Ilya Kalinine – Jérôme Camut et Nathalie Hug

Les personnages… Des êtres d’encre et de papier qui prennent littéralement vie grâce au talent de certains auteurs. Les matières prennent forme humaine lorsque les bons écrivains les modèlent à la sueur de leurs fronts, et y injectent un petit supplément d’âme. Le processus peut être magique ; une alchimie.

Spin-off 

Ilya Kalinine est de ceux-là. Il faut dire qu’ils s’y sont mis à quatre mains et deux fantasques cerveaux pour souffler sur les braises de leur imagination et insuffler chaleur et vitalité.

Jérôme Camut et Nathalie Hug sont des auteurs hors normes. Une hydre à deux têtes, un couple d’écrivain fantasmagorique et complémentaire dans lequel se combinent deux talents rares. Deux fabuleux conteurs d’histoires, deux personnes engagées dans notre monde mouvant et perturbé.

Leur dernière série de romans, W3, regroupe trois pavés sur 2 385 pages. Trois thrillers qui tiennent autant du divertissement que du pavé dans la mare. Une série exceptionnelle à tous points de vue.

Et comme les Camhug ne font jamais les choses comme les autres, les revoilà à nous proposer un spin-off pour braquer la lumière sur l’un des personnages de W3. Un inédit directement sorti en poche.

Mystérieux, charismatique, séduisant, effrayant… 

Ilya Kalinine est le genre de personnage qui ne laisse en rien indifférent. Mystérieux, charismatique, séduisant, effrayant… Tant de qualificatifs pourraient lui être accolés.

Ce roman tient autant du cadeau que de l’idée de génie. De quoi combler les fans insatiables de W3, tout comme de donner envie à d’autres de découvrir ces romans.

Cette histoire est pour autant bien différente. Pas question pour les deux auteurs de ne proposer qu’une banale extension. Leurs talents combinés et protéiformes font que cette histoire peut se suffire à elle-même.

Pour raconter le passé d’Ilya Kalinine et entrouvrir la porte sur ses secrets, Jérôme Camut et Nathalie Hug ont pris le parti d’une narration totalement différente. Leurs styles d’écriture combinés jouent les transformistes pour se mettre au diapason d’un récit intimiste. A la fois loin et proche de ce que proposaient les W3, tel un chaînon manquant.

Dense en émotions 

Un court roman de 190 pages pourtant dense en émotions. Une histoire sombre et forte sur un personnage déjà particulièrement prégnant, et qui prend encore plusieurs couches d’épaisseur. Un être complexe, au passé qui a forgé sa légende.

Avec Ilya Kalinine, Jérôme Camut et Nathalie Hug prouvent une fois de plus qu’ils sont uniques à deux. En s’éloignant (pour un temps) du thriller, ils touchent au cœur et offrent un beau présent en parlant du passé de ce personnage fascinant.

Sortie : 03 mai 2017

Éditeur : Le livre de poche (inédit)

Genre : Roman noir

Ce que j’ai particulièrement aimé :

L’idée du spin-off

La complémentarité et la différence d’avec la série W3

Le talent de conteurs des deux auteurs

L’émotion de mieux découvrir ce personnage

Mes chroniques de la série W3 :

Le sourire des pendus

Le mal par le mal

Le calice jusqu’à la lie

4° de couverture

On a raconté beaucoup de choses sur Ilya Kalinine. On a dit de lui que c’était un monstre, un assassin de la pire espèce qui tirait son plaisir de la souffrance de ses victimes. On a dit aussi qu’un seul homme ne pouvait pas avoir tué autant de gens et qu’il devait s’agir d’une légende derrière laquelle se cachait une organisation criminelle.
D’autres ont prétendu qu’il n’existait pas. C’était de loin le plus simple, on raye le problème d’un trait de crayon et on passe à autre chose.
Et pourtant, Ilya Kalinine a existé.
Depuis cet endroit et ce jour où j’écris ces lignes, je suis sans doute la dernière à pouvoir raconter son histoire.
Je m’appelle Vera et je suis la mère d’Ilya Kalinine.
Il est le fruit de notre époque. Il en a la dureté.
Je l’ai élevé, je l’ai aimé, il m’a aimé en retour.
Les monstres n’aiment pas, je peux vous le dire.
Ou alors, nous sommes tous des monstres.

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , , , ,

10 réponses

  1. Ayant adoré la trilogie W3, je pense que je vais très bientôt ajouter ce titre à ma PAL ! 😉

  2. J’ai adoré la trilogie W3 et l’écriture à 4 mains de Jérôme Camut et Nathalie Hug.
    Je l’ajoute de suite dans mes achats de la semaine prochaine.
    Merci 🙂

  3. hello Yvan, je l’aurais lu avec plaisir, mais en poche écrit trop petit pour moi, je suis déçue 😦
    il va me manquer ….

  4. Je n’ai lu que le premier tome de W3 et j’avais bcp aimé ; faut que je me fasse la suite.
    Quant à celui-ci je vies de voir qu’il existe en numérique, donc il ne devrait pas tarder à rejoindre ma PàL !

  5. C’est le prochain sur ma liste et j’ai hâte de le retrouver le Kalinine 🙂

  6. Non je ne veux rien savoir !
    Juste je veux le lire !
    Mais dis moi mon ami, faut-il avoir lu la trilogie pour lire celui-ci ?
    Ou peut-il se lire comme un one shot ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :