Le festival sans nom 2016, salon du polar de Mulhouse – Compte-rendu 14-15-16 octobre 2016

Festival sans nom 2016

Festival sans nom 2016, quatrième édition du salon du polar de Mulhouse – Le compte-rendu

La 4e édition a eu lieu les 14, 15 et 16 octobre 2016

L’événement était organisé par l’association FSN, la ville de Mulhouse, la bibliothèque municipale, en partenariat avec les librairies Bisey, 47° Nord & le Liseron.

Le thème principal de cette quatrième édition était La justice.

Mon compte-rendu en mots et en images :

Vous savez ce que dit l’adage : les absents ont toujours tort. Nous allons donc les juger par contumace. A l’unanimité des personnes présentes durant les trois jours du salon, soit :

  • les organisateurs, pour leur réception exemplaire des auteurs
  • les prestigieux auteurs, eux-même
  • les visiteurs de passage ou présents durant toute la manifestation

Sont déclarés coupables au premier, deuxième et douzième degrés, les absents à ce salon. Ils ont été condamnés de fait, pour n’avoir pas participé aux magnifiques rencontres, échanges, conférences de cette quatrième édition du salon du polar de Mulhouse.

Nous avons conscience de la dureté du jugement rendu, tant les personnes présentes ont emmagasiné bonheur, plaisir, moments d’échanges et de rigolade. La condamnation est d’autant plus dure, que les personnes absentes ont également l’obligation de visionner les photos ci-dessous.

Les absents pourront toutefois obtenir un sursis si elles s’engagent à venir participer à la cinquième édition du salon en 2017. Je pense qu’à la vue des photos, elles auront l’envie de se repentir et de venir partager ce moment d’humanité rare. Surtout qu’il a fait grand soleil toute le WE !

Vendredi : Don Ian Manook, parrain de la quatrième édition du salon, fait l’appel à la gare SNCF accompagné de son irremplaçable assistante Françoise. Il en a profité pour interpeller un dangereux personnage qui tentait de se soustraire à ses obligations concernant le salon, pour s’enfuir en train vers l’Espagne.

img_20161014_171212459-copier img_20161014_172117162-copier

Pour faire régner l’ordre, Don Manook s’est adjoint les services de collaborateurs incorruptibles : Mister R.J. Ellory (the King of Roman Noir) et moi-même (je pense humblement qu’un des deux était une erreur de casting, mais on ne contredit pas Don Manook).

14666319_10210557011019466_5590368473096519574_n-copier

14641936_10210567483721277_4734585183942019392_n-copier

(photos : Françoise Manoukian)

Le Festival sans nom a débuté par une soirée d’inauguration à laquelle j’ai eu l’honneur de participer (en même temps, on est bodyguard à plein temps ou on ne l’est pas).

L’occasion de vous présenter les deux gardes du corps qui étaient en charge des bretzels (et des bouteilles de vin aussi) : les lumineuses Sonja Delzongle et Johana Gustawsson (on ne plaisante pas avec les bretzels et le vin blanc en Alsace).

14725473_10209063274552529_1791171554203867174_n-copier

La soirée a débuté avec les traditionnels discours de remerciements aux organisateurs, bénévoles, institutions, sponsors.

Don Manook a souhaité faire un discours à sa sauce (mongole), en baragouinant un long monologue dans une langue inconnue (y compris de lui, je crois), pour ensuite laisser intervenir Patrick Manoukian pour traduire ces propos en une phrase : « Ian Manook a dit qu’il était sans voix devant cette réception ».

Le premier moment d’anthologie et de rigolade de ce salon, et loin d’être le dernier.

14713774_10210550770743463_911565763082290802_n-copierPhotos avec Julie Ewa, Dominique Meunier et Luc Widmaier (deux des organisateurs) et la représentante de la mairie de Mulhouse.

(photo montage : Françoise Manoukian)

Samedi : place aux dédicaces, aux interviews d’auteurs et aux tables rondes (qui étaient rectangulaires, en général).

Je fus tellement occupé à échanger avec les auteurs présents que je n’ai pu prendre que peu de photos (toujours sous l’œil du très présent Don Manook qui a surveillé jusqu’aux dédicaces de R.J. Ellory).

img_20161015_102122-copier

img_20161015_120528-copier

J’ai eu le privilège d’animer une interview d’un duo d’auteurs cette année, au premier étage de la librairie Bisey. Un beau moment d’échange avec Michaël Mention et Hervé Claude.

Nous avons échangé sur l’Australie (le prochain Michaël Mention à paraître en novembre « Bienvenue à Cotton’s Warwick » et le nouveau Hervé Claude « Crystal city » qui est sorti début octobre, se déroulent dans ce pays).

Échangé sur les médias aussi (je rappelle que Hervé Claude a présenté le journal d’Antenne 2 puis France 2 durant près de 20 ans et que Michaël Mention a écrit une sorte de pamphlet ludique sur le sujet avec « Le carnaval des hyènes« ).

img_20161015_112320294-copier img_20161015_112318222-copier img_20161015_111457477-copier img_20161015_110903003_hdr-copierUne des autres interviews de la journée aura réuni Johanna Gustawsson, Julie Ewa et Julia M. Tean, menée de main de maîtres par Hervé Weill (qui fait partie des organisateurs). Je m’excuse auprès de Julia M. Tean si elle n’est pas sur la photo, c’est la seule qui n’est pas floue. Je me suis condamné moi-même à me taper sur mes propres doigts.

img_20161015_153127-copier

Une heure avec Ian Manook, et Hervé Weill à la baguette. L’auteur a tout avoué durant cet interrogatoire. Les présents savent dorénavant beaucoup de choses sur ses livres, ses personnages, ses recherches, ses questionnements et ses projets (quoi que les projets, il a fallu le menacer pour qu’il parle un peu).

14705673_10210557911961989_8002421781983307698_n-copier 14721582_10210558022444751_6206583502697016201_n-copier

(photos : Françoise Manoukian)

Fin de journée en apothéose avec RJ Ellory & The Whiskey Poets en concert dans la salle de concert du Noumatrouff , en présence de plusieurs auteurs (on reconnait Don Manook, Johana Gustawsson et Michaël Mention).

img_20161015_212840137-copier img_20161015_220017574-copierimg_20161015_213026375-copier 14568179_10210562727362371_4455602933388172842_n-copier

(photo montage : Françoise Manoukian)

Durant le concert, l’émotion des notes était tellement puissante que Don Manook et sa muse Françoise nous ont rejoué un scène de Shakespeare.

img_20161015_221245022-copier

Don Manook avait tout prévu, jusqu’à confectionner des T-shirts à l’effigie du groupe de Ellory afin de les distribuer avant le concert (ici avec Hervé Weill). La question est de savoir s’il les a fait fabriquer par des bagnards.

14563330_10210568171618474_8847852472424718672_n-copier

Dimanche : retour aux dédicaces cette fois-ci à la bibliothèque centrale de Mulhouse.

Avec des auteurs en pleine forme (mais comment font-il ??) : Roger Ellory et sa femme Vicky, Sonja Delzongle, Johana Gustawsson.

img_20161016_101346-copier

Des dédicaces mais aussi des tables rondes / rectangulaires passionnantes !

Sur le thème de « Quand la justice se mêle d’Histoire » avec Christophe EstradaViolette Cabessos et Johanna Gustawsson. J’ai beaucoup aimé la complicité qui est née en direct entre les deux auteures durant l’échange.

img_20161016_110857-copier img_20161016_114340-copier

Seconde table ronde du jour, avec un plateau de rêve, pour parler de « La musique du roman noir« . David Vann, R.J. Ellory, Sophie Loubière et Theo Hakola.

Avec comme point d’orgue, cette autre complicité entre Vann et Ellory, qui se sont rencontrés au salon de Gradignan, une semaine avant. Roger Ellory a charrié David Vann en expliquant qu’ils se sont tellement bien entendu qu’ils s’étaient promis de lire respectivement un livre de l’autre avant le salon de Mulhouse. Ellory a expliqué avoir tout lu de Vann depuis, mais que son collègue n’a pas tenu ses promesses ;-).

Une franche rigolade au cours d’une table ronde vraiment passionnante et parfois profondément touchante, sur le sujet de l’influence de la musique dans l’écriture (ceux qui connaissent ce blog savent mon amour de la musique).

img_20161016_140352-copier img_20161016_143231-copier

Lorsqu’il faut rendre la justice, il faut comprendre comment on débouche sur une situation dramatique (je parle de déboucher, mais ça n’a rien à voir avec le vin blanc d’Alsace, quoi que….)

Voici donc en image la chronologie d’un dérapage. Des preuves irréfutables et accablantes.

Le salon se terminait sur une dernière table ronde sur le thème des « Disparitions« .

Au début, tout semble normal et sous contrôle.

 img_20161016_150441-copier

Et puis, il commence à se passer des choses que le commun des mortels ne peut encore comprendre…

img_20161016_150453-copier

L’un des protagonistes commence à cacher des choses…

img_20161016_150649-copier

Le second semble tout aussi douteux que l’autre…

img_20161016_150539-copier

La situation dégénère d’un coup…

img_20161016_150644-copier

Pour devenir totalement hors de contrôle (malgré Don Manook qui reste imperturbable)…

img_20161016_150651-copier

Ce fut l’autre grand moment du salon, une dernière conférence qui part en vrille, avec une crise de fou rires mémorable entre Sonja Delzongle et Michaël Mention, et un Ian Manook qui rajoute de l’huile sur le feu.

Un fou rire qui semble avoir débuté la veille après le concert du groupe de Ellory. Je ne peux pas en dire davantage, il en va de ma vie. Les auteurs de polar sont décidément des gens avec qui vous risquez de mourir (de rire).

Mémorable, je vous le dis !

Rassurez-vous, la situation a retrouvé sa normalité (apparente) : en voici également la preuve. Après la crise de rire, un échange passionnant.

Bravo au passage au modérateur Hervé Weill pour avoir su garder son calme ;-).

img_20161016_150311-copier

Dernières signatures avant le départ, avec David Vann et Sophie Loubière.

14608706_865802600188089_2136534125275628825_o

Ce n’est qu’un au revoir, n’est-ce-pas Mister Ellory !

14700900_865803163521366_555347582644303615_o

Il convient de remercier chaleureusement les organisateurs pour leur gentillesse et leur dynamisme. C’est un bonheur que d’avoir ainsi la possibilité de donner du plaisir aux auteurs et aux lecteurs.

Les absents ont définitivement tort et doivent se rappeler qu’ils sont en sursis. Les preuves accumulées et les arguments développés dans ce compte-rendu ne peuvent aucunement être remis en cause. Tenez-le pour dit (mais comptez sur moi pour vous rappeler à vos devoirs).

Vivement 2017 !

Rappel de la liste des auteurs qui ont été présents cette année :

R.J. Ellory

David Vann

Sophie Loubière

Ian Manook

Michaël Mention

Johana Gustawson

Olivier Truc

Sonja Delzongle

Julie Ewa

Simonetta Greggio

Hervé Claude

Dominique Sylvain

Cyril Ceyles

Christophe Estrada

Stéphane Henrich

Boris Quercia

Violette Cabessos

Daniel Cerdan

Agnès de Lestrade

Herik Hanna

Theo Hakola

Patrick Hénaff

Julien Motteler

Thierry Montoriol

Jeanne Puchol

Raphaelle Riol

Denis Robert

Michel Somonot

Anne Vantal

Magali Wiener

Mark Zellweger

Lien vers le site officiel du festival

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , , , , , , , , , ,

26 réponses

  1. Superbe chronique, Yvan ! J’avais l’impression d’y être… même si je suis vraiment très loin. Et pourtant, je connais bien Mulhouse, y ayant passé des vacances de Noël. Mais là, non, vraiment, trop loin, dommage ! Merci encore à toi !

  2. Quel excellent compte-rendu du salon qui nous rend encore plus « coupable » de ne pas y avoir assisté 😢
    Comme dans tout salon il y a eu des moments mémorables dis donc 😁

  3. L’ambiance a l’air franchement excellente !! Et que de bons auteurs il y avait là… Malheureusement, l’Alsace étant à l’exacte opposée (ou presque) de la Bretagne, ça fait quand même un peu loin… Un jour peut-être ?

  4. hihi pas de soucis pour la photo 😉 c’était un plaisir de participer à ce salon !
    amitiés
    Julia M Tean

  5. Bon le sursis n’est pas pour moi … Fan club du Festival du Polar de Cognac oblige … on a bien ri aussi mais je pense que vous nous avez battus !! Rien qu’à voir les photos on est pliés sans savoir pourquoi alors quand on est présent ce doit être quelque chose. Don Manook et ses sbires c’était bien vu !!
    Décidément merci mille fois pour ce superbe rapport (au rapport !!) 😉😉

    • Oui toi tu as une bonne excuse, Kris, la seule recevable ;-). Tu pourras en parler avec Sonja, elle a bossé son périnée ce week-end 😉

      • Ah ah ah cette Sonja !! Comme c’est une belle personne ! Et au moins ça optimise dur avec elle !! Que j’aime les gens comme ça, ça vous regonfle en deux temps trois mouvements. Bonne journée et bises à Domi.

  6. Très bon compte rendu de ce salon à l’ambiance décidément pas comme les autres. Ne serait-ce l’éloignement, il m’aurait bien plus de venir y faire un saut… Je plaise coupable, et à part les kilomètres, je n’ai aucune excuse…
    Superbe billet, et très belles photos.
    Amitiés…

  7. C’est chouette ce reportage. Voilà une rencontre qui fait envie et comme disait Vincent différente des autres. Merci pour ton rendu!

  8. Quel plaisir de lire tes retours et particulièrement ceux du Festival Sans Nom, on voit bien que tu aimes ce salon, et tu le transmets si bien 🙂 Je note pour une prochaine année, d’autant que j’ai quelques personnes à voir dans la région, enfin plus dans le 67 mais on peut s’arranger 😉 Bisous mon Yvan.

  9. Mais j’y étais par procuration. lol !
    Merci mon ami pour ce beau compte rendu, j’ai une banane d’enfer maintenant avant d’aller bosser ! 😉 🙂

  10. Moi j’avais mon cul vissé sur ma selle et je bossais ma bête dans la piste 😆 J’espère en être pour 2017… mais je promets rien… En tout cas, quelle rigolade ! Je vois aussi que tu as bossé le présentation de tes photos, en plus ! Héhéhé, Damidot & Co pour la mise en page.

    Ok, j’ai pas d’excuses valables !! 😛

  11. Génial, maintenant je pleure 😭😭😭😭😭😭vivement l’année prochaine 😉

  12. Ces moments sont toujours trop courts. A peine commencé que c’est déjà terminé ☺

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :