Rien ne se perd – Cloé Mehdi

chronique littéraire

Mise en page 1

Quelle étrange impression que de se lancer dans une lecture sans rien en attendre de particulier et de la terminer pantelant. Les moments d’émotions littéraires qui vous chamboulent, vous meurtrissent (et vous enthousiasment), sont suffisamment rares pour qu’on tente de les partager en mots.

Carné

Il faut dire que Cloé Mehdi fait montre d’un talent unique pour conter un genre d’histoire qui a tendance à devenir par trop banal dans notre société actuelle. Elle fait preuve d’une expressivité hors normes à travers ce récit carné où elle incarne littéralement ses personnages. Des protagonistes qui ont du corps, au point qu’on a l’impression qu’ils vivent toujours à nos cotés même lorsque les pages sont refermées.

A l’image de Mattia, du haut de ses onze ans. Si on accepte d’intégrer le concept ; côtoyer un gamin à part, qui s’exprime comme un adulte et réagit parfois comme tel ; la rencontre devient marquante. Car Mattia n’est décidément pas un gamin comme les autres, et son environnement « familial » non plus.

Paradoxes

Quel paradoxe que de ressentir de telles émotions pour un gosse qui, lui, pense être invisible. Quelle singularité que d’être bouleversé par des personnages qui ne savent pourtant rien exprimer entre eux de leurs ressentis au quotidien.

Rien ne se perd, ou la perte de repères. Un roman terriblement sombre d’où émane une certaine lumière, particulière. Des personnages qu’on aimerait sauver alors qu’ils sont si proches de la noyade.

Cloé Mehdi arrive à faire vibrer la corde sensible dans un monde qu’on pourrait croire désensibilisé. Un univers terrible de solitude et d’injustice, dans lequel plus personne ne trouve sa place.

Engoncé dans leur mal-être

Sujet très sensible s’il en est (les violences policières), thème dérangeant autour duquel l’auteure développe son intrigue. J’aurais pourtant tendance à dire que ce n’est pas la seule matière du roman, ni même la plus importante (et tant mieux). C’est un contexte dans lequel se meuvent ces personnages si humains, engoncés dans leur mal-être, très loin des stéréotypes habituels des banlieues.

Des protagonistes qui baignent littéralement dans ce qu’on a trop vite tendance à cataloguer comme de la folie. Ne pas savoir comment vivre et tout le système psychiatrique se met en branle autour de vous. Rien ne se perd est imprégné de ce malaise psychologique et c’est sans doute ce qui est le plus perturbant dans ce roman.

Rien ne se perd, mais tout se transforme t-il ? En tout cas, ce roman de Cloé Mehdi m’aura transformé quelque part, par sa sensibilité à fleur de peau et son humanité désespérée. Une jeune auteure qui a tout d’une grande.

Sortie française : 18 mai 2016

Éditeur : Jigal polar

Genre : Roman noir

Mon ressenti de lecture :

Profondeur : 8/10

Dimension de l’histoire : 7/10

Psychologie : 9/10

Qualité de l’écriture : 8/10

Émotions : 8/10

Note générale : 8/10

4° de couverture

Une petite ville semblable à tant d’autres… Et puis un jour, la bavure… Un contrôle d’identité qui dégénère… Il s’appelait Saïd. Il avait quinze ans. Et il est mort… Moi, Mattia, onze ans, je ne l’ai pas connu, mais après, j’ai vu la haine, la tristesse et la folie ronger ma famille jusqu’à la dislocation…

Plus tard, alors que d’étranges individus qui ressemblent à des flics rôdent autour de moi, j’ai reconnu son visage tagué sur les murs du quartier. Des tags à la peinture rouge, accompagnés de mots réclamant justice !

C’est à ce moment-là que pour faire exploser le silence, les gens du quartier vont s’en mêler, les mères, les soeurs, les amis… Alors moi, Mattia, onze ans, je ramasse les pièces du puzzle, j’essaie de comprendre et je vois que même mort, le passé n’est jamais vraiment enterré ! Et personne n’a dit que c’était juste…

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , ,

37 réponses

  1. Wouaaaah, tentant!

  2. Salut mon ami, voilà un bien bel article pour un livre que j’ai lu la semaine dernière. Allez, je te livre un scoop : ce sera un futur coup de coeur (futur parce qu’il faut que j’écrive mon avis !). On ne peut pas rester insensible devant cette histoire. Magnifique ! D’une justesse rare ! Amitiés

  3. Je l’ai déjà noté, mais Jigal ne livre plus en Belgique, je dois donc pas passer via Amazon….

  4. Ah bah zut ! Il etait dans ma valise livresque et je l’ai retiré car je n’arrivais pas à la fermer lool.
    Bon rattrapage à la rentrée donc !
    Ta chronique est superbe 😊

  5. impossible de résister… je n’en avais même pas entendu parler de celui là !

  6. Je suis actuellement en pleine lecture. Un livre que j’avais découvert à travers tes mots et que j’avais eu envie de découvrir. Plus de la moitié de dévorer en 1 journée et je pense que c’est un livre qui va laisser des traces dans mon esprit. Donc merci à toi Yvan pour cette découverte 😊

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : Rien ne se perd – Cloé Mehdi | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Regards croisés sur mon Top 30 des romans lus en 2016 – De la 25ème à la 21ème place – EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :