Le massacre des innocents – Mallock

chronique littéraire

Le massacre des innocents - MallockJe suis un aficionado des aventures du commissaire Mallock, qu’on se le dise.

Mallock (l’auteur), c’est un ton, une plume, une imagination qui le démarque de beaucoup d’auteurs de thriller. Ce n’est pas pour rien qu’on parle de thriller littéraire.

Paroxystique

Avec ce Massacre des innocents, on retrouve toutes les caractéristiques de son univers et de son personnage principal, en version paroxystique. Tout y est exacerbé, la violence impressionnante, tout comme les réactions du fameux commissaire.

Un déferlement de morts et de mots qui nous laisse exsangue à la fin de la lecture (mais avec un immense sourire de contentement sur les lèvres). A ce stade, je pense même que ce roman pourrait entrer dans le livre Guinness des records tant le nombre de macchabées dépasse l’entendement.

Apocalyptique

Avec une introduction et certaines scènes dignes d’une superproduction (même les américains auraient du mal à financer un tel chaos), l’auteur va loin, très loin avec ce roman. Dans une ambiance apocalyptique, il fait sortir le polar de sa zone de confort, et nous balance un vrai bourre-pif de derrière les fagots. Mais attention, pas le genre balourd : avec Mallock c’est du lourd mais surtout du brillant, de l’intelligent, du pétillant et même du lyrique parfois.

Cette fois-ci, l’auteur a vraiment décidé de jouer à Monsieur plus. Rarement violence n’a été aussi présente, et pourtant c’est sans doute l’épisode où le personnage du commissaire Mallock est le plus touchant et le plus émouvant. Parce qu’il nous y dévoile ses failles comme jamais et nous montre à quel point il est attachant derrière ses faux airs de personnage atrabilaire.

Brut de pomme avec la peau et les pépins qui vont avec

Oui, cette histoire est sans doute la plus proche du Mallock profond, en partie parce qu’il est question de la place du fils dans ce récit (le sien, mais pas seulement). Un personnage si fascinant et complexe qu’il ne peut laisser indifférent, dans ses certitudes tout comme dans sa propension à la dépression. Comme le décrit lui-même l’écrivain, le commissaire Mallock est brut de pomme avec la peau et les pépins qui vont avec.

Cette histoire toute en violence et en sensibilité exacerbées, est sans doute la plus ambitieuse de l’auteur. Il y a de quoi être bluffé par sa maîtrise d’une histoire aussi incroyable, qui avait pourtant tout du piège ingérable. Un récit d’une originalité folle, contemporaine mais qui sait y inclure des thèmes historiques. Une peinture toute en couleurs de notre société, qui relève littéralement de l’expressionnisme (ah, cette scène des « objets » bleus et roses qui volent à travers Paris). Et puis, la dernière partie du roman, un concentré de toutes ces qualités, est juste parfaite.

Alliage

Il y a le style de l’auteur aussi, étonnant, très travaillé, à la fois littéraire, imagé, drôle et brut. Un alliage de bons mots, de gros mots et d’envolées poétiques qui rend ce Mallock (l’écrivain) si inimitable.

Allez, juste pour chercher la petite bête : à quelques rares moments, Dédé ramène un petit peu trop sa science (qui est grande !) ;-). Cette accumulation de termes techniques ne s’imposait pas dans quelques passages (mais c’est vraiment juste pour pinailler un peu et Dédé la Malice est suffisamment futé pour les circonscrire dans un espace très limité).

Le massacre des innocents est un thriller comme on en trouve rarement et une expérience de lecture absolument mémorable.

Je suis un aficionado des aventures du commissaire Mallock, et celle-ci est ma préférée.

Sortie en poche : 11 septembre 2014

Éditeur : Pocket

Notes (sur 5) :

Profondeur : ♥♥♥♥ 1/2

Psychologie : ♥♥♥ 1/2

Qualité de l’écriture : ♥♥♥ 1/2

Émotion : ♥♥♥ 1/2

Note générale : ♥♥♥ 1/2

Mon interview de l’auteur au sujet de ce roman : 1 livre en 5 questions

4° de couverture

La tour Eiffel, un ciel bleu, un soleil citron, une petite fille en robe jaune à pois blancs, ses parents, son frère, un policier en sueur. Brutalement, l’homme en uniforme ouvre le feu !

Ainsi commence la nouvelle enquête du commissaire Mallock. Un peu partout en France, les massacres s’enchaînent sans lien apparent entre les forcenés ou les victimes… Virus? Secte? Terrorisme? Le mystère est total, la panique à son comble.

Le pays apprend à vivre avec le couvre-feu et l’armée dans la rue. Mallock et son équipe enquêtent dans une atmosphère de folie furieuse. Le commissaire, autant redouté pour son expertise que célèbre pour ses intuitions, saura-t-il arrêter le massacre des innocents ?

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , ,

14 réponses

  1. Et bien quelle chronique…Encore un auteur à découvrir….Je note mais là c’est plus un petit carnet qu’il me faut c’est hallucinant comme ma wish augmente de jour en jour….;)

  2. Je l’ai terminé hier, mais n’ai pas encore eu le temps de rédiger mon billet (qui ne sera de toute façon en ligne qu’à partir du 25, pour une LC)
    Certains passages étaient presque trop violents pour moi, plus pour les victimes concernées que pour la violence en elle-même en fait…

  3. Je suis un aficionado des aventures du commissaire Mallock, qu’on se le dise.
    Voilà, ça c’est dit.
    Et merci de nous faire partager ta passion cher Yvan.
    Perso j’adore.
    Ah oui, pardon de ne pas venir plus régulièrement, actuellement sur ton blog, le temps me fait défaut.

  4. Je le veux je le veux je le veux je le veux je le veux je le veux je le veux je le veux je le veux je le veux je le veux…..

  5. Bon…jamais lu de Mallock ! J’avoue ! Par lequel commencer Yvan…? Suis titillé… par ta chronique !

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : Le massacre des innocents de Mallock | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Sorties 2014 – Récapitulatif des chroniques littéraires | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :