Défaillances – B.A. Paris

Pas évident de sortir du lot quand on se lance dans le (très à la mode) thriller psychologique. Il faut savoir marquer de son empreinte le récit en trouvant un point de vue suffisamment personnel. B.A. Paris avait réussi le coup avec son excellent premier roman Derrière les portes.

Perte de repères

Défaillances, son second roman, a rencontré un gros succès en Angleterre et aux USA. On y retrouve une ambiance anxiogène assez prenante, toujours au plus près du ressenti du personnage principal (le récit est à la première personne).

Un personnage qui perd rapidement les pédales et ses repères, suite à un gros choc émotionnel. Le lecteur se retrouve donc dans la situation (somme toute classique) de se questionner en même temps que lui.

Là où son premier roman avait trouvé un angle d’attaque plutôt étonnant, Défaillances est un récit plus conventionnel. Mon sentiment de fin de lecture est donc partagé.

Partagé entre le plaisir d’avoir lu une histoire plutôt habilement menée, avec une vraie capacité à créer la tension, et cette impression de déjà-vu aux ficelles apparentes parfois.

Déjà-vu

Je ne me suis pas ennuyé tout au long de ces 400 pages, j’ai vécu aux cotés du personnage, je me suis posé nombre de questions quant à sa santé mentale (et quant à la manière dont allait s’en sortir l’auteure).

Reste que le récit ne m’a pas apporté beaucoup de surprises, même si le final est bien vu. J’avais été sidéré par l’intrigue de Derrière les portes, celle de Défaillances est moins marquante. B.A. Paris joue avec les défaillances de mémoire du personnage principal ce qui donne un roman plutôt prenant, même si l’écrire aussi froidement à la première personne ne donne pas toujours du crédit à l’impression de perte de contrôle.

Défaillances est un thriller psychologique honnête, à défaut d’être original. Pour les amateurs du genre, il a globalement de quoi contenter leurs attentes. B.A. Paris a un vrai talent pour les récits psychologiques. Reste à trouver des intrigues suffisamment originales pour marquer les esprits.  

Sortie : 04 janvier 2018

Éditeur : Hugo

Genre : Thriller

Ce que j’ai particulièrement aimé :

La manière de jouer avec les défaillances de la mémoire

Ce que j’ai moins aimé :

Certaines ficelles trop voyantes quand on est habitué au genre

4° de couverture

Tout a commencé cette nuit-là, dans la forêt.
Cassandra ne s’est pas arrêtée pour proposer son aide à la conductrice de la voiture immobilisée sur le bord de la chaussée, en plein orage.

Lorsqu’elle apprend le lendemain que la femme a été retrouvée sauvagement assassinée, Cass est assaillie par la culpabilité. Et les coups de fil anonymes qu’elle reçoit désormais chez elle ravivent son angoisse. Elle en est persuadée : quelqu’un l’a vue, ce soir-là. Quelqu’un qui continue de l’observer. Quelqu’un qui pourrait bien être l’assassin.

Pourtant ni son mari, ni sa meilleure amie ne prennent ses craintes au sérieux. Et alors que Cass elle-même commence à douter face à ses trous de mémoire de plus en plus fréquents, ses angoisses se transforment en terreur.

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , ,

11 réponses

  1. La trame est comme tu le dis déjà vue mais le fond est, pour moi, tellement bien fait que cela en devient secondaire 🙂

  2. J’ai beaucoup aimé « derrière les portes », je tenterai donc peut être celui-ci quand même. Ce sera intéressant de confronter les points de vue.

  3. Ma petite flingueuse a beaucoup aimé, c’était son premier Paris. Une découverte aussi pour elle de l’auteure et de ses romans psychologiques.
    Moi j’avais découvert le premier avec grand plaisir. et te sens plus réticent là !
    Alors peut-être que comme j’ai lu le 1 je vais zapper le 2.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :