Interview – 1 livre en 5 questions : W3, volume 2, Le mal par le mal de Jérôme Camut et Nathalie Hug

1 livre en 5 questions

 1 livre et 5 questions à son auteur, pour lui permettre de présenter son œuvre. 5 réponses pour vous donner envie de vous y plonger.

nathalie-hug-et-jerome-camut-200x300

Sortie : 22 janvier 2015

Éditeur : Télémaque

Ma chronique du roman

Mon expérience de lecture, jour après jour

C’est un nouveau sacré beau bébé que vous nous avez enfanté là (863 grammes pour 810 pages) ! Comment gère t-on un tel roman tentaculaire (à quatre mains, en plus) ?

Quand nous nous sommes attaqués au chantier W3, que ce soit le premier ou le deuxième opus, nous avons un peu été comme l’alpiniste face à l’Everest. Et encore, le sommet se trouvait-t-il dans la brume ! La plus simple réponse, c’est l’envie, le boulot (titanesque !) et le partage. L’écriture du « Mal par le mal » nous a occupés plus d’un an. Un an à deux, ça revient à deux ans de travail. C’est difficile de revenir en arrière et de se demander comment on a géré cet immense « chantier ». Il nous est arrivé plusieurs fois de nous demander : mais comment on a fait pour le tome 1 ?

Camut & Hug - W3 tome 2 le mal par le malFinalement, à chaque nouveau roman se profile une nouvelle aventure.

Le Mal par le mal est la suite du Sourire des pendus, évidemment. Beaucoup de questions sont restées en suspend, mais c’est aussi une nouvelle aventure, une nouvelle enquête et d’autres personnages à découvrir : des personnages inédits comme celui de Marcus Maratier, ou d’autres à approfondir, comme ceux de Jo Lieras, ou de Demian Obolanski.

Un tome 2 ne se gère pas comme un premier volume. C’est plus compliqué. Il faut à la fois répondre aux attentes des lecteurs du tome 1, mais également se renouveler, proposer de nouvelles intrigues, donner au roman l’autonomie nécessaire pour qu’il ait sa propre vie.

Concernant le troisième opus qui est en chantier, nous en connaissons le début, nous avons une idée précise de sa fin, et comme vous le savez, nous connaissons très bien nos personnages. A partir de là, il va falloir les plonger dans l’histoire, qui elle est encore très ouverte. Nous avons des envies. Mais pendant cette année, il va se passer beaucoup de choses dans le monde réel, et cette actualité nourrira le prochain W3. Ca signifie que l’histoire évoluera en fonction des évènements à venir, de nos lectures, des films et des séries que nous découvrirons, des gens que nous croiserons, etc. La fin sera peut-être très différente de celle que nous avons en tête. L’élaboration de l’histoire est une partie du travail très excitante. Et elle se poursuit pratiquement jusqu’à ce que le dernier chapitre soit écrit. Alors, comment gérons-nous le bébé ? Nous l’empoignons à bras le corps, et nous ne le lâchons pas avant qu’il soit capable de se tenir debout seul.

W3 est un thriller qui mise énormément sur ses nombreux personnages au point qu’on a l’impression de les côtoyer au quotidien. Vous avez abordé cet aspect de manière différente que dans vos autres romans ?

Côtoyer les personnages au quotidien ? Vous avez cette impression. Pour nous, c’est une réalité. C’est même parfois déroutant. On se dit : on ne va quand même pas faire ça à Léon ! Non, pas à lui. Bah si ! Tant pis pour Léon, il avait qu’à ne pas être aussi adolescent, ce sexagénaire idéaliste ! Ou Lara, dont le destin prend un tour inattendu et risqué… Ou encore Sookie. C’est quelqu’un de bien, Sookie. Elle en a bavé des ronds de chapeaux, elle se bat pour s’en sortir, et c’est loin d’être terminé pour elle. Il y en a même certains que nous sommes incapables de tuer, et d’autres, dont la mort nous a profondément secoué…

Pour répondre à votre question, oui, nous avons travaillé différemment pour la série W3. Avant d’attaquer le sourire des pendus, nous avons longuement élaboré nos personnages, et nous savions qu’ils allaient « vivre » dans plusieurs romans. Par exemple, et ça n’apparaît encore que très peu dans les deux premiers opus, nous connaissons intimement l’histoire de certains personnages, depuis leur naissance. C’est le cas pour Ilya Kalinine, Lara et Valentin Mendès, et Sookie Castel. Connaître l’enfance de Kalinine est primordial pour comprendre l’homme. Nous l’avons écrite avant d’entamer l’écriture du « sourire des pendus ». Cent pages de biographie que nous distillerons dans le troisième opus. Pareil pour Sookie et ses origines, très opaques ! Quant aux parents de Lara et Valentin, nous connaissons également le mystère de leur disparition…

Nous construisons nos personnages en les rendant autant que possible crédibles dans la réalité. Personne n’est entièrement bon ou mauvais. Nos personnages sont imparfaits, faillibles, menteurs, alternativement lumineux ou misérables. Avant toute chose, ces personnages ont leur logique propre. Comme dans la vie. L’envie de personnages plus vrais que nature nous est venue de ces séries télés admirables comme « The Wire », « Six feet under », « The Shield » et plus récemment « True detective », mais pas uniquement. Ces personnages que l’on suit dans leurs galères, leurs choix impossibles, leur mesquinerie et leurs moments de grâce sont également des gens croisés au gré des hasards de la vie. Hervé Marin, par exemple, (que certains lecteurs ont trouvé trop caricatural) est une personne que nous avons rencontrée, et à laquelle nous tenons beaucoup. Il est très fier de figurer parmi nos héros, même s’il n’a pas la capacité de concentration suffisante pour lire W3 en entier. Quelques unes de ses répliques habituelles figurent en bonne place dans W3 : « Mais t’es pas folle ? On va pas raser Mouchou ! ». Et nous ont beaucoup émus, et amusés pendant l’écriture.

Vous avez toujours eu un coté « sadique » avec vos personnages qui en voient de toutes les couleurs. Avec ce volume 2, ça atteint parfois des sommets…

La vie est sadique.

Alors il y aura d’autres sommets. W3, c’est une chaine de montagne que nos personnages vont devoir gravir. Mais comme ils ont chacun leur propre logique, c’est à eux-mêmes qu’ils seront confrontés. Que voulez-vous ? Un Léon Castel face à une injustice ne réagira pas comme le commun des mortels. Léon déteste l’injustice. Là ou d’autres passeraient en fermant les yeux, lui se met en mode combat. Ca lui apportera des ennuis. De belles rencontres aussi. Quant à Lara, qui sait où sa quête de témoignages et de vérité au sujet de la traite humaine la conduira ? N’a-t-elle pas déjà franchi la ligne rouge à la fin du sourire des pendus ?

Et puis, avouez-le, s’il ne leur arrivait pas des misères, vous seriez déçus… C’est parce que leur vie n’est pas simple qu’ils ont l’opportunité de se conduire en héros. Aimeriez-vous lire un thriller où l’on vous annoncerait en début de roman qui va s’en sortir ? Dans ce cas, ce serait un roman d’action, avec un James Bond dont on ne doute pas qu’il triomphera. C’est un autre genre.

W3_2WP_rain

Certains passages entrent véritablement et cruellement en résonance avec l’actualité récente… Peut-on dire qu’il y a un coté militant dans W3 ?

W3 est né de notre insatisfaction vis-à-vis du monde qui nous entoure. Si nous vivions dans une société bien huilée, où l’injustice aurait disparu, où tout aurait été pensé avec une extrême justesse, où les lois empêcherait les agissements des malfaisants, du crime organisé, de l’esclavage humain, alors nous ne nous serions pas lancés dans cette série. Mais le monde est imparfait, les puissances d’argent gouvernent, les individus sont souvent maltraités, voire broyés. Sans parler de l’information perpétuelle qui devient de la désinformation, où l’on se préoccupe plus de ce qui arrive à une star de la téléréalité qu’à des familles entières massacrées à l’autre bout du monde, où l’on n’hésite pas à faire prendre des risques à des otages au nom du sensationnalisme…

Ces thématiques sont présentes dans tous nos romans, mais c’est vrai qu’elles ont pris une place plus importante dans W3. Alors, sommes-nous militants ? Oui, probablement. En tous cas, nous espérons amener nos lecteurs à réfléchir avec nous sur ce qu’il faudrait changer.

Mathématiquement, le volume 3 devrait donc faire au moins 900 pages 😉

Décemment pour nos lecteurs, il ne devrait pas en faire 300. Mais l’épaisseur du prochain opus n’est pas un objectif. Ceci dit, avec ce que nous savons de l’histoire à venir, il n’y a aucune inquiétude à se faire. Il y a tant de boucles de personnages à fermer, tant de questions laissées sans réponse, sans compter l’histoire du 3 à développer…

Et puis, W3 ne s’arrêtera pas là. Nous avons encore plein d’envies d’histoires dont W3 pourra s’occuper, tant d’injustices à dénoncer, l’actualité nous fournit une matière quasi inépuisable. Et nous n’avons qu’une vie d’auteurs à 2. La tâche est immense !

Publicités


Catégories :Interviews littéraires

Tags:, , , , ,

16 réponses

  1. Voilà qui donne envie d’entrer dans la série. Merci et bonne fin de semaine

  2. Je m’y jette très bientôt je pense……Cette saga me tente bien et des auteurs très intéressants 😉

  3. Magnifique interview! Je l’ai acheté hier! J’adore ce couple , particulièrement talentueux et sympa. (déjà rencontré à St Maur)

  4. Que voilà un bel échange. Qu’on ne me dise plus jamais que les auteurs de thriller n’ont pas de profondeur. 😉
    Suis convaincue 🙂

  5. Comment résister après avoir lu cette interview?

  6. Heu, j’ai une question.
    C’est Nathalie ou Jérome qui a répondu à cette interview ?
    Parce que parfois j’avais l’impression que c’était l’un et parfois que au contraire c’était l’autre.
    Alors une question de plus aux 2 magnifiques auteurs que sont les Camhug.
    Qui fait les réponses au questions et comment cela se passe en règle générale pour ce genre d’exercice et plus particulièrement pour celle-ci.
    Bon inutil de préciser que je suis fan de la première heure.

  7. Série découverte récemment et adorée! Je attends avec impatience la suite. Je me suis attachée aux personnages au point d imaginer leur vie en dehors du livre. Cela faisait longtemps que je n avais pris autant de plaisir à lire. Merci

  8. C ma fille qui m a offert le 1er tome de W3 et j ai attendu le second avec fébrilité ! Je n ai pas été décue ♥ vivement la ou les suites encore bravo et a bientot pour une nouvelle lecture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :