Le monde caché d’Axton House – Edgar Cantero

chronique littéraire

Edgar Cantero Le monde caché d'Axton HouseJe n’ai jamais lu un bouquin pareil, jamais…

Ce n’est pas une simple lecture, c’est une expérience sensorielle (voire extrasensorielle) et une étincelante ode à l’imagination. Le genre de roman qui ne conviendra clairement pas à tout le monde, mais qui laissera pantois ceux qui gardent en eux cet émerveillement particulier que seul sait provoquer l’inventivité (folle) que peut l’être humain.

Expérience absolument unique

Ce qu’offre Edgar Cantero est absolument unique et avait tout d’une gageure, sur le papier. Un projet un peu dingue avec lequel l’auteur avait 90 % de chance de se prendre les pieds dans le tapis (et de passer par la fenêtre de l’étrange demeure qui donne son nom au livre).

On pourrait croire que le créateur dudit roman est un peu dingue, mais je pense qu’au contraire il a mûrement réfléchi chaque pan, chaque brique de cette surprenante construction. Un jeune auteur qui maîtrise à ce point un assemblage aussi disparate, sans que son écheveau ne s’emmêle, mérite mon profond respect.

Que je vous explique le topo : Edgar Cantero a balayé tous les styles de la littérature fictionnelle (sauf la littérature à l’eau de rose), en explosant tout ce qui tient, d’habitude, de cadre à une narration traditionnelle.

Adieu belles certitudes

Si vous poussez la porte de ce Monde caché d’Axton House, laissez sur le seuil toutes vos belles certitudes et l’ensemble de vos points de repère. Ça risque de vous faire bizarre au début, de vous faire douter, peut-être même de vous faire crier au sacrilège. Quoi ? Comment ? Oser ainsi faire sauter tout ce qui constitue les fondements de la littérature depuis des siècles, vous n’êtes pas sérieux, Monsieur ?

Non, seulement Cantero est sérieux, mais cet objet hybride l’est également. C’est clairement un pur divertissement, un amusement, mais on est loin de la banale distraction décérébrée. Cette expérience a une vraie ambition et demande un investissement du lecteur, quel que soit son âge.

Sans trop en dire, sachez que l’homme orchestre joue constamment avec les mots et la construction, alternant sa manière d’écrire à chaque page ou presque.

Facétieuse déstructuration

Le monde caché d’Axton House est une facétie moderne qui tient du roman fantastique, du thriller, du roman d’aventure, de la satire, de l’analyse géopolitique, du roman historique… Mais, pourquoi diable, tente-je de vous lister tous les genres ébauchés, alors qu’une page entière ne suffirait pas ?

Et ce n’est rien face à la manière dont l’auteur a (des)structuré son récit. Passages (très bien) écrits de manière traditionnelle (avec une préciosité très anglaise, alors que l’auteur est pourtant espagnol), échanges épistolaires, extraits de journal intime, retranscriptions d’enregistrements vidéo ou audio (un exploit !), décryptage de messages codés, fragments d’encyclopédies ou d’écrits « pointus » sur le paranormal…

Bref un vaste bric-à-brac qui tient debout par on ne sait quel miracle, qui maintien un rythme (syncopé) et une histoire qui fait sens.

Jeu de piste gothique

Car ce récit est avant tout un formidable jeu de piste gothique, genre « société secrète », qui met en avant une belle part de surnaturel dans laquelle plonge un personnage principal qui ne croit pourtant pas en grand chose au début (lui qui cite X-files et le « I want to believe » de l’affiche de Mulder).

Mais l’incroyable est tellement présent dans ce roman, ricochant aux quatre coins des pages, qu’il fascine très vite personnage et lecteur, éblouis par tant d’inventivité.

Je n’ai jamais lu un bouquin pareil, et il restera à jamais unique. Si vous avez l’esprit ouvert à de nouvelles expériences, celle-ci risque de littéralement vous sidérer.

Sortie : 09 avril 2015

Éditeur : Super 8

Genre : euh….

Traduction : Paul Benita

Notes (sur 5) :

Profondeur : ♥♥♥♥ 1/2

Dimension de l’intrigue : ♥♥♥♥♥

Psychologie : ♥♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥ 1/2

Émotion : ♥♥♥♥ 1/2

Note générale :  ♥♥♥♥ 1/2

4° de couverture

Âgé d’une vingtaine d’années, A. vient d’hériter d’Axton House, un mystérieux domaine niché dans les bois de Point Bless, en Virginie. A. ignorait avoir un parent éloigné nommé Ambrose Wells qui vivait aux États-Unis, et savait encore moins que le pauvre homme s’est récemment défenestré le jour de son 50e anniversaire, tout comme l’avait fait son père, au même âge, trente ans plus tôt.

Accompagné de Niamh, mystérieuse jeune femme qu’il présente comme sa garde du corps, A. va de surprise en surprise. Quel sens donner à ces suicides ? Où est passé le majordome qui s’est enfui le jour de la mort d’Ambrose Wells ?

Prenant possession des lieux, Niamh et A. vont tenter de résoudre les nombreuses énigmes auxquelles ils sont confrontés. Quel mystère abrite le labyrinthe du jardin ? Que cachent les pièces secrètes d’Axton House ? Et que penser de cette rumeur qui voudrait qu’à chaque solstice d’hiver, sous le pâle halo lunaire, un mystérieux rassemblement s’y produise ?

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , ,

50 réponses

  1. Voilà un billet qui titille drôlement la curiosité !

  2. Je le veux, je le veux. J’arrête toutes mes lectures et je fonce sur celui-ci.
    Tu m’as totalement convaincu avec ta superbe chronique.
    Si je a adoré, je sens que je vais complètement adhérer à ce bric à brac littéraire.
    Je l’avais déjà noté, car comme toi je suis fan de cet éditeur, mais là je veux le lire et de toute urgence. Tant pis pour mes lectures d’école.
    C’est pas toi qui me disais dernièrement que je pouvais aussi prendre le temps pour me faire des lectures plaisir 😉 🙂

  3. Très très intriguant….. je tenterai bien sûr 😉

  4. Mon esprit est ouvert, parfois bouché, mais j’ai une inventivité folle… qui sait, je pourrais aimer si ce n’est pas aussi crétin que « John trépasse à la fin » 😆

    J’aime bien ta chronique, elle a titillé mes envies d’acheter ! Rien que pour cela, je te déteste ! mdr

    La chronique était longue et c’était bon ! Oui, je sors faire un tour… 😛

  5. Ils avaient déjà marqué des points avec la couv que je trouve psychédélique 🙂 Mais avec ta chronique j’avoue être plutôt emballé !!

  6. Whoaaaaa ça envoie du lourd ta chronique !!! Je pense que je vais adorer ce bouquin 🙂

  7. Bon, il faut que je m’y plonge vraiment alors… Je l’ai commencé rapidement, lu 30 ou 40 pages pour voir pendant une pause déjeuner, et ça m’a intrigué en effet, sans non plus me donner envie de tout plaquer pour dévorer la suite.
    Mais la couverture à elle seule est trop belle pour ne pas m’inciter à y retourner 😉
    Merci Yvan pour cette belle page d’enthousiasme, et avis à suivre donc !

    • je suis très curieux de ton avis, c’est tellement différent, tellement à part. Vas-tu aimer ce truc un peu dingue ? 😉

      • J’espère bien en tout cas, parce que tu m’as donné ultra envie !

        • Bon, voilà, ça y est, je l’ai repris, dévoré, terminé ce matin… Je confirme la dinguerie 🙂
          Je suis bien en peine pour l’instant de mettre des mots sur ce roman, mais c’est une expérience de lecture exaltante au service d’une histoire captivante. J’en redemande, en fait !!! En tout cas, je me dis qu’il y a de la place pour autre chose, peut-être pas une suite, mais d’autres histoires à inventer à partir de celle-ci…
          Roman unique en son genre en tout cas, pour aventuriers de la lecture !
          Merci encore Yvan pour ton enthousiasme qui m’a largement convaincu de m’y remettre 🙂

          • eheh voilà qui me fait plaisir ! J’ai eu une réaction opposée à la tienne. A peine fini, je me suis jeté sur mon clavier, il fallait que j’en parle.
            Venant d’un connaisseur comme toi, c’est un sacrément bon compliment pour ce livre !

  8. Tout pour plaire donc. Je me demande d’ailleurs dans quelle mesure les éditions Super 8 ne recrutent pas les auteurs uniquement à partir d’un certain pourcentage de dinguerie 🙂

  9. C’est vrai que ce roman est fou et c’est ce qui fait qu’il est absolument génial. On en reste sans voix…

  10. Je le veux!!!!!!!Quelle chronique!!!!!J’aime les trucs dingues, originaux, gothique et secret……….Je le veux!!!!!!;)

  11. décidément Super 8 est une maison d’édition à suivre de près !

  12. Je me le note celui là… Arf c’est vrai que je je prends systématiquement si c’est estampillé Super 8. Belle chronique, comme d’hab 🙂

  13. Ça existe le genre « euh. .. » ?? Lol
    Voilà de quoi titiller ma curiosité!

  14. Je l’attaque très bientôt 😉 J’espère autant aimer ce roman que toi 🙂

  15. Je n’ai pas autant aimé que toi. Je me suis ennuyée….

Rétroliens

  1. Nouveaux arrivages au Rayon SF & Cie – Avril II | Librairie Bédéciné
  2. Le Monde caché d’Axton House, d’Edgar Cantero | Cannibales Lecteurs
  3. Interview 2015 – Edgar Cantero (English version) | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  4. Interview littéraire 2015 – Edgar Cantero | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  5. Le Monde caché d’Axton House – Edgar Cantero | 22h05 rue des Dames
  6. Regards croisés sur mon Top 30 des romans lus en 2015 – De la 10ème à la 6ème place | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  7. Romans – Ma sélection des sorties en poche 2016 | EmOtionS – Blog littéraire et musical – Chroniques, avis, comptes-rendus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :