La nuit de l’ogre – Patrick Bauwen

J’ai beau me le dire à chacun de ses nouveaux romans, Patrick Bauwen décidément m’impressionne. En matière de thriller, il se forge, livre après livre, une si solide réputation qu’il en devient une référence incontournable du genre. Ce n’est pas La nuit de l’ogre qui va changer la donne, bien au contraire !

Une affaire de médecins

Rythme, rebondissements, personnages puissants, thématiques fortes et originales, plume aiguisée… L’auteur a tout juste, et tape dans le mille avec ce formidable nouveau thriller.

La première chose qui fait la (grande) différence face à la foultitude de romans du même style ? Ce que l’écrivain y met de lui-même. Patrick Bauwen est médecin urgentiste. Chris Kovak, son personnage principal, l’est également. Autant dire qu’il utilise à fond ses connaissances pour le caractériser avec minutie et déployer une intrigue proprement ahurissante, chargée à ras bord de détails qui la font sortir du lot.

Une citation particulièrement parlante (c’est Kovak qui parle) :

« Cette histoire me tient trop à cœur, car ses ramifications s’étendent à ma propre vie et mes contradictions, j’y vois le côté obscur des étudiants de médecine, leur fréquentation quotidienne de la mort, cette douloureuse proximité avec la Grande Faucheuse dont on parle peu, mais que l’on ressent pourtant de façon intime. La danse de la Blouse Blanche et de la Cape Noire, une fois de plus. »

Une intrigue qui a du Chien

Kovak est le genre de personnage qu’on ne rencontre pas souvent, atypique, profondément attachant (et terriblement stressant). Sa part d’ombre lui fait vivre des aventures angoissantes que l’on suit les yeux exorbités, cramponnés aux mots de l’auteur. 490 pages d’un vrai shoot d’adrénaline.

La nuit de l’ogre est une sorte de prolongement du précédent roman, Le jour du chien. On y retrouve des personnages communs et un rapport indirect. Le roman ravira donc les aficionados de Bauwen, tant l’intrigue a du Chien, tout en comblant les amateurs de thrillers qui le découvriraient aujourd’hui. Aucune excuse valable de se priver, donc.

Représentation de la Mort

L’autre point fort est l’idée maîtresse de cette nouvelle histoire. La Mort et sa représentation. Autant dire, qu’à travers les yeux d’un médecin, le sujet prend une épaisseur et une profondeur rare, surtout que l’angle retenu est particulièrement intriguant.

Le tout est ciselé à la perfection grâce à l’écriture proprement addictive et la construction renversante du récit.

La nuit de l’ogre est un thriller époustouflant, sombre, ludique et qui questionne sur la mort. Patrick Bauwen nous offre là un roman encore plus réussi que son précédent, Le jour du chien. Une intrigue au scalpel !

Sortie : 09 mai 2018

Éditeur : Albin Michel

Genre : Thriller

Ce que j’ai particulièrement aimé :

Le médecin qui parle d’un médecin : crédibilité

Le thème

Le personnage principal

L’imagination de l’auteur

L’intrigue, rondement menée

4° de couverture

La mort est un art.
Vous en êtes le spectateur.
Et vous pourriez être sa prochaine victime.

Des sous-sols de Paris aux recoins obscurs des facultés de médecine, Chris Kovak, médecin urgentiste, se lance à corps perdu dans une enquête qui ressemble à une nuit sans fin.

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , ,

17 réponses

  1. Une superbe chronique pour un livre superbe !!
    Rien à jeter ni d’un côté ni de l’autre.
    C’est vrai que ce thriller est particulièrement réussi.

  2. 😍😍😍 tellement fan de Patrick! Et depuis son premier roman.

  3. Une nouvelle fois un thriller bien maitrisé avec un très bon rythme, pas inoubliable mais très efficace.

  4. Je m’expose peut-être à des représailles mais je n’ai encore rien lu de cet auteur. Avec une chronique pareille, ça va être compliqué de résister. Commencer par « Le jour du chien », est-ce un bon plan?

  5. Oui, « le jour du chien » est lié à « La nuit de l’ogre », mieux vaut préserver cet ordre. Pour ma part mon préféré de l’auteur reste « Le fantôme d’Eden » pour son histoire et son atmosphère Kingienne!

  6. Ayant lu le précédent, je vais me précipiter sur celui-ci ! 😻💜

  7. Excellente chronique ! Bravo !

  8. J’ai vraiment adoré le jour du chien, une magnifique découverte grâce au Collectif Polar ! Du coup j’ai hâte de découvrir celui-ci aussi, et tes mots n’y sont pas étrangers 😊

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :