Interview – 1 livre en 5 questions : Les Nouvelles Aventures du fakir au pays d’Ikea – Romain Puértolas

1 livre et 5 questions à son auteur, pour lui permettre de présenter son œuvre.

5 réponses pour vous donner envie de vous y plonger.

Romain Puértolas

Titre : Les Nouvelles Aventures du fakir au pays d’Ikea

Éditeur : Le dilettante

Sortie :02 mai 2018

Lien vers ma chronique

Il fallait enfoncer le clou avec ce tome 2 (pardon…), aller au bout de ton idée et nous faire vivre une virée au pays d’Ikea…

Oui, au départ, ce n’était pas mon intention de faire une trilogie, ou même juste qu’il y ait une suite. Tous mes lecteurs me demandaient « Vous allez écrire une suite ? » et je leur répondais « Une suite ? Pour quoi faire ? Non ». J’avais tellement d’autres idées, d’autres personnages. J’ai donc écrit d’autres romans. Et puis un jour, dans l’Eurostar, en route pour l’Angleterre, où je me rendais pour la sortie du Fakir, les premières lignes d’une suite me sont venues. Tout naturellement. Cela a été un plaisir immense de retrouver ces personnages. Quatre romans sont passés entre le Fakir et sa suite, beaucoup de choses dans ma vie. Et je suis tellement heureux de repartir à l’aventure avec Aja que je suis en train d’écrire le tome 3. C’est devenu, à mon insu, une trilogie. De très très grandes surprises vous attendent. Et le 3, c’est le clou du spectacle !

C’était compliqué de raconter une nouvelle histoire de ton fakir sans te répéter ?

Non, c’est venu tout naturellement. Avec le 2, on comprend mieux le 1 car on revient dans l’enfance d’Aja, sa formation de fakir, ce qui va le construire. C’est une construction de son identité, en même temps que l’on suit ses aventures quelques années après le 1, quand il est devenu auteur à succès et doit se remettre en question et partir pour une nouvelle extraordinaire aventure.

Ça fait quel effet de retrouver des personnages qu’on connaît si bien ?

C’est comme retrouver de vieux copains. Les mettre dans de nouvelles situations, les faire évoluer, c’est merveilleux. Et puis, ça les rend si réels. On approfondit le caractère. Ca construit une saga, à la Rougon-Macquart, mais sans aucune prétention.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que tu n’aimes pas rester dans le politiquement correct 🙂

Non, mes romans sont l’outil par lequel je fais passer des messages. Dans le Fakir, c’est sur les frontières, l’immigration, l’humanité, l’amour. Mais sous un style naïf, des personnages stéréotypés, hauts en couleurs, on peut voir de gros sujets d’actualité, traités de manière profonde. Politiquement correct ? C’est une oxymore. La politique n’est jamais correcte. Voilà pourquoi je ne fais jamais de politique…

Tes romans sont des comédies loufoques. Ça ne t’empêche pas de passer quelques messages à ta manière…

C’est ça. Mais toujours avec beaucoup d’humour. C’est ça qui imprime fort un sujet dans l’esprit d’un lecteur. Quand il se dit « Pas croyable, je viens de rire de ça, alors que ce n’est pas du tout marrant ! ». J’aime qu’il ressente une petite de culpabilité à rire de tout.

Publicités


Catégories :Interviews littéraires

Tags:, , , ,

4 réponses

  1. Ça commence fort, il faut que tu arrêtes de prendre des vacances ! Un ouvrage de plus sur ma très très très longue liste… Merci Yvan, ou pas d’ailleurs… 😉 Bon dimanche !

  2. Déjà qu’il manquait un clou à la boite du patron lorsqu’on l’a montée pour son enterrement… 😆 Je sors ! Mais avant, je dois dire que j’adore rire avec des choses pour lesquelles on ne devrait pas rire. Donc 😉

Rétroliens

  1. Les Nouvelles Aventures du fakir au pays d’Ikea – Romain Puértolas – EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :