En tête à tête avec un personnage de roman – Hanah Baxter de Sonja Delzongle

Nick Gardel, auteur (entre autre) de Fourbi étourdi (Éditions du Caïman) est un amoureux des personnages. Il a eu la (très bonne) idée de proposer à différents auteurs de laisser leur place à leurs propres personnages, dans le cadre d’une interview. Son prochain roman, Chorale, sort le 15 septembre 2017.

Nick propose, plusieurs fois par semaine, ces interviews décalées, qui permettent de mettre en lumière les romans d’une autre manière. J’ai le plaisir de partager avec vous quelques-uns de ces entretiens (merci d’avoir pensé à moi pour cette enthousiasmante collaboration).

Je vous invite à aller visiter régulièrement sa page Facebook ou la page spécialement dédiée à ces entretiens.

Après (entre autre) Frédéric SoulierIan ManookSébastien Gendron et même Nick Gardel himself, voici les mots de :

Hanah Baxter, étonnant personnage de Sonja Delzongle

Chronique de Dust

Chronique de Quand la neige danse

Chronique de Récidive

Bonjour, enchanté de vous recevoir ici. Vous connaissez le principe de cette rencontre ? Dans le cadre de cette interview de personnage, je vous demande d’abord de vous présenter. Cela vous convient ?

Bonjour, en effet, c’est même un exercice qui m’est inconnu. Merci pour cette première ! Je suis donc Hanah Baxter, née Kardec, originaire de Saint-Malo, profileuse de mon état et vivant dans celui de New-York. Je suis brune, pas très grande, plutôt mince, yeux d’un marron châtaigne, cheveux courts parfois en pétard comme moi si on me cherche et comme mon Glock,

Une bretonne à New-York ! Ça doit forger un sacré caractère. À ce propos, le vôtre, il est comment ?

Je pense être professionnelle et compétente, car rigoureuse, à l’esprit scientifique mais ouvert à l’irrationnel dans les limites du raisonnable. Curieuse, aussi coriace qu’un fox terrier, combative, jalouse dans mes relations sentimentales, parce que séductrice invétérée, indépendante et rebelle. Il paraît que je suis assez rock. Ah oui en plus d’être lesbienne et cocaïnowoman, je me sers d’un pendule infaillible nommé Invictus et j’emmerde ceux qui trouveront à redire.

Vous êtes un personnage très riche, cela doit prendre du temps à concevoir. Vous êtes restée combien de temps dans la tête de votre créateur ?

À peine quelques mînutes. En fait je lui suis apparue comme une sorte de flash, d’évidence. Peut-être d’une certaine façon suis-je une part d’elle-même, dans ce cas je suis dans sa tête depuis un moment. Mais elle m’a expulsée presque tout de suite dans la poussière kenyane après un bref passage dans mon loft à Brooklyn.

À votre avis, il y a des parts d’elle dans votre personnalité ?

Je viens d’y répondre sans avoir encore pris connaissance de cette question. Je vous vois venir…c’est la question qu’on lui pose souvent et qu’elle esquive…alors par respect pour ma créatrice je vais faire de même.

On ne peut que respecter une telle attitude. Mais de son côté, en ce qui concerne les actions, elle vous fait faire des trucs pas jojo. Lui en voulez-vous ?

Comment lui en vouloir de m’avoir donné le premier rôle ? Un rôle qui me vaut une certaine célébrité. Maintenant il me faut être à la hauteur des attentes de ses lecteurs et des siennes. Et j’adore faire des trucs pas jojo…c’est ma came.

Entre deux aventures, dès qu’elle pose la plume, vous occupez comment votre temps libre ?

Hahaha ! Il y a bien longtemps qu’elle n’utilise plus la plume ! D’où sortez-vous ? J’utilise mon temps libre comme je l’entends. Sport, yoga, télé, cinéma, voyages et lectures, mais avant tout des conférences entre deux missions. Je m’envoie en l’air avec mon ex aussi, à l’occasion.

À votre tour de poser une question. Mais vous devez le faire à votre créateur…

Quand tout cela va-t-il s’arrêter ?

Selon notre habitude, nous concluons comme nous avons commencé, c’est le personnage qui a le mot de la fin…

Surtout que ce que vous découvrirez reste entre nous.

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , ,

9 réponses

  1. Il faudrait que je renoue avec ce personnage, nous n’avons pas été les plus grandes copines pour notre première lecture… mais autour d’un mojito, on pourrait se refaire, qui sait ? Attention, en tout bien tout honneur, je reste hétéro et pas héroïno ! 😆

Rétroliens

  1. En tête à tête avec un personnage de roman – Sarah Geringën de Nicolas Beuglet – EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :