Interview – 1 livre en 5 questions : Le manuscrit inachevé – Franck Thilliez

1 livre et 5 questions à son auteur, pour lui permettre de présenter son œuvre.

5 réponses pour vous donner envie de vous y plonger.

Franck Thilliez

Titre : Le manuscrit inachevé

Éditeur : Fleuve Editions

Sortie : 03 mai 2018

Lien vers ma chronique du roman

Tu nous reviens avec une histoire comme tu aimes tant les raconter. Un puzzle encore plus fou, encore plus complexe…

En effet, je me casse vraiment la tête pour écrire ces histoires de fou, mais j’adore ça ! J’ai toujours aimé les maths et la physique, les problèmes complexes, les puzzles. J’écris mes romans comme une partie d’échecs entre deux adversaires (mais néanmoins amis !) : le lecteur et moi. Mais attention, cette complexité ne veut pas dire que le roman est difficile à lire, au contraire. Je prends le lecteur par la main et lui demande « est-ce que tu es prêt à entrer dans mon monde déjanté et dangereux ? Allez suis-moi, je serai ton guide… » Cela se ressent bien dans la note au lecteur du roman, où l’on apprend que « Le manuscrit inachevé » est un roman trouvé dans un grenier écrit par feu Caleb Traskman, célèbre auteur de thriller. Une histoire terrible. C’est ce roman-là qu’on lit et non le mien… Vous me suivez ???

C’est sans doute l’un de tes romans les plus sombres depuis longtemps. On y « Caresse les ténèbres », comme tu le dis à un moment de l’histoire…

En effet, il est sombre, avec quelques scènes croustillantes qui devraient plaire aux lecteurs de thrillers et amateurs de sensations fortes. Tout est rassemblé, dans ce livre, pour noircir l’atmosphère : les dunes et petites stations balnéaires du Nord en plein hiver… Les montagnes froides et menaçantes de l’Isère… L’humidité, la neige, le brouillard d’où peuvent surgir les monstres… Les personnages ont aussi leur part de ténèbres, ils cachent tous quelque chose. Je soulève aussi, dans ce livre, la question du choix et de la justice. Imaginez que vous ayez pouvoir de vie ou de mort sur un homme, dont vous savez à 70% environ qu’il a fait du mal à votre enfant. Que feriez-vous, sans certitude absolue ? Jusqu’où iriez-vous ? Souvent, dans ce roman, les personnages sont confrontés à des choix cornéliens. Lorsqu’on est romancier, c’est très jouissif de gérer ce genre de situations, dont on sait qu’elles vont forcément interpeller le lecteur.

Tu sembles t’être vraiment amusé avec cette mise en abime. Mais est-ce aussi une manière de parler de tes propres peurs et obsessions, comme l’écrivaine – personnage principal du roman ?

J’ai en effet pris un grand plaisir à me plonger dans la peau de Leane, alias Enaël sous son pseudo d’écrivain. Évidemment, quand un écrivain de thriller (moi) met en scène un personnage écrivain de thriller (Léane), ce n’est pas anodin. J’ai eu envie de parler de ce métier mystérieux, de l’inspiration, de la façon dont peuvent venir les idées, et du fait que finalement, nous pourrions, nous aussi, être des personnages de roman !

Mais laissez-moi vous parler de ce fameux titre, « Le manuscrit inachevé », parce que c’est assez tordu ! Mon roman s’appelle donc « Le manuscrit inachevé ». Dans la préface, J. L. Traskman, fils d’écrivain, explique qu’il a trouvé un manuscrit sans titre, écrit par son père décédé, Caleb Traskman. Il manque la fin de ce manuscrit, et c’est J.L. Traskman qui l’a écrite afin que le manuscrit puisse être publié. Logiquement, il donne pour titre à ce manuscrit « Le manuscrit inachevé ». C’est ce livre-là que nous lisons, avec, donc, la fin écrite par le fils. L’histoire de Caleb met en scène une écrivain de thriller, Léane, qui vient de publier un roman, « le manuscrit inachevé ». Son roman raconte l’histoire d’un écrivain,…. Et ainsi de suite !!! Vous me suivez ? Bon, ce n’est qu’anecdotique et n’est pas le cœur de mon histoire (qui reste un vrai bon roman à suspense), mais j’ai toujours trouvé très mystérieux cette image infinie qui se dégage de 2 miroirs placés face à face, et je l’ai casée dans un roman, à ma manière !

Cette intrigue est une équation à X inconnues. Mais c’est également une vraie aventure littéraire. Je trouve d’ailleurs que tu as apporté un grand soin à l’écriture pour développer cette ambiance…

Comme abordé dans la question ci-dessus, pour moi, un livre n’est pas juste une histoire qu’on raconte, ce doit être une aventure littéraire à part entière, une expérience insolite qui va au-delà de l’alignement des mots. Le livre est certes l’objet qui contient l’histoire, mais il n’est pas que « contenant », il est aussi l’histoire elle-même.

Maintenant, pour l’intrigue à proprement parler, en effet, c’est une belle équation à X inconnues, comme tu dis, et c’est au lecteur de la résoudre. Les personnages sont là pour l’aider, l’accompagner, le guider dans le labyrinthe. Les lecteurs (et plus particulièrement dans le thriller) adorent participer à l’enquête, ils sont un peu la caméra au-dessus de l’épaule du flic ou du héros. Moi-même, j’aime ce jeu avec mes lecteurs, je suis le chat, ils sont les souris. Ou l’inverse !!

Quant au soin apporté à l’écriture, je t’en remercie ! Mais ce livre n’est pas le mien, c’est celui de Caleb traskman, je n’ai fait qu’y apporter ma signature !

Arriver à ferrer le lecteur dès les premières pages et ne jamais lui faire perdre l’attention (la tension), doit être un sacré challenge pour un écrivain…

Surtout pour des romans aussi touffus. En permanence, les lecteurs de romans policiers anticipent, analysent, réfléchissent. En bons amateurs, ils connaissent les ressorts, les trucs utilisés par les romanciers, et il faut donc les surprendre en permanence, leur apporter quelque chose de nouveau, les scotcher à leur fauteuil, qu’ils s’écrient « Wouah, il m’a eu !! »

C’est ce « Wouah » que je cherche à provoquer en permanence et croyez-moi, ce n’est pas si simple !

Je serai incapable de dire combien il y a de sous-intrigues dans ce livre, mais elles sont nombreuses et entremêlées dans l’intrigue principale, un peu comme des affluents qui viennent rejoindre leur fleuve. Ce qui fait la puissance d’une sous-intrigue (ou d’une intrigue), c’est la force de l’interrogation qu’elle va susciter chez votre lecteur, et l’envie qu’il va développer pour tenter de la comprendre.

Je donne un exemple sans rapport avec le roman (pour ne pas spoiler), mais par exemple, vous savez que votre femme est morte depuis 10 ans et vous découvrez une vidéo récente d’elle sur Internet. Plus votre certitude de sa mort est forte (vous l’avez vue dans son cercueil), plus le paradoxe est grand, et plus grande sera votre envie de dévorer le livre, pour comprendre. Dans « Le manuscrit inachevé », il y a ce genre de paradoxes puissants, mêlés à d’autres mystères qui se mettent en place dès les premières pages. Alors forcément, vous avez envie d’avancer dans votre lecture. Un livre sera d’autant plus entraînant qu’il s’enrichira, au fil du récit, d’énigmes supplémentaires, alors que d’autres se résoudront au moment adéquat. Un bon thriller doit posséder la mécanique implacable d’une montre suisse et il doit donner la bonne heure en permanence !

Photo : Melania Avanzato

Publicités


Catégories :Interviews littéraires

Tags:, , , ,

29 réponses

  1. J-1 😍! Merci pour cette chouette interview!

  2. Yvan tu nous nous régales!! J’ai hésité à lire ta chronique avant d’avoir le roman entre mes mains, mais difficile de résister, encore une fois, c’est un plaisir non dissimulé que de te lire!! Demain, à 8h, je suis chez mon libraire!! Serait-ce de la fan attitude?

  3. Pouahhh superbe interview. Je dévore ce livre avec le peu de temps que j’ai pour le lire.
    À chaque fin de ses livres, je me demande toujours comment il va encore pouvoir me surprendre tellement il est puissant dans son écriture.
    50 pages déjà lues je suis déjà bluffée.

  4. Waou ! Quelle présentation de ce livre. La montre Suisse et ses mécanismes ou les jeux de miroirs de puzzle qui se font et se défont, je ne puis qu’adhérer. 🙂
    Merci pour cet échange quelque peu sur le fil en sourire, demi-teintes. Cela m’a amusée. Ce livre est dans ma liste à acheter. Je viens de lire le dernier livre de Bernard Minier. Pas mal, pas mal 😉
    Bonne journée. Geneviève

  5. Comme si j’avais besoin de 5 raisons pour aller courir l’acheter….Ai-je déjà dit que j’aimais déraisonnablement Franck Thilliez ? ! Allez, on en reparle bientôt de ce manuscrit inachevé, et merci pour ce joli moment d’interview…..;)

  6. J’adore ce magnifique auteur ! Vraiment hâte de découvrir son dernier ouvrage…
    Yvan, ce n’est pas bien de travailler pendant ses vacances… Tu embrasseras cette chère Corse de ma part si tu trouves un petit moment entre la charcuterie et la Pietra… 😉
    Bonne fin de séjour !

  7. Il faut que j’arrête de lire tes interviews car j’ai trop envie de le lire maintenant !!
    Bien que … je sois nulle en équations ! 🤣
    Merci !!

  8. Bravo pour cette présentation…Comme d’habitude très envie et peur de ne pas supporter mes propres peurs surtout concernant l’enfance! Expérience à venir certainement !

  9. Hâte d’être à ce we pour m’y plonger, et les mots de l’auteur accentuent encore ce désir ! Merci pour ce partage !

Rétroliens

  1. Le manuscrit inachevé – Franck Thilliez – EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :