Giébel – Nicolas Lebel – Sire Cédric – Stéphane Bourgoin – Ghislain Gilberti – Elena Piacentini – Cloé Mehdi – Sandrine Collette – Dominique Maisons – Stéphane Pair – Anne-Sophie Martin – Martine Nougué – Pierre Pouchairet – Nick Gardel – Michel Embarek – Frédéric Ploquin – Bob Garcia – Lucie Jouvet – Nicolas Feuz – Jérôme Loubry – Jean-Marie Stoerkel – Michel Montheillet – Vincent Turhan – Pascal Regnauld.

Seule Danielle Thiéry manquait à l’appel, malheureusement tombée malade juste avant le salon.

Quelques photos des dédicaces :

Nicolas Lebel et Olivier Norek, le duo infernal qui a fait vivre des moments d’émotions et de rire que les visiteurs ne sont pas prêt d’oublier ! Et ils savent être sérieux aussi, regardez comme ils s’appliquent 😉

Sire Cédric qui applaudit l’organisation du salon, à coté de Karine Giébel ;-). Il est grand et en plus il signe debout !

Pierre Pouchairet qui propose à un lecteur de faire sa propre dédicace 😉

Le tout premier salon de Jérôme Loubry, enchanté de ses premiers échanges en direct avec les lecteurs (Les chiens de Détroit)

Cloé Mehdi avec un sourire radieux, visiblement contente de partager (Rien ne se perd)

Sandrine Collette, aussi sympathique qu’appliquée

La BD polar également présente, avec Michel Montheillet, Vincent Turhan et Pascal RegnauldMichel Montheillet dans ses œuvres pour dédicacer la trilogie du mal tirée des romans de Maxime Chattam.

L’édition 2017 du FSN a été l’occasion de lancer un prix littéraire, le premier d’une longue série. J’en ai été le président du jury. Les 10 jurés (libraires, blogueurs) ont désigné le roman de Nicolas Lebel comme lauréat pour son roman De cauchemar et de feu. Félicitations à lui ! Il nous a mis une ambiance de feu durant tout le week-end, et on n’en a fait aucun cauchemar ! 😉

J’ai eu le privilège de mener plusieurs interviews durant le salon, en voici quelques retours d’émotions.

Karine Giébel et Sire Cédric

Le selfie de Sire Cédric juste avant l’interview (on remarquera les zigotos Geneviève, Isabelle, Dominique et David qui font les marioles à droite) 😉

Karine Giébel nous a parlé (entre autre) de son tout nouveau recueil de nouvelles D’ombre et de silence.

Sire Cédric est habité quand il parle de son roman Du feu de l’enfer 😉

Nous avons parlé psychologie et ambiguïté des personnages, de la manière dont eux, auteurs, vivent la dureté des scènes écrites (comme le lecteur). Ils ont discuté sur leur manière différente de travailler (Karine Giébel sans jamais aucun plan, Sire Cédric avec un tableau blanc retraçant toute sa dernière intrigue).

La salle était comble (plus d’une centaine de personnes) pour les écouter.

Lien vers la retranscription en « live » de l’interview Karine Giébel / Sire Cédric, par le blog C’est contagieux

Elena Piacentini et Dominique Maisons

En l’absence de dernière minute de Danielle Thiéry, souffrante, Dominique Maisons l’a remplacée au pied levé. un exercice d’improvisation pour moi sachant que les univers des deux auteurs sont très différents. Et bien, vous savez quoi ? Ils se sont bien trouvés 😉

Nous avons eu un échange passionnant. Pour parler de leurs derniers romans respectifs (Comme de longs échos pour Elena Piacentini et On se souvient du nom des assassins pour Dominique Maisons). Pour discuter des faits divers, à travers les prémisses en 1900 dans les journaux populaires, ou de nos jours.

Nicolas Lebel et Nick Gardel

Nick Gardel qui tente de faire peur au public 😉

Quel captivante discussion avec deux auteurs dont on peut rapprocher les univers, avec leur manière de mélanger les histoires noires et une bonne dose d’humour (noir). Deux auteurs qui aiment jouer avec leurs personnages récurrents (Chorale de Nick Gardel et le primé au FSN De cauchemar et de feu de Nicolas Lebel).

Olivier Norek et Pierre Pouchairet

« Vous avez un problème, appelez la police » semble dire Olivier Norek

La thématique de ce plateau tournait autour des flics devenus auteurs. De leurs parcours personnels, de la fascination du public pour les faits divers, de leurs manières de parler de faits de société (et leurs rapports à leur hiérarchie), de leur obligation d’être encore plus crédibles que n’importe quel auteur du fait de leur métier, de leur volonté commune de mettre en avant le travail d’équipe plutôt que des stéréotypes de flics solitaires et alcooliques.

Un échange prenant, tantôt très sérieux, tantôt drôle (il ne peut en être autrement avec Norek). Ma chronique de Entre deux mondes.

Des échanges tellement passionnants que je pourrais les écouter parler durant des heures 😉

Les interviews se sont succédées durant les deux jours, entre 1/2 h et 3/4 h selon les plateaux. De quoi contenter tous les visiteurs et tous les goûts ! Voici quelques photos supplémentaires.

Jacques Pradel, orateur hors pair

Bob Garcia, Anne-Sophie Martin, Frédéric Ploquin et Stéphane Pair sur le thème des journalistes et des faits divers

Et puis, l’un des sommets du salon. L’interview du Parrain 2017, Olivier Norek et du lauréat du prix du Festival Sans Nom 2017, Nicolas Lebel. On aurait voulu le faire exprès, qu’on n’aurait pas pu.

Une échange qui a oscillé entre frissons et rires. Entre moments durs lorsqu’ils parlaient des migrants de Calais ou des attentats en Irlande du Nord et chamailleries de gamins. Sincèrement, un moment absolument inoubliable ! Ces deux mecs sont dingues, ces deux gars sont géniaux. Il suffit de regarder les photos ;-).

Lien vers la retranscription en « live » de l’interview Norek / Lebel par le blog C’est contagieux

Le salon a également été l’occasion d’autres types d’événements, comme cet apéro-littéraire organisé par Caroline du blog Carobookine. Elle organise régulièrement ce genre de rencontres entre lecteurs et a eu cette fois-ci comme « special guest » rien de moins qu’Olivier Norek et Dominique Maisons.

L’occasion d’un échange à la bonne franquette avec les lecteurs présents. Après le départ des auteurs, nous avons pu présenter des romans qui nous ont marqué ces derniers temps. Pour ma part, j’ai présenté Le dernier hYver de Fabrice Papillon et le livre de conversations avec R.J. Ellory : Seul Ellory  par Hervé Weill et Dominique Meunier (voir mes chroniques en suivant les liens).

Caroline nous a parlé du roman de Nicolas LebelDe cauchemar et de feu et de celui de Cloé MehdiRien ne se perd (voir sa chronique en suivant le lien).

Sam, du blog Sam délivre ses livres, nous a parlé avec passion d’Élastique nègre de Stéphane Pair (suivez le lien).

 

La programmation était tellement riche cette année ! Quelques autres événements :

La conférence de Bob Garcia sur le thème de Tintin à Baker Street

L’atelier d’écriture sous la houlette de Nick Gardel

Les lectures de contes pour enfants par Myriam Weill

Le concert de musique de films par les musiciens de l’Orchestre symphonique de Mulhouse

Le petit déjeuner / rencontre entre blogueurs, auteurs et éditeur pour parler de leurs relations. Sire Cédric s’est levé à l’aube pour être présent aux cotés de Jérôme Loubry et Caroline Lépée (éditrice chez Calmann-Lévy).

La projection, en exclusivité, des 7 courts métrages en lice pour le prix SNCF 2017.

Le ciné concert au Temple Saint Etienne, avec la projection du premier polar de l’histoire du cinéma (Regeneration, tourné par Raoul Walsh en 1915), accompagné avec brio à la guitare par Simon Medz.

(liste non exhaustive…)

Cerise sur le gâteau, Marie-France du site Osez les livres a profité de sa venue depuis Lyon pour tourner une émission vidéo à paraître en décembre. Elle a invité plusieurs blogueurs présents au salon pour discuter de leurs relations aux livres :

Sam – Sam délivre ses livres

David – C’est contagieux !

Geneviève – Collectif Polar : Chronique de Nuit

Stef – Les cibles d’une lectrice à visée

et bibi.

Une vraie pro que cette Marie-France et son épatant conjoint / réalisateur, pour un joli échange. A suivre !

Je pourrais conclure en vous disant que ce week-end a été parfait. Il l’a été qualitativement et quantitativement, avec une affluence en forte hausse et des gens heureux à s’en décrocher la mâchoire. Un immense merci à toute l’équipe et aux bénévoles !

Mais je vais laisser la parole à d’autre. Voici quelques avis, glanés sur Facebook, d’auteurs, blogueurs et lecteurs heureux. C’est la meilleure des conclusions.

Rendez-vous l’an prochain, les 20 et 21 octobre 2018, pour un Festival Sans Nom encore plus fou (j’en fais le pari !).

« Il faut tout d’abord vous parler de cette équipe de passionnés qui porte à bout de bras ce festival. Ils accueillent comme personne. C’est le seul salon où j’ai eu le sentiment d’être Unique, actrice de l’événement et d’être importante ! Moi lectrice ou moi blogueuse. Je ne vous remercierai jamais assez pour cela et surtout cela restera longtemps, très très longtemps en moi. »
Stef, blogueuse – Les cibles d’une lectrice à visée

« Un accueil formidable par des organisateurs et des bénévoles formidables, souriants et bienveillants. Se sentir dans une grande famille de cœur tout au long de ces 2 jours ça n’a pas de prix, ça laisse un doux sentiment de bonheur et de joie, ça vous transporte. »
Sam, blogueuse – Sam délivre ses livres

« Quelques mercis spéciaux aux organisateurs, ceux que je connais, ceux que je ne connais pas. Merci aux bénévoles toujours dispo. Merci aux animateurs de tables rondes et aussi des apéros littéraires. »
Geneviève, blogueuse – Collectif Polar : Chronique de Nuit

« Le festival sans nom c’est fini pour les lyonnais que nous sommes…
Pour ceux qui hésitent : n’hésitez plus : Le Festival Sans Nom va devenir dans les années à venir The place to be. Merci aux bénévoles, libraires, lecteurs passionnés et passionnants. »
Marie-France, du site Osez… les livres !

« Organisateurs et trices, membres du jury, invité-e-s, c’était fun d’être en votre compagnie. Rdv en 2018 !? »
Fredo, blogueur – 4decouv (Quatrième de couverture)

« Pas beaucoup de photos… trop occupée ;-).
Un super week-end ! Juste génial ! »
Valérie, blogueuse suisse – Sangpages

« Ce fut un week-end d’évasion magique au pays des livres qui nous font voyager et nous rencontrer.
Je rentre la tête pleine de souvenirs, de sourires et de fous-rires 🙂 »
Marie-Noëlle, lectrice belge

« Un salon d’exception avec des bénévoles au top et des conférences vraiment intéressantes, le tout dans un très beau lieu d’accueil. »
Nathalie, bénévole au Salon Fantasy en Beaujolais

« Vous voyez cette impression confuse qu’on avait, gamins, mélange diffus de joie, de tristesse, de bonheur, le lendemain de retour de colo, cette sensation d’avoir laissé derrière soi une sacrée bande de potes, et ce sourire qui reste imprimé sur vos lèvres à mesure que remontent en mémoire par flashes, les fous-rires, les moments de complicité, les bons mots, et les échanges plus graves aussi, plus sérieux et sincères ? J’ai un peu la gueule de bois ce matin, et la bière n’est pas la seule responsable.
Merci aux supers organisateurs de ce festival exceptionnel. »
Nicolas Lebel, auteur

« Bonne humeur et organisation parfaite au programme ! Merci à tous, on reviendra « 
Sandrine Collette, auteur

« Le Festival Sans Nom 2017, salon du polar de Mulhouse : exceptionnel à tous niveaux !! Organisation magnifique, bénévoles sympas et aux petits soins, public nombreux et connaisseur, réceptions géniales… »
Bob Garcia, auteur

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, ,

29 réponses

  1. Des frissons à te lire … encore bravo pour cette réussite. Comme si on y était. Merci!!

  2. Merci encore pour l’accueil réservé aux bénévoles de la LP Librairie, merci pour cette opportunité, pour ces rencontres et ces franches moments de rigolade !

  3. Très beau salon que j ai découvert cet année. Que du bonheur la rencontre avec tous ces auteurs,et bravo à l organisation tout le monde était souriant et disponible .Tout était parfait sauf pour ma carte bleu qui a chauffer mdr merci à vous et vivement l année prochaine

  4. Un bien joli article qui donne envie de découvrir ce festival plein de bonne humeur !

  5. J’espère être avec vous pour ce salon de folie! Peut etre, un jour….
    Merci pour cet article vivant de bons moments et vous voir, tous le sourire aux lèvres, ça fait plaisir! 😉

  6. Bravo pour le compte-rendu et pour le boulot !

  7. Ça donne envie. ..mais un peu loin pour moi.
    Par contre rdv à Brive le week end du 11 novembre. ..😉


  8. https://polldaddy.com/js/rating/rating.jsMerci Yvan pour un tel reportage,c’est précieux pour tous ceux qui ont loupé le festival. Comme toujours, tu sais chouchouter tes lecteurs mais cela reste mortel pour la carte bleue. Espérons que nous nous croiserons pour l’édition 2018 !

  9. Merci pour ce superbe retour, j’ai eu un peu l’impression d’y être 😊

  10. Moi aussi j’ai eu l’impression d’y être 😉 comme d’hab ton article est super !

  11. Superbe compte-rendu ! Tu retranscris si bien l’intensité et l’émotion vécues là-bas ! ALlez on revient l’année prochaine 😉

Rétroliens

  1. Le Festival Sans Nom 2017, salon du polar de Mulhouse – Les coulisses – EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Festival sans Nom 2017 : Le petit Compte-Rendu CONTAGIEUX ! – Cest Contagieux!
  3. Le Festival Sans Nom 2017, salon du polar de Mulhouse – Souvenirs photos – EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :