Tout n’est pas perdu – Wendy Walker

chronique littéraire

Wendy-Walker-Tout-n'est-Pas-Perdu (Copier)

Comment décrire mon état d’esprit au sortir de cette lecture, après avoir éprouvé tant de sentiments entremêlés ? Comment décrire mes émotions exacerbées après avoir plongé si profond dans cette histoire tout autant éprouvante que réjouissante ? Les mots me manquent…

Jouer avec la mémoire

Le sujet en lui-même ne peut pas laisser de marbre. Le viol d’une adolescente, ses conséquences sur la victime et son entourage, et cette technique révolutionnaire de manipulation mentale qui permet d’oublier le souvenir de l’agression. Mais jouer avec la mémoire n’est-il pas sans risques ?

Un malaise lancinant m’a accompagné durant une bonne partie de cette lecture, trouble d’autant plus grand que je n’ai jamais vu un thriller psychologique aller aussi en profondeur dans la psyché de ses personnages (et pas seulement celle de la victime).

Douloureusement bien mené

Une première partie tout à la fois douloureuse et incroyablement bien menée, une seconde proprement bluffante, Tout n’est pas perdu est un roman qui imprime durablement les émotions ressenties. Il faut dire que pour un premier livre, Wendy Walker fait preuve d’une maîtrise hors normes.

Alors qu’on pourrait penser que le genre du thriller psychologique a déjà atteint certaines limites, Wendy Walker prouve qu’il est encore possible de trouver un point d’attaque inédit et une approche créative. Son idée d’un traitement post-traumatique qui joue sur la mémoire est excellente et sa manière d’aborder le sujet assez éblouissante.

Car l’auteure nous fait vivre le récit à travers les mots du psychiatre en charge des victimes (directes ou collatérales). Elle fait s’effondrer le secret médical et nous fait suivre, en prise directe, l’examen clinique des psychés des personnages. Autant dire que c’est le genre de scènes qui ne peut laisser indifférent ; entre compréhension des mécanismes réactionnels et des émotions, et connexion directe avec l’intime des personnages.

Hyper analyse psy

Ce roman est une sorte d’hyper analyse psychologique sur le thème de la manipulation mentale. Tenter d’effacer des pans de la mémoire traumatique est-il sans danger ? Jusqu’où peut-on aller ?

Il est d’une expressivité rare tout en étant didactique en ce qui concerne le fonctionnement de la pensée. L’auteure a eu la riche idée de ne pas proposer de simples dialogues mais de nous dévoiler les échanges entre les protagonistes à travers une sorte de compte-rendu du psy.

Mais qu’on soit clair, c’est un thriller, un vrai, avec de formidables surprises à foison. L’intrigue montre doucement en puissance et se révèle d’une ingéniosité, d’une créativité et d’une puissance exceptionnelle.

Imbrication et implication

Tout est imbriqué au sein de ce récit, tous sont impliqués dans son cheminement et moi lecteur je me suis senti concerné comme rarement. Touché au cœur et aux tripes, enthousiasmé par l’habileté de l’histoire et son pouvoir de contrôle sur le lecteur. Je me suis senti pris au piège, c’est bluffant, vraiment.

Étonnamment, Wendy Walker est avocate, et non psy. Vu ses connaissances approfondies de la nature humaine, je sais à quelle porte sonner si un jour j’ai besoin d’être défendu.

Tout n’est pas perdu est un thriller psychologique qui marque durablement par son intrigue, l’originalité de son développement et le malaise obsédant qui imprègne chaque page. Une réussite magistrale, bien davantage qu’un banal divertissement. Un des livres marquants de l’année, assurément.

Sortie : 12 mai 2016

Éditeur : Sonatine

Genre : Thriller

Traduction : Fabrice Pointeau

Mon ressenti de lecture :

Profondeur : 9/10

Dimension de l’histoire : 8/10

Psychologie : 9/10

Qualité de l’écriture : 8/10

Émotions : 9/10

Note générale : 8,5/10

4° de couverture

Alan Forrester est thérapeute dans la petite ville cossue de Fairview, Connecticut. Il reçoit en consultation une jeune fille, Jenny Kramer, quinze ans, qui présente des troubles inquiétants. Celle-ci a reçu un traitement post-traumatique afin d’effacer le souvenir d’une abominable agression dont elle a été victime quelques mois plus tôt.

Mais si son esprit l’a oubliée, sa mémoire émotionnelle est bel et bien marquée. Bientôt tous les acteurs de ce drame se succèdent dans le cabinet d’Alan, tous lui confient leurs pensées les plus intimes, laissent tomber leur masque en faisant apparaître les fissures et les secrets de cette petite ville aux apparences si tranquilles. Parmi eux, Charlotte, la mère de Jenny, et Tom, son père, obsédé par la volonté de retrouver le mystérieux agresseur.

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , ,

37 réponses

  1. Les mots sont parfaitement trouvés. Tu réussis à communiquer ton ressenti et tes émotions. Parfait, je n’en attendais pas moins de toi mon ami 🙂

  2. Mon ami Yvan, tu « vends » très bien ce bouquin, mais à lire ta chronique, je me demande s’il est fait pour moi…
    Qu’en penses-tu?

  3. Tu connais ma réticence pour les thrillers psychologiques, mais la qualité de celui-ci fait que j’ai succombé moi aussi . Magnifique chronique. 💖

  4. Même si je ne suis pas aussi enthousiaste que toi (j’ai trouvé le démarrage très très long…), j’avoue que dans le registre du polar psychologique, ce roman est étonnant et d’une immense profondeur. Et une fois que Wendy Walker enclenche la mécanique du suspense, à coups de subtiles allusions et de bifurcations inattendues, il devient difficile de le lâcher.
    Après, il faut insister sur le fait que c’est très lent, totalement focalisé sur l’analyse psychologique, et que pour cette raison ça ne plaira pas à tout le monde à mon avis… Mais c’est tout de même très bon 🙂

    • Moi qui aime tant quand on décortique la psychologie humaine (ou animale aussi ahah), j’ai trouvé la première partie passionnante, sans trouver aucune longueur.
      tu as raison oui, il faut aimer le genre et ne pas s’attendre à de l’action.

  5. Ouah ! Superbe chronique ! Je m’empresse de noter ce livre dans ma liste ! Merci Yvan.

  6. En voilà une jolie chronique! C’est plus argumenté que la mienne, mais j’avais trop peur de lâcher un des « trucs » 😉 . Moi aussi j’ai été très sensible à la psychologie des personnages! 😉

  7. Waouh !! ça donne plus qu’envie de le lire. Très belle chronique. Je m’empresse de commencer ce bouquin. Merci Yvan

  8. Un coup de coeur, de poing, bouleversant, magistral… très belle chronique si je ne l’avais pas déjà lu je me jetterai dessus.

  9. Voilà qui me donne très envie de lire ce livre !

  10. Bonjour….
    Et un livre de plus dans ma liste de « à lire »….
    Je vais finir par ne plus venir te rendre visite…..😁😁😉

  11. C’est drôle, j’ai passé le week end ailleurs, et au petit déjeuner à l’hôtel la télé était allumée et une présentatrice parlait de ce livre. Elle a été assez convaincante pour m’attirer alors que je ne regarde jamais la télé, car j’ai noté le titre. A présent me voilà de retour chez moi pouf je tombe sur ta newsletter et tu parles du même livre. Et tu es dix fois plus convaincant qu’elle encore ! Donc, c’est décidé, je vais l’acheter au plus vite ! Te dirai. 🙂

  12. Livre marquant… Va falloir falloir y jeter un coup d’oeil alors!
    Jolie chronique !

    Au plaisir

  13. Eh bien tu l’as aimé ce roman 😊
    Tes mots sont passionnants et envoûtants, je défie quiconque de ne pas y succomber 😊

  14. Ah la la comme je le veux celui-ci, les prochaines semaines font faire mal au compte en banque 😁😁

  15. C’est un super bon thriller, je suis d’accord 🙂

  16. Je l’ai eu entre les mains, un de mes fameux offices. Je l’ai lu en diagonal, j’ai super accroché. Et comme cette lecture m’a frustrée, car je voulais entrer pleinement dans l’histoire et les personnages, je me le suis acheté. Et je sens que je vais enfin pouvoir parfaitement me laisser séduire par cette histoire aux vuesde ce que tu en dis. 🙂

Rétroliens

  1. Regards croisés sur mon Top 30 des romans lus en 2016 – De la 15ème à la 11ème place – EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :