Les larmes de Pancrace – Mallock

chronique littéraire

4° de couverture

9782265098473 (Copier)Jean de Renom, propriétaire d’un grand cru classé, est sauvagement assassiné dans son château du Bordelais. À la stupéfaction générale, son épouse, la douce et aimante Camille, est accusée puis incarcérée. Le scandale est d’autant plus retentissant que cette dernière n’est autre que la fille de Sophie Corneille, candidate favorite à la prochaine élection présidentielle.

Au-delà des conflits d’intérêts et des luttes de pouvoir, le fameux commissaire Mallock découvre que d’autres drames entachent l’histoire de cette famille. Plus il creuse, plus les énigmes et les crimes remontent à la surface. Noyades, empoisonnements, meurtres, les racines du mal sont bien plus profondes qu’il n’aurait pu l’imaginer.

Depuis sept siècles, depuis qu’un certain Pancrace a fait couler le sang, que la peste a ravagé la région, une malédiction semble avoir envahi le château et ses occupants…

L’interview de l’auteur sur le roman : 1 livre en 5 questions

Mon ressenti

Après un Cimetière des hirondelles qui a définitivement imposé Amédée Mallock (l’auteur et son personnage homonyme) dans l’univers du thriller, le nouveau roman Les larmes de Pancrace enfonce le clou (que dis-je le pieu !).

Mallock illustre admirablement qu’il est possible de concilier divertissement et ambition. Car rares sont les romans qui à ce point méritent l’appellation de « thriller littéraire ». Littéraire clairement, tant l’auteur impose une plume d’une extrême richesse. Ambitieux assurément avec cette histoire aux multiples ramifications.

Le commissaire Mallock se retrouve délocalisé dans la région de Bordeaux et plongé dans une histoire où le vin prend une place prépondérante, presque un personnage à part entière.

Comme à son habitude, l’auteur laisse décanter son histoire, qui progresse pas à pas, loin du rythme effréné de la plupart des thrillers actuels. Une intrigue sacrément bien charpentée, admirablement construite, audacieuse à souhait, qui nous emmène sur plusieurs siècles (ambitieux, vous dis-je !).

Un récit qui prend donc ses racines dans le lointain passé, mais qui reste profondément contemporain. Mallock en profite pour revisiter le vieux principe du polar qu’est le meurtre en chambre close d’une manière plutôt originale.

Histoire haut de gamme, et surtout un personnage de commissaire particulièrement attachant et atypique. Un flic qui a du corps, tout en rondeur, qui sait être acide lorsqu’il le faut, au caractère corsé et qui n’a pas son pareil pour chambrer ses congénères.

Parce que le commissaire Mallock, n’a pas sa langue dans sa poche (y compris lorsqu’il se lance dans des discussions avec lui-même), rendant les joutes verbales particulièrement épicées. Un « vieil ours atrabilaire » (selon les propres termes de l’auteur) pourtant particulièrement attachant.

Et cette plume ! Unique, étourdissante, capiteuse et tellement riche ! Un écrivain de thriller hors-norme, véritablement.

C’est donc une nouvelle et admirable réussite que ces Larmes de Pancrace (jusqu’à la couverture, magnifique), une cuvée exceptionnelle dont le goût reste en bouche une fois la dernière page tournée.

Un roman A.O.C. : Amédée d’Origine de grande Classe.

Sortie : 13 février 2014

Fleuve Editions

Notes (sur 5) :

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥♥ 1/2

Psychologie des personnages : ♥♥♥♥ 1/2

Qualité de l’écriture : ♥♥♥♥ 1/2

Émotion : ♥♥♥

Note générale : ♥♥♥♥ 1/2

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , , ,

26 réponses

  1. j’apprécie mallock et je vais donc m’offrir celui ci ( si personne ne le fait avant 🙂 )

  2. Hic.. je vais me laisser enivrer par cette plume et ne pas succomber à l’ivresse ou aux vapeurs alcoolisées alors… et tenter d’avoir une vue non grisée par le Bordelais… 😉

  3. Je vais me le faire ce dernier d’Amédée Mallock,merci Yvan pour cette chronique!

  4. Rhhhhoooooooooooooo Sieur Yvan je vais finir par te boycotter !!!! ^_^ Ce n’est pas possible tes chroniques sont des tueries … Comment je vais ensuite pour résister ?! Impossible … Alors, j’empile, j’entasse ! Je suis plutôt endurante que sprinteuse alors je m’accroche … difficilement ces temps ci mais je m’accroche ! Amitiés …

  5. Comment vais-je faire pour attendre le samedi 22 moi?? hein???? C’est pas malin…de me mettre l’eau à la bouche comme ça…je commence à baver…j’aurai l’air maligne si j’arrive devant Amédée en bavant comme ça hein!!!

  6. Hâte de me plonger dans Le cimetière des hirondelles pour pouvoir au plus vite me plonger dans celui-là ! 😉

  7. Hmmm…Devinez qui va acheter ce livre tres prochainement Bruxelles ?…;-)

  8. A déguster avec un bon Gewurtz vendange tardive? Juste un verre ou deux 🙂 Pour sublimer un bon roman et ta bonne chronique 🙂

  9. je vais avoir le privilège de le rencontrer avant QDP donc avant toi ! Et oui ! le 15 mars ! http://www.auteursendedicaces.fr/evenements/mallock-a-la-teste-de-buch/
    Elleli m’avait déjà conquise et toi tu en rajoutes une couche, et une belle ! Bravo pour ta chronique.
    on dit jamais deux sans trois : ce sera ma troisième rencontre avec le type Mallock 😉

  10. Je viens de me l’offrir, la grande question sera de savoir qui va passer en premier : Will Piper ou Mallock ?

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : Les larmes de Pancrace de Mallock | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Sorties 2014 – Récapitulatif des chroniques littéraires | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  3. Regards croisés sur mon Top 30 des romans lus en 2014 – De la 15ème à la 11ème place | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :