Captifs – Kevin Brooks

chronique littéraire

Kevin Brooks - CaptifsLes romans d’enfermement sont légion. Paradoxalement, le concept de rendre Captifs plusieurs individus sans que l’on (et sans qu’ils) ne sachent pourquoi, a surtout été traité dans la littérature pour jeunes adultes.

C’est ce qui fait d’emblée « l’originalité » de ce roman qui pourtant traite d’un thème rabâché. Car Kevin Brooks utilise les codes du genre pour mieux les dévoyer. Bien sûr, il est question d’une recherche perpétuelle d’échappatoire. Bien sûr, il nous parle de relations de groupe(s). Quand on est six personnes à être enfermées dans un endroit confiné, c’est logique. Mais ce roman est davantage que ça.

Cohabitation difficile

Nihiliste. C’est le mot utilisé par le dossier de presse pour décrire ce roman dérangeant. Il résume en effet en partie (mais en partie seulement) les relations de cohabitation difficiles que déclenche cet enfermement.

C’est une véritable histoire à rendre fou que nous a concocté Kevin Brooks. L’incompréhension est totale, autant pour les personnages que pour le lecteur qui perd tous ses repères.

L’auteur a eu une approche intéressante en relatant les faits à travers le journal intime d’un des séquestrés. Une idée qui nous permet d’être au plus près et de vivre dans l’immédiateté cette expérience sensorielle et de privations.

En prise directe

Le lecteur se retrouve en prise directe avec les ressentis. Perte des repères, de la notion de temps. Perte de sens également. Au point qu’on plonge très profond dans la psyché du protagoniste perdu lui-même dans ses pensées. Un roman survivaliste où l’on suit le délabrement physique et mental des personnages.

Le roman est violent, sadique. Le roman peut choquer. Et pourtant, j’ai trouvé qu’il n’allait pas aussi loin que je l’aurais imaginé (même si la lecture est éprouvante parfois, c’est clair). Suis-je trop « habitué » à ce genre de lecture ? En tout cas, il y avait de quoi surenchérir pour développer cette ambiance pesante (le livre est plutôt court).

Niveaux de lecture multiples

Une chose est certaine, c’est que les niveaux de lecture sont multiples. Les thématiques poussent intelligemment à la réflexion (avec ce sentiment lancinant de se projeter dans un univers à la Guantánamo) et la fin ne peut en aucun cas laisser indifférent.

Un roman d’enfermement prenant donc, même s’il méritait de pousser le bouchon encore plus loin, à mon sens.

Sortie : 10 mars 2016

Éditeur : Super 8

Genre : thriller

Mon ressenti :

Profondeur : 7/10

Dimension de l’histoire : 7/10

Psychologie : 8/10

Qualité de l’écriture : 7/10

Émotions : 7/10

Note générale : 7/10

4° de couverture

Linus, 16 ans, se réveille un matin sur le sol d’un sinistre bunker souterrain. Sans eau, sans nourriture… et sans la moindre explication. Manifestement, il a été kidnappé. Pour quel motif ? Et qu’attend-on de lui ?

Les jours passent. D’autres détenus, n’ayant apparemment rien en commun, sont amenés par un ascenseur,. Une petite fille. Un vieil homme malade. Un toxicomane. Un autre homme, une autre femme. Capturés en pleine rue, comme lui et désormais, constamment surveillés. Incapables de comprendre ce qu’ils font en ce lieu.

Bientôt, et tandis que le temps commence à perdre sa réalité, une horrible vérité se fait jour. Il ne s’agit plus de sortir – c’est manifestement impossible. Il s’agit de survivre. Ensemble. Le plus longtemps possible. En espérant obtenir une réponse à la seule question qui vaille : Pourquoi ?

Advertisements


Catégories :Littérature

Tags:, , ,

40 réponses

  1. On te sent à demi-convaincu… Et après mes deux lectures en cours .. C’est son tour. J’espère qu’il va m’emballer plus que toi car j’en espérais beaucoup au vu de la campagne presse…
    Des Bisous

  2. J’aime bien ce genre d’histoire donc je note ☺️ merci

  3. Je te sentirais presque un tantinet déçu 🙂 je passe mon tour du coup 🙂

  4. Ohhh je suis super tentée là!!!!!

  5. Ouais, peut être….Mais pas dans mes priorités….En même temps, il est trop dur de te suivre, et on ne peut pas tout lire!!!!;)

  6. Il me fait grave de l’œil 😉

  7. J’ai bien aimé ce livre même si ce n’est pas mon préféré chez Super 8 ^^

  8. Je vais bientôt le recevoir et j’ai vraiment hate de le découvrir. En regardant le catalogue 2016 c’est LE titre que j’attendais le plus, alors on verra bien 🙂

  9. ça m’interpelle comme sujet…Je note
    Au fait j’ai un nouveau blog : https://lecygnenoirblog.wordpress.com/
    Bien sûr, je suis abonné au tien ! 😉

  10. Je vais de le récupérer.
    A suivre donc 😉

  11. Je me suis régalée avec ce thriller. C’est atroce, horrible etc. Mais il y a aussi de l’humour noir de la part de l’auteur. Cf le personnage du vieil homme. Entre autres.

  12. j’ai beaucoup aimé, mais c’est vrai qu’il aurait pu aller plus loin encore 🙂

Rétroliens

  1. « Captifs » de Kevin Brooks – La chronique sans issue ! – Cest Contagieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :