Seille de crime 2017 – Compte-rendu du salon du polar – 26-27 novembre 2017

Tout est une question de perspective…

Arraye-et-Han est une petite commune du département de Meurthe-et-Moselle, population 346 habitants.

En cette fin novembre 2017, Arraye-et-Han était pourtant le Centre de la France en matière de polar, un centre névralgique qui vibrait au rythme des auteurs du noir.

Tout est une question de perspective.

La responsable de cette expansion ponctuelle : Isabelle Cerutti, qui s’est dit, un jour, qu’on pouvait organiser un grand salon du polar au milieu des champs. Beaucoup ont crié au délire mais, pas folle la guêpe, elle avait plusieurs armes secrètes. Des armes qu’on pourrait résumer par le sigle SOS : Sérieux, Organisation et Sourires. Ça n’a l’air de rien dit comme ça, mais croyez-moi ça vaut tout l’or du monde.

Seille de crime, seconde édition, après celle de 2015 qui avait étonné beaucoup de monde (moi le premier). La première édition était fantastique, cette seconde était du même acabit… mais en mieux encore.

Pour en savoir plus, suivez les corps…

En novembre, dans l’Est, il fait plutôt frisquet. Mais, durant un week-end, les cœurs ont palpité si fort que la chaleur humaine s’est propagée à toutes les personnes présentes, auteurs et (nombreux) visiteurs.

Oui, il est possible de dynamiser le milieu rural et de créer l’événement loin des grandes villes. Voilà un petite village qui a accueilli la fine fleur du polar français, donc l’un des grands maîtres du genre : Franck Thilliez ! L’auteur qui a dit lui-même en introduction lors la soirée d’inauguration que « c’est un acte militant d’amener la culture partout, comme cela, dans les petites villes ».

Oui, l’immense (et toujours aussi humble) Franck Thilliez était présent à Arraye-et-Han. Et il n’était pas seul, jugez plutôt !

Nicolas Lebel – Maud Mayeras – Jean-Luc Bizien – Armelle Carbonel – Claire Favan – Jacques Saussey – Cicéron Angledroit – Olivier Bahl – Lionel Behra – Camille Brissot – Manon Fargetton – Isabelle Haury – David-James Kennedy – David Moitet – Michel Montheillet – Olivier Norek – Fabrice Pichon – Niko Tackian

Premières émotions, le samedi avec la soirée consacrée aux tables rondes, à la salle des fêtes de Nomeny. Qui parle de désertification des campagnes ? La salle étaient remplie de curieux venus écouter certains auteurs parler de polar et de leurs univers. Plus de 100 personnes attentives durant 2h30 ! Un succès épatant.

Mes mots d’introduction pour présenter les auteurs déjà sur place le samedi soir, et qui ne participaient pas aux tables rondes (vu les sourires en coin, j’ai surement dit une connerie)

J’ai eu le privilège de mener la première table ronde avec une dream team composée de Franck Thilliez, Maud Mayeras et Nicolas Lebel. Un bel échange de près d’une heure sur leurs univers très personnels, mais aussi sur leurs manières de créer une ambiance anxiogène, leurs façons de structurer un récit… Une conversation aussi captivante que détendue.

Pour moi, Franck Thilliez (ne pas prononcer le Z, Jean-Luc Bizien l’a rappelé à l’assistance, avec beaucoup d’humour) est LE maître du thriller, Maud Mayeras est responsable de deux des meilleurs livres que j’ai pu lire (Reflex et Lux) et Nicolas Lebel a sorti un dernier roman que je n’oublierai jamais (De cauchemar et de feu). Autant dire que ce fut un échange très fort en émotions.

La couverture médiatique de l’événement était forte, comme le prouve cette une de L’est Républicain (bon ça fait bizarre de voir son nom devant ceux des auteurs, et non le contraire…)

La seconde table ronde a été magnifiquement menée par Aurélie Vautrin, avec Jean-Luc Bizien, Armelle Carbonel, Claire Favan et Jacques Saussey. Encore un échange passionnant autour de leurs manières d’écrire, leurs inspirations, leurs différences. Et puis, ça a été l’occasion du fou-rire de la soirée, dès le début de l’échange, avec un lapsus d’Aurélie qui fera de cette rencontre un moment gravé en tête pour longtemps (j’en ai encore mal aux zygomatiques). Et comme Nicolas Lebel n’est pas pas un homme charitable, il a filmé la scène ;-).

(Le fou rire général)

Dimanche, c’était jour de dédicaces à la salle des fêtes de Arraye-et-Han. Et le miracle s’est reproduit une seconde fois (preuve que ce n’est donc pas un miracle). Beaucoup de monde dès le matin dans cette salle à l’ambiance tamisée (propice à l’atmosphère polar, moins à la prise de photos).

Franck Thilliez a eu un succès fou (comme à son habitude, il a signé debout toute la journée), et les autres auteurs ont également vu passer pas mal de monde (les lorrains ont décidément bon goût).

Franck Thilliez et en arrière-plan Maud Mayeras

Nicolas Lebel et Jean-Luc Bizien, amusés et pensifs

La soupe à la grimace des auteurs 😉

A noter, les deux animations, par la SNCF, et par la gendarmerie sur l’analyse d’une scène de crime.

Les gros salons c’est bien, les plus petits c’est humainement mieux, ni les auteurs ni les visiteurs ne diront le contraire. Il suffisait de voir les mines réjouies pour s’en convaincre.

Seille de crime c’est tout les deux ans. Je peux vous répéter ce que m’ont dit plusieurs auteurs présents : il est maintenant inscrit dans la liste restreinte des salons qu’il ne faut en aucun cas refuser ! Ça veut tout dire, non ?

Rendez-vous en 2019 ! Moi j’y serai, j’en trépigne déjà d’impatience.

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:,

29 réponses

  1. Un jour j’irai 🙄 d’ici là, merci pour les visites virtuelles !

  2. J’aurai adoré être de celui ci! 😉 Merci pour ce retour et bravo à toi 😉

  3. j’aurais dû y aller mais bon….Un jour peut-être car il a l’air vraiment trés sympa 😉

  4. MERCI Yvan pour ce très joli retour. MERCI MERCI
    VIve 2019 !

  5. Je me suis marrée aussi du lapsus !! Excellent…. 😆

  6. Tout pareil j’adore ce salon pour son ambiance amicale familiale j’ai découvert ce qu’était une table ronde c’était très intéressant et j’ai pu échanger avec chaque auteur simplement comme si nous étions amis depuis des lustres ce sont des gens passionnés et on a envie de les écouter pendant des heures
    Hommage à Isabelle qui mérite plus que nos encouragements

  7. Rhooooo, l’authenticité de ce salon transpire à travers tes mots mon ami !
    2019, si je suis toujours en vie, est noté sur mes tablettes !
    Il faut qu’Isa me trouve une loc d’une semaine pour toute la famille dans sa campagne. Nous en adore être au milieu de nul part !
    Et que c’est bon de voir tous ses sourires pour le beau boulot d’Isabelle.
    Dis lui toi que je la kiffe grave cette petite bonne-femme ! 😛

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :