Les nuits de la Saint-Jean – Viveca Sten

chronique littéraire

les-nuits-de-la-saint-jean Viveca StenBienvenue dans l’île de Sandhamn, qui veut dire « Port de sable » en suédois. Une centaine d’habitants tout au long de l’année, et une destination typique et prisée pour les touristes à la recherche d’authentique.

Invitation au(x) voyage(s)

La compagnie Viveca Sten est heureuse de vous inviter à ce nouvel embarquement, le troisième d’une longue série à venir. Les habitués du voyage sont certainement heureux de retrouver des têtes connues, rencontrées lors des précédentes expéditions. Les nouveaux venus sont chaleureusement conviés à cette aventure qu’ils goûteront, j’en suis sur, tout autant que les voyageurs assidus.

Invités du monde entier, vous tombez bien, il est temps de fêter Les nuits de la Saint-Jean et d’en profiter pour ce remémorer le passé de l’île. Une balade dans le temps autant qu’un vrai dépaysement. Un périple, aussi, dans l’âme même des habitants de la région. 

En immersion

Ne vous attendez pas à un voyage de tout repos. Malgré une certaine langueur due à l’atmosphère si particulière de ce port, notre guide Viveca Sten va vous faire vivre une expérience en immersion. Des événements horribles se sont déroulés sur cette petite île, la mort y rode et notre accompagnatrice va vous les faire approcher de près.

Grâce à Viveca Sten, vous suivrez le tout de l’intérieur, en vivant chez l’habitant : l’inspecteur Thomas Andreasson, qui réside en dehors de l’île mais qui la connaît fort bien, et la juriste Nora Linde, qui possède une belle maison sur ces terres riches d’histoire.

Vous allez cohabiter, entre présent et passé, avec ces deux attachantes personnes, mais également aux cotés de ceux qui ont vécu le dur labeur du début du XX° siècle. Double perspective.

Ballotté par les flots

Viveca Sten nuit de la Saint Jean 2Il n’est pas coutumier d’ainsi pouvoir vivre, suivre, sentir, ressentir de tels épisodes douloureux d’une petite communauté. Pas d’émotion préfabriquée ici, vous allez vivre au rythme des insulaires, devenir comme eux le temps d’une randonnée. Tour à tour, cette virée vous laissera respirer le bon air du large et vous coupera le souffle. Ballottés par les flots, parfois frigorifiés par ce que vous allez ressentir, il est conseillé de vous couvrir chaudement et de vous laisser porter par l’ambiance (parfois lourde et pesante).

A la fin de ce noir périple, vous serez impatients de retrouver prochainement vos amis Andreasson et Linde, tant la capitaine Viveca Sten fait s’achever le voyage en apothéose. Oui c’est beau de s’attacher à de nouveaux camarades, surtout lorsqu’ils sont aussi touchants et vous entraînent dans des histoires décidément si authentiques.

Le livre en un mot : Vivifiant

Sortie : 29 avril 2015

Éditeur Albin Michel

Genre : thriller

Traduction : Rémi Cassaigne

Notes (sur 5) :

Profondeur : ♥♥♥♥ 

Dimension de l’intrigue : ♥♥♥♥

Psychologie : ♥♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥♥

Émotion : ♥♥♥♥

Note générale : ♥♥♥♥

4° de couverture

L’angoisse monte à Sandhamn : une jeune fille a disparu au cours de la nuit. Sous une pluie battante d’automne, l’inspecteur Thomas Andreasson et ses collègues ratissent l’île, en vain : Lina Rosén reste introuvable et l’enquête conclut à une noyade accidentelle.

Quelques mois plus tard, Nora Linde décide de prendre quelques jours de vacances au coeur de l’hiver à Sandhamn avec ses deux petits garçons. Son mari la trompe et elle a besoin du calme de l’île pour réfléchir. Mais, en jouant dans la forêt, Adam et Simon font une macabre découverte : des restes humains enfouis dans un sac sous la neige. Est-il possible que ce soit le cadavre de Lina ? Et quelle est cette ombre, tapie dans la nuit, sous les fenêtres des Rosén ? Pourquoi ?

Malgré l’absence de pistes, Thomas et son amie Nora ont un étrange pressentiment : l’assassin de Lina rôde encore et n’en a pas fini avec sa sinistre mission.

 

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , ,

16 réponses

  1. Pas encore lu celui là, mais bien aimé les 2 premiers, enfin surtout le premier qui fût une belle découverte.
    J’irai c’est certain refaire un tour sur l’île de Sandhamn.
    Et merci sire Yvan de nous faire un peu plus découvrir Viveca Sten .
    J’ai eu une belle émotion lors de ton interview de cette auteure charmante à SMEP.
    J’ose même pas songer à la tienne d’émotion, mon ami 😉

  2. Malgré ta chronique très tentante…je passe mon tour!!!! J’ai peur des longueurs

  3. Peut être ben que oui, peut être bien que non, je sais pas en fait si je note ou pas…..;) Quelle indécision de bon matin…….;)

  4. Comme je le soulignais dans ma chronique, un « oui, mais… »

  5. Merci pour cette chronique insulaire et pleine d’enthousiasme. Je me demandais si c’était bien Viveca. Maintenant je sais 😀

  6. Et bien, si je vais en Suède, je saurais dire « port de sable » et « meuble en kit », et un sera grâce à ton article… 😛

    Non, j’ajoute pas, je m’en sors déjà pas…

  7. Un coup de cœur comme les deux autres romans de la même auteure! 🙂 C’est un peu comme Camilla Lackberg! 😉

  8. J’ai un livre de cette auteure dans ma PAL, il faut que je la découvre ^^

  9. j’ai en mémoire cette charmante femme que tu as eu l’honneur d’interviewer. Et j’ai en mémoire mon frérot dont j’étais très très fière!
    Cependant… je ne suis pas certaine de me laisser embarquer. Ca va dépendre du stewart! 😉

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : Les nuits de la Saint-Jean – Viveca Sten | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :