Delta Charlie Delta – Laurent Guillaume

chronique littéraire

Avec416WgxkBaxL._SL1500_ ce nouveau roman, Laurent Guillaume s’éloigne des contrées africaines pour reprendre son personnage fétiche de Mako. Plongée profonde dans les ténèbres parisiennes, loin de l’écrasant soleil malien.

Droit au but

Delta Charlie Delta est un vrai polar noir, du genre qui va droit au but, violent et sans fioriture et pourtant avec une vraie dimension humaine.

260 pages qui s’avalent d’une traite ou presque, portées par l’écriture vive et expressive de l’auteur.

Parlons du personnage principal de Mako tout d’abord, flic récurrent que beaucoup ont découvert dans les premiers romans de l’écrivain. Ce n’est pas votre cas ? Ça tombe bien, ce n’est pas le mien non plus, et je vous assure qu’à aucun moment ma lecture n’en a été perturbée. Une réussite que d’avoir su poser les bases du personnages en peu de mots.

Mako est le genre de flic qui passe pour un gros dur, parfois en marge de la loi. Un personnage entier qui est bien plus complexe que l’image qu’il véhicule. Et il n’est pas seul, puisqu’il tient ici le haut du pavé avec une autre flic. Rencontre choc.

Sueur et tripes

Ancien flic lui même, Laurent Guillaume sait clairement de quoi il parle. Son roman sonne juste et est si crédible, qu’on a littéralement l’impression de suivre cette enquête de l’intérieur. On est loin de l’intrigue préfabriquée de certains romans, ici ça sent la sueur et les tripes, le vécu et l’authentique.

L’auteur maîtrise parfaitement son sujet, use (sans abuser) de ses connaissances et n’oublie jamais de travailler l’aspect romanesque du récit. Une intrigue à la fois classique et moderne, sur un sujet rude, avec une vraie intensité dramatique.

Émotion(s)

Malgré la noirceur du propos, l’auteur arrive à insuffler une grosse dose d’émotion(s) à son histoire, grâce à de bons personnages secondaires et certaines scènes vraiment touchantes. Oui les gros durs ont des sentiments.

Delta Charlie Delta est donc une chouette réussite, qui prouve une nouvelle fois que dans ce genre de polar, le rayonnement de Laurent Guillaume est de plus en plus intense. Plein les yeux, et même pas besoin de soleil pour ça.

L’interview réalisée avec l’auteur au sujet de ce roman

Sortie : 12 mars 2015

Éditeur : Denoël 

Genre : polar

Notes (sur 5) :

Profondeur : ♥♥♥♥

Psychologie : ♥♥♥♥  

Qualité de l’écriture : ♥♥ 

Émotion : ♥♥♥♥ 

Note générale : ♥♥♥♥

4° de couverture

Mako est flic au quart de nuit du Val-de-Marne lorsqu’un crime atroce est commis sur son secteur. Mais l’enquête est confiée à la direction de la police judiciaire en raison de sa gravité : une jeune femme inconnue a été violée et laissée pour morte dans une caravane abandonnée dans un parking souterrain.
Par ailleurs, la violence se déchaîne dans la banlieue. En quelques jours, plusieurs dealers sont victimes de fusillades qui ont l’apparence de règlements de compte. Herman, un
junky ultra-violent se suicide en se tirant une balle dans le coeur.
Chargé de la procédure, Mako enterre l’enquête pour protéger les proches de la victime, en particulier Angy, une adolescente en perte de repères. Aussi, lorsque les parents d Herman sont retrouvés assassinés après avoir été torturés, Mako en fait une affaire personnelle et se met en chasse.
Il pressent que l affaire de la fille dans la caravane et les assassinats de dealers sont liés et cachent un monstrueux secret. Pour en avoir le coeur net, il s’allie avec Marie Auger,
capitaine de la PJ, une jeune femme brillante, mais ébranlée par un drame personnel. Les deux flics, malgré leurs différences, vont faire équipe de manière officieuse et franchir la ligne rouge pour résoudre l’enquête, jusqu’à découvrir le pire.

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, ,

10 réponses

  1. Faudrait que je m’y mette à celui là. C’est rassurant de savoir qu’on est pas obligé de tous les lire dans l’ordre. Ça permet de découvrir cet auteur sans pour autant commencer au tout début

  2. Je vais d’abord me faire « Mako » qui est dans ma PAL et si il me branche…je fonce sur celui-ci!!!

  3. Lecture prévue après Quais du Polar (parce qu’avant je n’aurai vraiment pas le temps, hélas…)
    Mais ta chronique conforte mon intention de ne pas passer à côté, même si, comme toi, je n’ai jamais lu Laurent Guillaume. Hâte !

  4. Pas trop mon genre mais je retiens quand même 🙂

  5. Je l’avais découvert avec Mako et ensuite beaucoup aimé le personnage de Solo dans Black cocaïne… Je note donc DCD, pour un achat futur…

  6. Déjà noté !! 😉 Pour la sueur et les tripes, le tout baignant dans l’émotion ! mdr

  7. Je dois dire qu’il me tente bien après cette chronique ^^

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : Delta Charlie Delta – Laurent Guillaume | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :