Le mythe d’Isaac Becker – Reed Farrel Coleman

chronique littéraire

Reed Farrel Coleman - Le mythe d'Isaac BeckerEntre deux gros romans, une courte histoire est comme une respiration. Les éditions Ombres noires proposent régulièrement des petits romans noirs, novellas de moins de 100 pages. Avec le petit plus qui fait la différence : une interview de l’auteur à la fin du livre, pour apporter un éclairage intéressant sur le récit.

La couverture de la novellas de Reed Farrel Coleman donne le ton. Oui, Le mythe d’Isaac Becker prend ses racines dans l’une des pires pages de l’Histoire contemporaine, les camps nazis. Mais ce n’est que le début d’une intrigue qui, malgré le peu de pages, va nous conduite des années 40 à nos jours (avec un titre original qui est assez parlant : The book of ghosts).

L’art des courts récit est de trouver une accroche immédiate, une idée qui fait mouche et un final qui marque. Toutes ces qualités se retrouvent dans ce récit fort, avec un personnage principal bien plus complexe qu’il n’y paraît et une trame qui tire son fil jusqu’à une conclusion brillante.

L’idée générale est vraiment extrêmement bien trouvée et ce concentré de roman noir condense les émotions au point de rendre le tout aussi marquant qu’un roman plus épais. Excellent.

Sortie : 04 novembre 2015

Éditeur Ombres noires

Genre : Roman noir

Notes :

Dimension de l’histoire : 8/10

Psychologie : 7/10

Qualité de l’écriture : 7/10

Émotions : 8/10

Note générale : 7,5/10

7.5

4° de couverture

1944, camp de concentration de Birkenau. Les destins de Jacob et d’Isaac se trouvent scellés quand le carnet de ce dernier est confisqué par le sous-lieutenant Kleinmann.

Chronique des activités criminelles du camp et des victimes des chambres à gaz, son Livre des morts peut les conduire à leur perte. Les deux hommes tentent de récupérer le précieux objet mais, surpris par Kleinmann, Isaac est tué. Le carnet semble définitivement perdu.

Mais que sait-on réellement de Jacob et d’Isaac? Sont-ils vraiment les héros que l’on croit? Et si Le Livre des Morts venait à ressurgir, que dévoilerait-il ?

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , ,

11 réponses

  1. Là, je passe mon tour… Dans le cadre du Prix des Lectrices de ELLE, je viens de lire plusieurs romans et documentaires sur la 2nde guerre mondiale et les camps, je n’en peux plus ! Il me faut du gai, du frais, du léger !!

  2. Ouh ça fait froid dans le dos!!!!Je sais que nous devons avoir un devoir de mémoire mais moi ça me brise le cœur à chaque fois, alors je vais sans doute passer mon tour…Mais merci de la découverte et de le faire partager, c’est important!!!!!;)

  3. Avec mon ami Pierre du comité de lecture nous sommes tombé d’accord pour dire que ce petit et très court roman est un fabuleux vecteur d’émotion.

  4. Apparemment, c’est très sombre comme sujet. Un peu plombant en cette période de fêtes… Mais si la qualité est là… 🙂

  5. j’ai encore en mémoire certains passages de Block 46….faut que je respire après ça.
    Du coup, je viens de finir W3 et j’ai commencé Le vide hier soir! Rafraichissant non ?? lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :