Oublier nos promesses – Elsa Roch

Elsa Roch est-elle adepte du grand écart ?

Après un premier polar rural, elle nous plonge cette fois-ci dans un Paris âpre, aux côtés de son personnage, le commissaire Marsac. Le point commun ? Son écriture soignée, sans aucun doute.

A lire lentement

Ambiance diamétralement opposée donc, mais mêmes qualités communes, loin des polars primant l’action aux sensations. Oublier nos promesses est une plongée dans l’horreur des bas-fonds parisiens, ce qui n’empêche pas les sentiments.

Une journaliste indépendante atrocement massacrée chez elle. Son amant, officier de retour d’Afghanistan et victime de stress post-traumatique. Marsac, flic à l’âme blessée et à la personnalité profondément attachante. Trio marquant pour un roman qui lorgne avec talent vers les polars à atmosphère.

Voilà bien un livre qui mérite d’être lu lentement, pour bien se laisser imprégner par ce sombre climat et par l’écriture travaillée d’Elsa Roch. L’auteure aime ses personnages, à n’en pas douter. Elle aime tout autant ciseler ses phrases pour en faire ressortir une noire poésie.

Psychologie

Ce n’est donc pas tant l’intrigue qui marque les esprits. Elle est, somme toute, assez classique. C’est plutôt le soin apporté à l’enveloppe qui apporte une certaine singularité au récit. Et puis, surtout, ce personnage de militaire au trauma intelligemment étudié. Meurtri avant, doublement meurtri maintenant. Amor à mort.

Les personnages de flics ne sont pas en reste. Loin d’être de gros bourrus, ce sont plutôt des enquêteurs qui questionnent et se questionnent, avec un côté psychologique très marqué. Nul doute que ce angle psy vient d’une certaine déformation professionnelle de l’auteure (et c’est tant mieux, ça leur donne du corps).

Oublier nos promesses est un polar sombre mais terriblement humain, et Elsa Roch y démontre sa propension à construire des histoires à la forme léchée, où la psychologie trouve toute sa place. A déguster.

Lien vers l’interview d’Elsa Roch au sujet de : Oublier nos promesses

Sortie : 08 février 2018

Éditeur : Calmann-Lévy

Genre : Polar

Ce que j’ai particulièrement aimé :

L’écriture

Le coté « psy »

La thématique autour du trouble de stress post-traumatique

4° de couverture

DANS PARIS, LA NUIT,
UN FLIC ET DES VIES BRISÉES.
Emma Loury aimait les causes perdues et dangereuses. Emma vient  d’être découverte, sauvagement assassinée, dans son appartement  du IVe arrondissement. Son amant, un officier français de retour  d’Afghanistan, s’est enfui. Le coupable idéal.
Le commissaire Marsac se plonge dans cette enquête avec rage : de  l’avis de tous, Emma était une personnalité solaire et une excellente  journaliste indépendante, qui se battait pour les femmes et contre la  traite des êtres humains. Marsac se demande si la vraie raison de sa  mort ne serait pas là. Mais alors pourquoi son compagnon a-t-il fui ?
Jérôme a fui parce qu’Emma était toute sa vie, son dernier lien avec ce  monde qu’il ne comprend plus. Il a fui parce qu’il est malade, plongé  dans un syndrome post-traumatique, flirtant avec la folie. Il veut  massacrer l’assassin comme Emma a été massacrée.
S’engage alors une double chasse à l’homme dans un Paris insoupçonné,  en proie aux trafiquants. Jérôme combat le mal par le mal et  Marsac par la loi. Qui retrouvera le meurtrier d’Emma ?
Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , ,

11 réponses

  1. Il me tente trop! Déjà, il faudrait que je lise son premier ^^ J’ai un retard fou, mais je me note cette auteure sur mon planning 2018!

  2. Ayant adoré le premier, ce second opus de Elsa Roch devrait être lu rapidement !

  3. Vu le titre, on aurait pu penser à un roman parlant de politiciens qui n’ont jamais eu l’intention de tenir les leurs 😆

  4. Je lis ta chronique plus tard mon ami, je dois d’abord faire la mienne ! 😉

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : Oublier nos promesses – Elsa Roch – EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :