Mort point final – Franck Klarczyk

Il n’y a pas si longtemps encore, l’enseignement était un sacerdoce. Un métier qui avait une valeur ajoutée. Mais d’année en année, le métier est dévalorisé, et le niveau des élèves nivelé par le bas.

Thriller sociétal

Franck Klarczyk pointe cet état de fait dans un roman court et tendu. Avec la mort comme point final.

Qu’on soit bien clair, Mort point final n’est pas un pamphlet mais bien un thriller ancré dans notre société. L’auteur a choisi de proposer un format assez ramassé (190 pages) et d’y développer un rythme haletant ; de quoi ramasser le lecteur à la petite cuillère à la fin. Une intelligente manière de mélanger divertissement et questionnements, et une belle preuve que le thriller peut être le terrain de jeu de réflexions sociétales.

Franck Klarczyk est à la fois un défenseur de la langue tout autant qu’un admirateur de la littérature populaire. Il se permet de proposer un professeur de français clamant La divine comédie de Dante tout en ne cachant pas son admiration pour l’œuvre de Stephen King. La boucle est bouclée en beauté.

Tempo d’enfer

Tout ne m’a pas semblé parfait dans ce récit qui aurait mérité davantage de développement, à mon sens. Il y avait de quoi aller plus loin avec une telle trame de fond. Mais on sent bien que c’est un parti pris de l’auteur que de privilégier la tension, et c’est un choix qui se respecte.

Le récit est continuellement au bord de la rupture, et la violence prend clairement à la gorge. Étonnante manière de défendre une institution scolaire bafouée d’en haut comme d’en bas, tout en dictant un tempo d’enfer.

Franck Klarczyk sait manier la langue et les codes du thriller avec talent. Mort point final a de quoi être un bon point d’entrée dans l’univers d’un auteur à suivre avec intérêt (point d’exclamation).

Sortie : 05 mai 2017

Éditeur : Lucien Souny

Genre : Thriller

Ce que j’ai particulièrement aimé :

Le sujet

L’amour de la langue

Le rythme

Ce que j’ai moins aimé :

Trop court à mon goût (ça prouve que j’ai aimé le lire !)

4° de couverture

Dans un commissariat de la banlieue parisienne, Paul Catard est interrogé par le capitaine Vigeois. On vient de retrouver l’homme bâillonné et menotté dans la chambre de sa petite amie. La situation prêterait à sourire si la petite amie n’était pas Mélanie Vasseur, lieutenant de police travaillant dans l’équipe de Vigeois. La surprise est d’autant plus grande lorsque Catard dévoile que Mélanie a survécu à une innommable tragédie qui s’est déroulée dans un lycée de province, quelques années auparavant. Souffrant de violents traumatismes psychologiques, elle a pourtant réussi à intégrer la police et, encore mieux, à cacher son passé. Vigeois et ses hommes se questionnent encore sur la véracité de ces révélations quand ils sont appelés en renfort au parc de la Légion d’honneur de Saint-Denis, où un attentat se prépare. Le temps est compté, et la police n’a plus le droit à l’erreur !

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , ,

13 réponses

  1. Héhé, je l’ai retenu pour nos bibliothèques. J’ai aimé redécouvrir la plume de cet auteur que j’avais déjà aimé dans ses 2 précédents polars corréziens.
    J’aime aussi beaucoup cette petite collection polar Plumes noires chez Lucien Souny. 3 polars depuis sa création en janvier dernier. 3 belles surprises. L’écriture y est toujours privilégiée sans pour autant laisser de coté l’intrigue et l’atmosphère.

  2. Ah ça sent la bonne surprise cette découverte!!!!Je me note, 190 pages de thriller tendu, ça e semble être un sacré rythme!!!!;)

  3. Harponnée rien qu’avec le titre^^ Et si en plus l’écriture est soignée… Allez zou, extrait kindle demandé ! 🙃
    Merci pour la découverte !

  4. Merci Yvan pour cette critique toujours aussi plaisante à lire . Je partage tout à fait ton analyse. C’est un auteur à suivre et à faire découvrir…

  5. C’est toujours trop court, Yvan ! PTDR

  6. Je ne vais pas te mentir en disant qu’il me tente mais cela a l’air d’être une découverte plutôt sympa 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :