Interview – 1 livre en 5 questions : Glaise – Franck Bouysse

1 livre et 5 questions à son auteur, pour lui permettre de présenter son œuvre.

5 réponses pour vous donner envie de vous y plonger.

Franck Bouysse 

Titre : Glaise

Éditeur : La manufacture de livres

Sortie : 07 septembre 2017

Lien vers ma chronique du roman

C’est une vraie machine dans le temps dans laquelle tu nous proposes d’embarquer. Comment as-tu travaillé pour retranscrire cette ambiance du début de la première guerre mondiale ?

Je me suis beaucoup documenté sur la fin du dix-neuvième siècle et le début du vingtième, à travers des livres, des photos, tous types de documents. Je m’en suis imprégné pendant une trentaine d’années avant de me sentir prêt. Cette période me fascine, et en particulier la guerre de 14-18, qui me révolte plus qu’aucune autre, certainement à cause de la photographie de mon arrière-grand-père qui trône dans mon bureau, qui me rappelle cette phrase de Charles Péguy, de mémoire : « La guerre est décidée par des hommes qui ne la feront jamais et faite par ceux qui ne la décide pas. »

C’était une volonté de départ de ne pas raconter la guerre mais plutôt ses à-côtés ?

C’était mon intention de départ. Tout a été écrit sur le conflit proprement dit, je ne voyais pas l’intérêt de décrire frontalement les horreurs pour la énième fois, d’autres l’ont fait mieux que je n’aurais pu le faire. Il me semblait plus intéressant de fouiller la psychologie de ceux qui restaient, notamment les femmes, avec cet enchaînement aux travaux des champs et cette liberté nouvelle qu’elles gagnaient en l’absence de leurs maris. L’absence des pères aussi. Femmes, vieillards, enfants participaient d’une nouvelle organisation de la société, d’une redistribution des rôles, ils n’étaient pas à côté de la guerre, ils étaient dedans eux-aussi, mais d’une autre manière. La guerre sans cesse en bruit de fond.

Peut-on encore parler de roman noir, tant ton récit sonne réel ?

J’ai écrit un roman, tout simplement, possédé par des personnages qui me touchent profondément en bien et/ou en mal, des formes différentes d’humanité. Je crois l’avoir fait sans concession, et être allé au bout de mes intentions. Je ne m’intéresse pas aux genres, un livre est un espace de liberté, et il faut se laisser porter par cette liberté jusqu’au bout, ne penser à rien d’autre qu’à cette liberté qui fait votre singularité.

Il y a aussi de l’amour dans Glaise, à bien des niveaux…

Oui, Glaise est certainement d’abord un roman d’amour et d’initiation dans le contexte d’une guerre lointaine, et puis aussi d’apprentissage de la transgression face à l’injustice. Le fil rouge du livre est effectivement la découverte de l’amour entre Joseph et Anna.

Tes personnages sont des gens de la terre, plutôt taiseux. Et pourtant tes dialogues sont toujours d’une grande force…

Dire l’essentiel avec le minimum de mots, comment exprimer un sentiment quand précisément on n’a pas les mots, quand on ne vous les a pas appris, c’est tout l’enjeu des dialogues. Et puis, j’aime aussi trancher la musique de ma prose par l’âpreté d’un dialogue, la poésie du réel. C’est ce que je travaille le plus. Je m’enregistre et je retravaille en fonction de l’écoute, jusqu’à ce que ça sonne vrai à mon oreille.

Publicités


Catégories :Interviews littéraires

Tags:, , , , ,

15 réponses

  1. Salut Yvan,
    Très intéressante interview! Effectivement, je retrouve dans ses propos tout ce que j’ai découvert dans son roman, tout bonnement magnifique…
    Amitiés

  2. https://polldaddy.com/js/rating/rating.jstrès bel entretien que je vais vous « emprunter » en vous citant dans mon émission « Bulles & Polar » Samedi 9 Septembre, en direct sur IDFM RADIOENGHIEN 98, entre 16H et 18H…..BRAVO pour votre site !!! que je vais aller consulter régulièrement….

  3. J’adore cet auteur et j’espère qu’il me donnera autant d’émotions que dans « grossir le ciel ».

    Je vais l’acheter et le lire… allez, yapuka !

  4. Je te lis seulement Car je n’avais pas fini ma Chronique Et c’est marrant ta première question rejoint la mienne 😉 bizzzz

  5. C’est vrai que Franck Bouysse excelle à faire parler les taiseux c’est ça grande force à croire qu’il communique avec la terre de ses ancêtres.
    Oui je crois qu’il est un peu chamane !

  6. https://polldaddy.com/js/rating/rating.jsTrès bel entretien qui reflète bien ce que j’imagine de F. Bouysse après avoir lu « plateau » et « grossir le ciel ». J’adore son écriture profonde et poétique. J’ai hâte de lire « Glaise »!

  7. Voilà un itw comme je les aime ! Pas encore lu glaise mais il est programmé ! 😉

Rétroliens

  1. Glaise – Franck Bouysse – EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :