Au cœur de l’été – Viveca Sten

Viveca Sten, c’est le gage d’un dépaysement et d’une bouffée d’air frais à la rencontre de la petite île suédoise de Sandhamn et de ses habitants. C’est la promesse d’une intrigue à la scandinave, mêlant drame humain et vie du quotidien.

Tranche de vie et drame

Jamais de surenchère, toujours une tranche de vie courante qui dérape vers un drame. Une situation qui pourrait paraître assez banale, mais que l’auteure arrive à rendre accrocheuse.

Fête de la Saint-Jean, sur cette toute petite île. Le jour où le monde vient de loin pour s’amuser… et s’alcooliser. Surtout la jeune génération. Au cœur de l’été, cette jeunesse va connaître une tragédie.

Ce cinquième volet des enquêtes policières sur Sandhamn permet à Viveca Sten de mettre, une fois de plus, un de ses personnages récurrents au cœur même de l’intrigue. Nora Linde va être personnellement touchée par les effets en cascade du (des?) drame(s) qui se noue(nt) lors de cette célébration. Rien ne sera plus comme avant.

Retrouvailles

C’est un vrai plaisir de retrouver cet environnement si particulier et ces personnages auxquels on s’attache au fur et à mesure des romans de Viveca Sten. Elle arrive à leur insuffler vie avec un talent certain. A force, c’est comme si l’on retrouvait de vieux amis lointains.

Bien sûr, tout est fait pour que ce roman policier se lise individuellement, mais il prend davantage de chaleur humaine lorsque les personnages ont déjà fait partie de notre vie courante. L’intrigue est crédible et immersive, au point que j’en ai ressenti des émotions bien réelles.

L’auteure suédoise a parfaitement réussi à retranscrire ce qu’un parent peut éprouver face aux incartades de son satané adolescent. Oui, quand on est parent soit-même, c’est le genre d’histoire qui prend aux tripes, sans qu’il ne soit besoin d’en exagérer les effets de style.

Au cœur de l’été est à nouveau un roman policier plaisant, qui réserve bien plus de surprises qu’il n’y parait de prime abord. Viveca Sten aime ses personnages et les fait entrer dans notre quotidien. Qu’on ne vienne pas nous dire que les scandinaves sont des gens froids, on sent ici leurs cœurs qui palpitent.

Sortie : 01 mars 2017

Éditeur : Albin Michel

Genre : Polar / Thriller

Traduction : Rémi Cassaigne

Ce que j’ai particulièrement aimé :

L’ambiance

Les personnages

4° de couverture

Week-end de la Saint-Jean sur l’île de Sandhamn. Les jeunes fêtards ont envahi les pontons, le port grouille de bateaux blancs. Musique à fond et alcool à flots. Dans la foule, une jeune fille avance en titubant avant de s’effondrer sous les yeux de la police.

Pendant ce temps, Nora Linde s’apprête à célébrer la Saint-Jean avec son nouveau compagnon Jonas et sa fille Wilma. Mais la fête tourne au cauchemar lorsque, dans la nuit, Wilma disparaît. Le lendemain matin, le cadavre d’un garçon de seize ans est retrouvé sur la plage.

L’inspecteur Thomas Andreasson, l’ami d’enfance de Nora, est dépêché sur les lieux. Les premiers éléments de l’enquête lui en révèlent toute la difficulté, chacun ayant sa propre version des faits. Qui est la victime et qui le meurtrier de cette nuit d’été ?

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , , ,

13 réponses

  1. Merci pour ton avis, je l’ai vu en rayon, je dois attendre la sortie poche, ça va être dur! Je les lis tous, j’adore. Ton article m’a permis de patienter….MERCIIIIIII Hâte de retrouver Nora et Thomas.

  2. J’ai lu il y a quelques années un livre qui parlait aussi de la Saint-Jean, « Les morts de la Saint-Jean » de Mankell. Je ne connais pas vraiment la littérature scandinave, j’en entends parler ça et là sans pour autant m’attarder dessus. Peut-être que j’aurai un jour une période scandinave et que je dévorerai les livres de cet auteur 🙂

  3. Quelle machine à lire c’est impressionnant. Ce sera ma prochaine lecture.

  4. Et nous ne sommes qu’au printemps en plus ! 😆

  5. J’avais dit que j’essaierai de découvrir cette auteure mais il y’a toujours un autre roman qui vient s’immiscer 😦
    Pas sûre que je le fasse un jour honnêtement, je déteste prendre une série en cours même si chaque opus peut se lire indépendamment.

  6. J’aime bien aller faire un petit tour sur île de Sandhamn avec Viveca, moi ! 😉
    Et avec toi aussi sire Yvan !!! 🙂

  7. J’avoue que je ne lirai jamais ces romans, car j’ai regardé la série passée sur Arte, qui était très bien faite .. et j’ai tellement d’autres romans en attente 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :