Rural noir – Benoît Minville

chronique littéraire

Benoit Minville - Rural NoirIl n’y a pas tromperie sur la marchandise avec le titre du roman de Benoît Minville, Rural noir. Ce sombre récit campagnard se déroule en effet dans la Nièvre, loin des grandes agglomérations.

Rural, brutal, coup dans la fémorale. Vital coup au cœur aussi que ce roman noir qui balance autant de châtaignes à la poitrine qu’à l’estomac.

Difficiles retrouvailles

Émotions à fleur de peau à chaque paragraphe, belles ou moins belles. Rural noir est un livre « à la » Stand by me, version désenchantée. Une histoire d’amitié, entre frères de sang et frères de cœur, entre des protagonistes qui se sont perdus de vue et qui se retrouvent dix ans après.

Dix ans d’absence physique, mais de présence dans les tripes. Difficiles retrouvailles d’adultes qui se sont éloignés aux berges d’une adolescence qui s’achevait.

Émotions ambivalentes

Ils se sont quittés sur un drame, ils se retrouvent sur un autre. A travers une intrigue simple mais prenante, entre passé et présent, Benoît Minville fait montre de qualités humaines et stylistiques touchantes. Parce qu’il met toujours en avant les relations humaines. Parce qu’il privilégie les émotions ; large palette d’émotions, émotions ambivalentes.

Chez Minville, les petites frappes ne sont pas toutes sans âme. Ce sont des enfants de la crise, des gosses devenus adultes, que le désœuvrement et un drame d’adolescent ont fait dévier. La violence face à la folie, la folie des hommes et de la société.

Visuel, odorant et musical

Ce n’est pas tant l’histoire que la manière de la raconter qui marque ici les esprits. Benoît Minville a une manière d’écrire très expressive. A tel point que j’ai eu l’impression de vivre littéralement les scènes, tant son récit est visuel, odorant et musical. Il a le don pour trouver les bons détails qui donnent une texture étonnante à ses scènes. Pour preuve, malgré les dix ans d’écart entre l’auteur et moi, j’ai eu littéralement l’impression d’être renvoyé vers mon adolescence. Expérience bluffante, vraiment.

Un art de conter une histoire si démonstratif qu’il prend réellement aux tripes ; boule dans la gorge, larmes aux yeux parfois, dents serrées à d’autres moments. Attachement viscéral aux personnages, alors que ce ne sont pourtant pas des tendres.

Et la musique, toujours omniprésente : AC/DC, Motörhead, Black Sab, Bob Marley, et euh… Herbert Leonard… De quoi rendre les scènes encore plus réelles.

Rural noir, brutal, « emotional », immersion totale.

Rock’n’Read, Mister Minville !

Sortie : 18 février 2016

Éditeur : Gallimard / Série Noire

Genre : Roman noir

Mon ressenti de lecture :

Profondeur : 7/10

Dimension de l’histoire : 7/10

Psychologie : 8/10

Qualité de l’écriture : 8/10

Émotions : 8/10

Note générale : 8/10

4° de couverture

Adolescents, Romain, Vlad, Julie et Christophe étaient inséparables ; ils arpentaient leur campagne et formaient un « gang » insouciant.

Puis un été, tout bascule. Un drame, la fin de l’innocence.

Après dix ans d’absence, Romain revient dans sa Nièvre désertée, chamboulée par la crise, et découvre les différents chemins empruntés par ses amis.

Advertisements


Catégories :Littérature

Tags:, , ,

21 réponses

  1. C’est jute ça !
    Un roman qui m’a totalement retournée. Les mots simple de l’auteur m’ont pris au collet et ne m’ont plus lâché, la gorge serrée.
    J’ai adoré et pourtant j’ai du mal à mettre des mots dessus.
    Mais peu à peu le texte fait son oeuvre.
    Et comme j’ai pu en parler avec l’auteurs, les mots arrivent peu à peu.
    Je suis heureuse qu’il t’ait toi aussi touché.
    Merci mon ami pour ces mots 🙂

  2. Tu en causes bien, mon pote ! 😀

    « version désenchantée » ?? Appel du pied pour que je chante de la Vilaine Fermière ? Vu qu’on est dans le rural… Allez, j’y va…

    Tout est chaos ♫
    A côté
    Tous mes idéaux : des mots Abimés… ♫
    Je cherche une âme, qui
    Pourra m’aider
    Je suis ♪
    D’une géneration désenchantée, désenchantée ♪

  3. Je l’ai lu il y’a tout juste 2 semaines, on est presque en phase 🙂
    J’ai bien aimé aussi l’authenticité qui dégage de ce roman et l’empathie qu’il génère.

  4. S’il vous a, tous conquis, va falloir que je le lise!!!!!
    Allez +1 sur la wish!!!!!!

  5. Bientôt en lecture chez moi. Ta chronique conforte mes attentes 😊😊

  6. Il me tente carrément, j’étais curieux de connaitre ton avis.
    Voilà qui est fait ! 🙂

  7. J’ai adoré ce livre, c’est un excellent roman noir !! 🙂

  8. je viens juste de le finir… une belle claque comme je les aime… un vrai beau roman

  9. Il est vraiment excellent même s’il flingue le maquillage 😉et ce qui est drôle c’est que dans le dernier de Franck Courtés, tu retrouves des souvenirs communs, t’as l’impression que tu vas croiser Benoît dans l’histoire 😉

  10. Il est dans ma PAL 😉 et cela me conforte dans l’idée que je dois le lire 😉

  11. En stock… yapuka.
    Mais la concurrence est rude !

  12. Yes!!! Il est dans ma PAL

  13. Un joli billet qui me donne envie de lire un roman rural et surtout un nouvel auteur à découvrir.

Rétroliens

  1. Interview littéraire 2016 – Benoît Minville | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Salon Saint-Maur en poche 2016 : Compte-rendu | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :