Je t’aime – Barbara Abel

C’était une vraie gageure d’écrire un roman noir sans aucun « méchant », uniquement avec des gens ordinaires confrontés à un drame et à ses conséquences en cascade. Je t’aime est-il encore un thriller à proprement parler ?

Empathie exceptionnelle

Barbara Abel s‘affranchit des codes et ce nouveau roman est une sorte d’aboutissement dans sa manière de fonctionner et de voir le monde. Elle arrive à créer une tension de plus en plus palpable avec une histoire qui pourrait arriver à chacun de nous.

Quatre femmes, quatre destins qui vont se croiser suite à une tragédie. Quatre manières de gérer ses émotions.

Je crois que jamais encore Barbara Abel n’a aussi précisément décrit les sentiments et les émotions que l’on peut ressentir dans une situation particulière. Sa capacité d’empathie pour ses personnages, jeunes ou moins jeunes, est époustouflante. Sa manière de se mettre à leur place et de si bien cerner leurs ressentis est bluffante.

Le quotidien pernicieux

Cette histoire tourne autour de l’amour, de la haine, du ressentiment, de l’attachement, des non-dits… Rien de préfabriqué dans tout ça, la tension monte peu à peu à cause de choix du quotidien qui engendrent de lourdes conséquences.

C’est là où Barbara Abel fait vraiment fort : ce récit devient un roman noir du quotidien, à l’environnement domestique. Il devient, au fur et à mesure, pernicieusement malsain, par petites touches. Avant un final qui transforme alors le tout en un thriller crispant.

Inclassable

Quelle belle humanité et quelle belle écriture pour décrire ainsi les émois, les troubles, les ébranlements… L’amour est un sentiment complexe, surtout lorsqu’il est poussé dans ses retranchements.

Je t’aime n’est décidément pas un roman comme les autres, un thriller psychologique sans en être un, pétri d’humanité et où Barbara Abel fait preuve d’une très touchante empathie envers ses personnages. La subtilité avec laquelle elle mène cette affaire force le respect. Un roman inclassable qui a les qualités pour rassembler les lecteurs, quels que soient leurs goûts littéraires.

Sortie : 03 mai 2018

Éditeur : Belfond

Genre : Thriller / Roman noir

Ce que j’ai particulièrement aimé :

L’empathie de l’écrivaine

Le réalisme

Le coté inclassable de l’histoire

4° de couverture

Après un divorce difficile, Maude rencontre le grand amour. Un homme dont la fille, Alice, lui mène hélas une guerre au quotidien.
Lorsqu’elle découvre l’adolescente en train de fumer du cannabis dans sa chambre, celle-ci la supplie de ne rien dire à son père. Maude voit là l’occasion parfaite d’apaiser les tensions au sein de sa famille recomposée.
Après tout, que feriez-vous à sa place ?
Prenez les mêmes six mois plus tard. Ajoutez Nicole et Solange, deux femmes dont les vies vont être pulvérisées le jour où l’addiction d’Alice provoque un accident… mortel.
N’oubliez pas le père, qui comprend que sa fille se drogue et que sa compagne était au courant.
Ceci n’est pas exactement une histoire d’amour, même si l’influence qu’il va exercer sur les héros de ce roman est capitale. Autant d’hommes et de femmes dont les routes vont se croiser au gré de leur façon d’aimer parfois, de haïr souvent.

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , , ,

14 réponses

  1. Très hâte de le lire celui-ci, j’adore ses romans noirs sociétales « de quartier ».

  2. Tu Barbara Abel comme je l’aime. Tout en finesse et subtilité. Une histoire ou un rien peut tout faire basculer. Ca fait peur parce que ça pourrait être nous, ça pourrait nous arriver.

  3. Mais quel cri d’amour ! 😀

  4. Faut vraiment que je prenne le temps de découvrir cette auteure !

  5. bien tentée!!!

  6. Je ne connais pas l’auteure et j’avais mis « Je sais pas » dans ma liste à acheter 😉
    Tout cela est très convainquant. 🙂 Merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :