Salon Saint-Maur en poche 2018 : Compte-rendu

Saint-Maur en poche, où l’impossible devient possible

Compte-rendu de la 10ème édition des 23 et 24 juin 2018

Il est impossible d’imaginer ce qu’est Saint-Maur en poche sans l’avoir réellement vécu. Il est tout aussi inimaginable de se rendre compte de tout ce que les visiteurs ont vécu durant cette 10ème édition. Voici quelques mots et images pour tenter de vous faire toucher du doigt le miracle qu’est SMEP.

Place des Marronniers à Saint-Maur (près de Paris), les feuilles volent à la pelle, les pages tendent les bras aux lecteurs avides de curiosité. De l’amour en mots pour effacer les maux, le temps d’un week-end.

Il est impossible d’imaginer toute l’émotion et les bonnes ondes qui circulent sur un périmètre aussi restreint. Gérard Collard et Jean-Edgar Casel (les libraires de La griffe Noire) vendent du rêve depuis 30 ans dans leur librairie et depuis 10 ans à travers ce salon. J’ose affirmer qu’une telle profusion de rêves exhaussés au m², nulle part ailleurs vous ne la trouvez.

Un couple de tunisiens et venu passer son voyage de noces à Saint-Maur en poche, après s’être mariés dans une librairie !

Il est impossible d’imaginer la somme de travail et d’énergie déployée par toute l’équipe pour offrir des telles émotions au visiteurs. Ayant la chance de mener certaines tables rondes et donc de côtoyer les organisateurs de près, je peux vous assurer que quand je parle de miracle, le mot n’est pas exagéré. Jean, Gérard, Marie Hudelot Verdel, Fred Dufey et toute l’équipe qui gravite autour d’eux mériteraient d’être canonisés dans le temple de la littérature populaire. Un merci tout particulier à Audrey, l’une des épatantes régisseuses, que j’ai plaisir à retrouver d’année en année.

Extrait du dossier de presse où j’ai pu dire quelques mots sur ce salon si cher à mon cœur

Le challenge était d’autant plus de taille cette année que le désengagement partiel de la mairie de Saint-Maur a imposé aux organisateurs de se réinventer, sans jamais perdre l’objectif de garder cette ambiance festive. Un prodige, vous dis-je !

SMEP est une kermesse unique, et que les esprits chagrins ne viennent pas parler de manifestation purement commerciale, on est tellement loin de ça ! Si on devait mettre bout à bout les sourires des visiteurs et des auteurs, il y aurait de quoi faire le tour de la terre.

Il est impossible d’imaginer à quel point les auteurs vivent des émotions fortes comme jamais, sans aucun filtre, aucune barrière, en prise directe avec le public. SMEP est bien le seul salon où j’entends autant d’écrivains faire part de leur surprise face à la réelle curiosité des visiteurs. On ne vient pas uniquement à Saint-Maur en poche pour ses auteurs favoris, on y part également à la découverte des autres, auteurs et visiteurs, dans un melting-pot où toutes les couleurs de la littérature sont présentes. Il n’y a qu’à voir les photos des piles de livres délirantes, achetés par dizaines !

294 auteurs présent en 2018, de la folie ! Et pourtant, tout a fonctionné à merveille (même la panne d’électricité au moment de démarrer les premières interviews n’a pas réussi à désorganiser l’événement). Le soleil était lui-même de la partie, attiré par le rayonnement d’émotions pures qui se propageaient dans les travées. Il y en avait pour tous les goûts, et de quoi occuper tous les âges (avec de belles activités autour du livre, organisées pour la jeunesse). 

Les rencontres ont été tellement nombreuses que je risque de rater du monde dans mon énumération. A leur stand, ou au hasard des rencontres dans les chemins de traverse, mais toujours avec passion. Beaucoup d’auteurs du noir, vous vous en doutez, mais pas que. Retrouvailles ou premières rencontres. Une liste de rencontres qui donne le vertige (et nos échanges resterons entre nous) 😉 :

BARBARA ABEL – SOLÈNE BAKOWSKI – NICOLAS LEBEL – MARIN LEDUN – PATRICK BAUWEN – NICOLAS BEUGLET – IAIN LEVISON – CHRISTIAN BLANCHARD – DOMINIQUE MAISONS – RENÉ MANZOR – FRANCK BOUYSSE – MICHAËL MENTION – NATACHA CALASTRÉMÉ – RICHARD MIGNEAULT – ARMELLE CARBONEL – ZYGMUNT MILOSZEWSKI – BERNARD MINIER – MAXIME CHATTAM – PAUL CLEAVE – SANDRINE COLLETTE – NADINE MONFILS – HERVÉ COMMÈRE – OLIVIER NOREK – SONJA DELZONGLE – INGRID DESJOURS – ELENA PIACENTINI – FRANÇOIS-XAVIER DILLARD – R.J. ELLORY – JACQUES EXPERT – CLAIRE FAVAN – SYLVAIN FORGE – JACQUES SAUSSEY – LAURENT SCALESE – BOB GARCIA – MAUD TABACHNIK – NIKO TACKIAN – KARINE GIEBEL – GHISLAIN GILBERTI – DANIELLE THIÉRY – CAMILLA GREBE – FRANCK THILLIEZ – NATHALIE HUG & JÉRÔME CAMUT – DAVID S. KHARA – FRANK KLARCZYK – AMÉLIE ANTOINE – BAPTISTE BEAULIEU – JOSEPH INCARDONA – DENIS LEPEE – MATHIEU MENEGAUX – GUILLAUME MUSSO – BERNARD PROU – ROMAIN PUERTOLAS – JULIEN SANDREL

Allez, quelques photos, prises sur le vif (assez peu, j’ai préféré discuter que prendre des photos). Le couple Norek / Lebel a été omniprésent, au point de me demander s’il n’ont pas engagé des sosies 😉 :

LES TABLES RONDES

J’ai eu l’immense privilège de mener plusieurs rencontres, pour la quatrième année consécutive. J’ai également assisté à plusieurs des interviews de mes collègues. J’aimerais revenir sur ces moments forts (les vidéos des interviews seront normalement mises en ligne sur la page Youtube de Déblogueurs durant les prochains mois). Voici un petit florilège d’images personnelles, ou glanées sur Facebook auprès de mes contacts qui ne m’en voudront pas de partager leurs belles prises.

L’objectif des organisateurs était de faire passer le maximum d’auteurs et de proposer des rencontres courtes (15 à 20 mn), autour d’une thématique lorsque plusieurs auteurs étaient réunis.

MAXIME CHATTAM

15 mn pour parler avec un des grands maîtres du thriller, c’est court, mais c’était un vrai plaisir. Maxime Chattam se fait rare en public mais était visiblement heureux d’être là pour discuter de ses derniers romans (et du suivant, Le signal, qui sort fin septembre !), et souligner ce qui lui tient à cœur (n’oubliez-pas que Ambre, préquelle à sa série Autre-monde, vient de sortir chez Le livre de poche et que 1,5 € sont reversés à l’UNICEF).

L’occasion d’échanger sur son choix de parler de terrorisme dans son dernier triller, et de sa manière de faire évoluer son écriture selon les genres qu’il touche.

Ça en fait des choses en 1/4 d’heure, non ? ;-).

Dernière chroniqueMaxime Chattam – L’appel du néant

Les 10 ans de l’éditeur SONATINE : R.J. ELLORY– PAUL CLEAVE – JACQUES EXPERT

Un speed dating à 4, et un sacré bon moment passé, entre émotions et franche rigolade !

C’était l’occasion de fêter les 10 ans de l’éditeur Sonatine avec 3 auteurs phares. Ils ont tous les trois crié leur amour pour leur éditeur. R.J. Ellory expliquant que la France est le pays où il vend le plus, davantage que tous les autres pays cumulés. Pour Paul Cleave, c’est un peu pareil, la France est le pays où il rencontre le plus de succès, en dehors de la Nouvelle-Zélande. Et Jacques Expert a rebondi avec humour en disant que lui aussi ;-).

C’était le départ d’un bel échange, entre franche camaraderie et chambrage (Paul Cleave a osé nous charrier sur nos piètres performances au rugby). Ces trois-là ont fait la paire (je sais, ce que je dis n’est pas français, mais ça résume pourtant la chouette ambiance du plateau). La passe d’arme entre Ellory et Cleave était jubilatoire ;-).

Et puis, j’adore ces moments où un auteur (Jacques Expert en l’occurrence) prend la parole pour dire à quel point il a trouvé génial le livre de son collègue, surtout sa fin qui est un modèle du genre (je suis bien d’accord avec lui). C’était pour le dernier Paul Cleave : Ne fais confiance à personne

J’en profite pour mettre en avant l’exceptionnel travail réalisé par la traductrice Marie Furthner tout au long du salon. Elle donne une telle vie à ses traductions sur les plateaux de SMEP et travaille avec une telle minutie, que c’est un vrai bonheur de l’écouter. Chapeau bas.

Dernières chroniques :

R.J. Ellory – Les fantômes de Manhattan

Paul Cleave – Ne fais confiance à personne

Jacques Expert – Sauvez-moi (chronique à venir)

NICOLAS BEUGLET – DENIS LEPEE

Deux prétextes pour réunir ces deux auteurs aux univers assez différents : le fait que leurs derniers romans se déroulent pour partie en Scandinavie, et leur amour pour l’Histoire (avec un grand H).

Une rencontre qui a permis un superbe échange sur les raisons de la localisation de leurs récits, et leur manière de réfléchir sur notre monde à travers le roman noir.

On a parlé de la place de la femme dans nos sociétés, tout comme du monde sous-marin. Et puis de leurs étonnants personnages récurrents : Sarah Geringën et Tommaso Mac Donnell.

Un échange d’une vraie richesse.

 

Dernières chroniques :

Nicolas Beuglet – Complot

Denis Lépée – Les engloutis

JÉRÔME CAMUT et NATHALIE HUG – SONJA DELZONGLE

Leurs derniers romans parlent de la catastrophe écologique en cours. Ça a été l’occasion de discuter de ce que l’homme fait à sa planète et à ses enfants, loin de tout positionnement politique ; la discussion s’étant placé bien au-dessous.

Sujets plombants, échange fort. A la fois sérieux, mais sans jamais perdre l’humour nécessaire pour prendre du recul.

Nous avons parlé de survie, mais aussi de l’apéro qui attendait, puisque c’était le dernier plateau de la journée de samedi. C’est aussi une forme de survie ;-). Et comme on terminait la journée des interviews, on a pu se lâcher et dépasser le timing imposé.

Dernières chroniques :

Jérôme Camut et Nathalie Hug – Islanova

Sonja Delzongle – Boréal

Des plateaux, il y en avait près de 70 durant ce week-end ! Je vais faire un focus sur ceux de mes amis Geneviève et David.

ZYGMUNT MILOSZEWSKI, par Geneviève du blog Collectif Polar

L’écrivain polonais était accompagné de son traducteur officiel. Outre l’occasion de parler de son univers (et donc indirectement de la Pologne), l’échange a donné lieu à plusieurs passages très drôles où l’auteur charriait son traducteur (« il n’y a jamais d’humour dans mes livres, ça doit être de la faute du traducteur »).

MAUD TABACHNIK ET SOLENE BAKOWSKI, par Geneviève

Deux générations d’écrivaines qui ont parlé de leur manière de voir le monde et de choisir leurs histoires. Et quand c’est mené par la cheffe de meute du polar, ça ne pouvait être que passionnant !

Avec Audrey, la régisseuse

CLAIRE FAVAN, JACQUES SAUSSEY, OLIVIER NOREK et NICOLAS LEBEL, par Geneviève

Je n’ai pas pu suivre cette table ronde, et j’en pleure d’ailleurs encore (j’étais dans le train du retour)… C’était la toute dernière de ce week-end festif et elle a été l’occasion de délirer avec des auteurs qui sont aussi des potes dans la vie. J’espère qu’on verra la vidéo !

 

LAURENT SCALESE, RENE MANZOR et NIKO TACKIAN, par David du blog C’est contagieux

Les trois écrivains sont également scénaristes. Un sujet parfait pour ces trois passionnants personnages, et pour David qui est un fan éclairé de cinéma !

IAIN LEVISON, par David

Un plateau pour parler de l’évolution dramatique de l’Amérique, à travers ce qu’à vécu l’auteur par le passé, et ce qui s’y passe ces derniers temps. Ce qui n’empêche pas l’ironie. Captivant.

LE RECUEIL DE NOUVELLES

L’un des événements de cette année, c’était l’édition d’un recueil de nouvelles pour les 30 ans de La griffe Noire, la librairie de Gérard Collard et Jean-Edgar Casel. 32 auteurs ont proposé une nouvelle pour fêter cet anniversaire. Ce recueil à ne pas rater était vendu en exclusivité durant le salon et en vente sur le site internet le la librairie La griffe Noire (suivez ce lien).

J’ai commencé à le lire dans le train du retour, c’est du tout bon et ça prouve joliment ce que je disais concernant la notion de famille dans la littérature populaire.

LES POTES !

Et puis ces deux jours, c’est aussi Saint-Maur en potes ! L’occasion de se retrouver en famille, la famille des passionnés de littérature, et plus particulièrement celle des romans noirs me concernant. Une vraie et belle fratrie. Ces moments-là sont impossible à raconter, mais sont gravés.

Surprise d’anniversaire d’Ophélie, l’occasion de prendre d’assaut la scène 😉

Après ce week-end, je suis mort de fatigue (mais ça ne durera pas) et je suis Maur (et ça, ça durera à vie). Que vive Saint-Maur en poche !

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , , , , , , , , , , , ,

46 réponses

  1. Ça m’a tellement manqué. ..
    Je suis heureuse que tout ait été aussi parfait !! 😊

  2. Plaisir de tous vous voir reunis
    Plaisir de voir autant de bonheur
    Plaisir de tous vos reportages aussi sympa
    Merciiiiii vraiment

  3. Quel superbe retour ! Merci pour toutes ces belles images….
    J’espère un jour pouvoir venir à ce beau salon mais c’est tellement loin….
    Je suis surprise de savoir que RJ Ellory vend moins ailleurs qu’en France, je suis amoureuse de sa plume, certainement mon auteur de polars préféré, j’aurais vraiment cru qu’il avait un succès fou partout. Je ne désespère pas un jour de récolter une petite dédicace 😊

    • Ça vaut vraiment le coup de se payer le voyage, si on peut. Nulle part ailleurs on peut approcher les auteurs comme ça. Eh oui, Roger est presque français maintenant 😉

  4. Super ton CR 😉 Ayant vécu déjà l’aventure SMEP je sais de quoi tu parles. Je n’y viendrai sans doute plus mais grâce à toi et quelques autres potes, je pourrai toujours avoir un bel aperçu ❤

  5. Merci pour ce compte-rendu super chouette et la liste des auteur(e)s photos ou pas. L’essentiel était certainement les rencontres comme tu les écris avec des tas de réjouissances.
    L’année prochaine je ne raterai pas cette rencontre. Pour loger, c’est le souci ? Tu cites Nicolas Beuglet, j’ai adoré « Le cri » parmi bien d’autres auteur(e)s.
    Bonne semaine à toi.

  6. Yvan, super travail de fond…
    Tu as réussi à résumer en quelques mots tout ce que nous avons vécu. Et quel travail !
    Gros bisous à toi et un grand merci 😊 !

  7. Merci pour ce compte-rendu et bravo’pour cette organisation. J’ai pu faire mes emplettes ! J’en ai pour quelque temps de lecture avec tout ça!

  8. Quel plaisir que de lire ta chronique et de sentir ton enthousiasme ! Mais quand je pense à toutes les photos que j’aurais pu faire, en plus des rencontres, argh… La liste des auteurs est fantastique ! Pourquoi pas l’an prochain… 🙂

    • C’est marrant, je pensais à toi hier en faisant mon compte-rendu ! Je me lamentais de la piètre qualité de nos photos et je me disais : « ah si Sophie était là, elle ferait des miracles avec son talent » ;-). Et toi tu viens me dire que tu serais prête à venir, je trouve ça génial !

  9. Un superbe retour mon Yvan 😘😘😘

  10. Waw, ça a l’air tellement incroyable ! Merci pour ce retour exalté !

  11. Ça fait plaisir de vous voir les ami(e)s!!!!Vous voir autour de nos écrivains préférés, autant de passion, c’est extraordinaire! Alors n’arrêtez pas jamais, soyez maur ou plus que vivant, mais continue, j’adore vous suivre….
    Super compte rendu….
    Encore ne fois, je regrette de ne pas en être…

  12. Merci mon ami pour ce superbe retour.
    Et que d’émotions partagées.
    Et oui SMEP c’est en dehors du temps !

  13. super Yvan, merci pour ce débrief…c’est pas bien, c’est juste parfait. Bises

    • on ne s’est vu qu’en coup de vent ! (quand je partais en courant à mon logement parce que j’avais oublié mes fiches pour mes interviews 😉 )

      • Mais oui….une prochaine fois. Mais c’est tellement intense ! il faut juste prendre le temps…sur notre salon c’est pareil. J’espère que tu viendras un jour……

  14. C’était tellement bien ! J’ai hâte d’y retourner l’année prochaine car j’ai dû partir plus tôt que prévu parce que j’étais malade 😥

  15. Merci merci merci pour ce compte-rendu aussi enthousiasmant !!!!! Tu as les mots justes comme toujours, chargés d’émotions, et c’est exactement ce que l’on prend en plein gueule : des vagues d’émotions !!!!!!!
    J’ai revécu avec tes lignes l’ambiance fantastique de cette édition de fouuuuuuuu ❤

  16. Moi, je veux la casquette de Lebel !!!! 😀 Merci pour ce compte-rendu, j’étais dans ton pays, mais plus au Sud durant cette période du SMEP !

Rétroliens

  1. Salon Saint-Maur en poche 2018 : Compte-rendu (le bonus) – EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. SMEP 2018 ; impressions de porte Flingue. – Collectif polar : chronique de nuit
  3. Saint-Maur en Poche 2018 | Je lis et je raconte...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :