Pages après pages : Jérôme Camut et Nathalie Hug – W3, volume 2 – Le mal par le mal

chronique littéraire

Je renouvelle l’expérience de coucher ici, les impressions que me procurent un livre, au fur et à mesure de sa lecture (sans pour autant dévoiler quoi que ce soit de l’intrigue).

Je publierai donc jour après jour mes impressions, pages après pages.

Après avoir réalisé cet exercice pour le volume un de la série, c’est au tour de : 

W3, volume 2 – Le mal par le mal de Jérôme Camut et Nathalie Hug

Je terminerai par ma chronique complète du roman, en fin de lecture.

nathalie-hug-et-jerome-camut-200x300

N. Hug & J. Camut © Jo Allaux

Editeur : Télémaque

Sortie : 22 janvier 2015

Lien vers la chronique du volume 1 : Le sourire des pendus

Le contexte :

Après la tétralogie des Voies de l’ombre qui a fait grand bruit dans le monde du thriller (et pour cause, c’est une série INDISPENSABLE pour tout amateur du genre), le duo d’auteurs s’est lancé en 2013 dans une nouvelle série de romans.

Nathalie Hug et Jérôme Camut (honneur à la dame en premier, pour changer un peu des couvertures ;-)) ont su renouveler leur approche de ce style littéraire avec le premier volume de W3, le sourire des pendus. Bien leur en a pris, le succès a été au rendez-vous, avec comme point d’orgue le Prix des lecteurs du Livre de poche.

Voici donc la suite tant attendue de cette intrigue aux multiples ramifications.

L’objet :

Il pèse 863 grammes pour 810 pages. Que voilà un beau bébé ! Le premier volume faisait déjà 750 pages, autant dire que chaque nouveau roman des CamHug représente l’équivalent de trois romans chez beaucoup d’autres auteurs.

Double couverture cartonnée, design moderne, mise en page de qualité, le tout pour 22 euros : il faut féliciter les éditions Télémaque pour la qualité de leur travail et leur volonté de rendre accessible un tel pavé.

Camut & Hug - W3 tome 2 le mal par le mal

La lecture :

Le roman est découpé en jours, chaque partie composée de chapitres courts qui nous permettent de naviguer entre les nombreux personnages.

Excellente initiative : une page récapitule les principaux faits du premier volume. Vu le nombre de personnages et des rebondissements passés, cette initiative est fort louable.

Jour de lecture n°1 : 137 pages lues

Impression du jour : secoué

N’ayant volontairement pas lu la quatrième de couverture, je pars uniquement avec mes souvenirs du premier volume en tête. Je souhaite que rien ne vienne perturber ma découverte.

Le roman commence fort. Démarrage en violence, le lecteur (et certains personnages historiques) sont pris à la gorge d’entrée.

Longue accroche, en forme de mise en bouche, pour inclure des nouvelles briques au mur W3. La pieuvre déploie déjà ses premiers tentacules.

Les lignes bougent, on retrouve de vieilles connaissances, mais dans des situations inattendues. De nouveaux personnages apparaissent, toujours hauts en couleur.

Même accumulation de chapitres courts que lors de W3 volume 1, et les pages qui défilent à vitesse grand V (W ?).

Les thématiques prennent déjà un essor inédit, cruellement intensifiées par l’actualité récente.

Jour de lecture n°2 : 153 pages lues

Impression du jour : séquences émotions

Personnage de roman, ce n’est pas une vie ! En tout cas, mon deuxième jour de lecture m’a fait entrer de plein pied dans la leur et j’ai vécu avec eux de forts et émouvants bouleversements.

Les pièces se mettent en place doucement, je commence à entrevoir de quoi il s’agit (où alors me fourvoie-je ?).

Les deux auteurs ont l’intelligence de ne pas tomber dans la sempiternelle construction à la mode, soit l’alternance d’un chapitre par personnage. Oui l’alternance est de mise, mais selon un schéma que seuls les CamHug maîtrisent (sans pour autant nous perdre en chemin).

Émotions et surprises, le duo gagnant (pour le moment).

Jour de lecture n°3 : 70 pages lues

Impression du jour : expectative

Dans les romans de Jérôme Camut et Nathalie Hug, personne n’est ni tout blanc ni tout noir, encore davantage dans celui-ci.

Ces 70 pages auront vu un certain ralentissement de la cadence des événements. Assez logique quand on se retourne sur les près 300 pages déjà avalées et leur rythme assez effréné.

L’histoire dérive. Au risque de patiner ? C’est la question du jour.

w3 le mal par le mal Marc Aurèle

Jour de lecture n°4 : 101 pages lues

Impression du jour : retournement

Patiner ? La vaste blague ! Les deux auteurs tiennent la corde bien serrée, même si l’histoire dérape (et pour certains personnages, elle dérape sacrément, oui !)

En ce quatrième jour, c’est déjà la moitié de ce pavé qui a été avalée, les pages défilent toujours à grande vitesse et l’immersion est totale.

Les CamHug sont passés maîtres dans l’art de l’équilibre : proposer des moments légers subitement contrebalancés par un chapitre d’une rare brutalité.

Jour de lecture n°5 : 64 pages lues

Impression : tension

Les deux auteurs ont vraiment une écriture moderne, directe, évocatrice.

La tension se fait palpable, tout comme la peur que l’on ressent pour certains personnages.

Ce cumul de plusieurs chapitres en forme de zoom sur certains de ces protagonistes est très efficace. Les CamHug ne tombent pas dans le piège de l’alternance systématique entre personnages : chacun ici à droit à son focus particulier.

Le titre du roman commence à s’éclairer…

Jour de lecture n° 6 : 89 pages lues

Impression : en apnée

Les liens tissés avec le premier volume sont forts, je ne peux qu’encourager les lecteurs de la récente version poche à se jeter dès à présent sur celui-ci pour en profiter au maximum.

Pour les autres, les deux auteurs ont bien fait le job pour rafraîchir au mieux leur mémoire, même si l’intrigue est dense (vraiment dense).

A propos de rafraîchir : alors que l’on a parfois l’impression que le soufflé va retomber un peu, un énorme seau d’eau glacée nous est jeté au visage ; impression de perdre son souffle, lecture en apnée.

Les CamHug sont assez sadiques, si, si.

Jour de lecture n° 7 : 76 pages lues

Impression : visionnaire

Les différents fils de l’intrigue commencent à se rejoindre (et on sait ce que ça donne quand des fils se touchent…).

Décidément, tous (oui tous) les personnages du 1er volume prennent une importance inattendue. S’en est impressionnant !

Un passage « visionnaire », qui rappelle l’actualité récente.

Les deux auteurs arrivent encore à étendre l’intrigue après tant de pages, sans redite.

Jour de lecture n° 8 : 120 pages lues

Impression : paradoxal

Pas facile d’imaginer arriver à une fin, après tant de temps passé avec ces personnages si attachants et si humains.

Une intrigue qui en soit est un vrai paradoxe, pour les protagonistes comme pour les lecteurs.

Un final qui carbure à l’action. Tension, rebondissements et une conclusion qui laisse pantois et exsangue.

Et il va falloir attendre pour la suite ?? Sadiques ! 😉

Lien vers ma chronique définitive du roman

W3_2WP_rain

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , , ,

43 réponses

  1. Bonne idée ! Ça faisait longtemps

  2. Depuis le temps qu’on l’attendait celui-là ! Et tu en rajoutes une couche en nous faisant baver de plaisir . C’est pas juste ! 🙂

  3. Je suis un peu novice avec ce duo d’auteurs. Je n’ai lu que le premier volets des voies de l’ombre, « Prédation ». Il y a encore de la route à faire avant d’arriver à celui-là…
    Mais je garde ce titre en mémoire, plus précisément, je le note, parce que la mémoire… 😉
    Amitiés.

  4. Déjà le premier volume nous mettait bien dans l’ambiance, niveau personnages pris à la gorge 😉
    Je viens de l’avoir et ce que j’ai bien aimé c’est le court résumé avant de passer la porte du 1er chapitre.

  5. Un peu déçue par le premier volume…mais tu me tentes bien toi!!!

  6. Quelle idée géniale!!!!!!Bon ca me tente toujours autant, mais je vais d’abord tenter l’indispensable qui traine depuis une éternité dans ma PAL….Bonne lecture! 😉

  7. Oh, il est déjà en train de le lire !! Mais dis-moi, comment fesses-tu pour lire aussi vite ?? M’a fallu une semaine pour venir à bout du « collectionneur »… ok, j’ai soupiré au début, mais je me suis accrochée et j’ai tout lu ! J’ai bien fait… mais tudieu, j’ai moins de temps pour lire, moi, depuis qu’on bosse au travail ! Grrrrr ! 👿

    Sinon, une bonne idée que de t’effeuiller sur ton blog 😉

  8. Pas encore en stock lui, mais ça ne saurait tarder… d’un autre côté ce n’est pas comme si je n’avais plus rien à lire 😀

  9. J’adore l’idée du « petit à petit, je te dis ce que je lis et te donne mon ressenti « ….la pression s’installe, insidieuse. Vivement demain !

  10. Tu ne t’arrêteras donc jamais de nous tenter hein!!!!

  11. J’avais aimé ton premier essai, c’est super que tu remettes ça. Super idée, une nouvelle fois.
    Celui là, il est pour moi.
    Un duo que je suis depuis leur tout début.
    Et là je les retrouve comme au commencement 🙂

  12. Super idée que de nous raconter tes impressions au quotidien !! En plus, sur ce livre tant attendu, ce n’est que nous soumettre à la tentation ! Bon c’est décidé, il sera dans ma PAL dès la semaine prochaine…

  13. ah tu fais durer le suspense!!!!!^^ on reste collé a l’ordi en se rongeant les sang, et pendant ce temps, nous on avance pas!!!!!mdr
    allez bonne continuation!!!!!;)

  14. Quelle belle idée !! Mais dis-moi… une question pratique: de mon côté j’estime lire 50 pages à l’heure. Lire 150 pages un jour veut dire 3h de came, de tranquillité et de « rien d’autre à faire »; tu lis plus vite ? 😉

    • aucune idée. mais je confirme, ça doit me prendre au moins le temps que tu annonces. Pour être sincère, j’ai commencé cette lecture un WE, je publie de manière légèrement décalée de quelques jours

  15. Ah, là au moins, on a toutes tes impressions !! Mais tu triches, tu as noté ça sur la même page 😛

  16. Bon, tu as fini ta lecture, moi je vais à peine la commencer.
    Je sens déjà que je vais prendre un pied d’enfer.
    Tes chroniques au jour le jour n’y seront sans doute pas étrangère.
    Car tu as raison, le talent de ces supers auteurs n’est plus à démontrer.

Rétroliens

  1. W3, volume 2 – Le mal par le mal – Jérôme Camut et Nathalie Hug | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Interview – 1 livre en 5 questions : W3, volume 2, Le mal par le mal de Jérôme Camut et Nathalie Hug | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :