Les mots Doubs 2015 – Compte-rendu

Les mots doubs 2015 affiche

Voici quelques instantanés, en mots et en images, de mon passage au salon Les mots Doubs à Besançon.

Les mots Doubs14ème édition de ce salon littéraire généraliste, qui attire toujours davantage d’auteurs, internationaux ou nationaux, grands noms et auteurs prometteurs. Une belle réussite !

En ce samedi 19 septembre 2015, le temps était à « l’anglaise », entre soleil et pluie diluvienne qui jouent à se succéder en l’espace de quelques minutes.

Ça tombe bien, pourrait-on dire, puisque le parterre d’auteurs anglo-saxons était magnifique !

Un salon qui se déroule dans un cadre superbe (il fallait profiter des périodes ensoleillées).

12006204_1650447208571726_5174479345039423578_n IMG_20150919_151048 (Copier)

11214294_1650447028571744_6727205727897194454_n

Alors que le salon est généraliste, il a fait cette année une grande place au romans noirs et autres polars, avec de magnifiques auteurs présents, français et étrangers.

Jugez-en plutôt :

R.J. ELLORY – MARCUS MALTE – MICHAEL MENTION – MARIN LEDUN – THOMAS H. COOK – SONJA DELZONGLE – TIM WILLOCKS – FABRICE PICHON – VICTOR DEL ARBOL – JEROME FANSTEN – SAM MILLAR – JAX MILLER – INGER WOLF – TODD ROBINSON – ZYGMUNT MILOSZESKI…

Si ce n’est pas une ambiance noir, ça !

Chaque salon est l’occasion de belles rencontres. Elles ont été très belles en ce samedi, vraiment très belles.

A l’image du si talentueux Michaël Mention, qui est pour moi l’un des auteurs les plus doués de sa génération. Toujours aussi passionné et passionnant, on pourrait passer des heures avec lui à parler de ses livres, de sa vision du monde, de ce qu’il a pu ressentir au coté de ses collègues de la grande famille du polar.

Ma chronique du dernier sublime roman de l’auteur : …Et justice pour tous

Lien vers l’interview réalisée pour la sortie de son roman en septembre 2015

IMG_20150919_105010 (Copier)

Le salon est donc également l’occasion de rencontres entre auteurs, comme celle de Michaël Mention et Sam Millar, que l’auteur français a souhaité immortaliser (à coté du « sapin de Noël », comme l’a dit l’auteur irlandais, avec un assez irrésistible humour pince-sans-rire).

IMG_20150919_144801 (Copier)

(sauf que parfois, il est difficile de garder son sérieux)

IMG_20150919_144748 (Copier)Autres rencontres inoubliables, deux auteurs que je ne voulais absolument pas rater, R.J. Ellory et Jax Miller.

Un auteur chevronné, que je commence à très bien connaitre à force de le côtoyer dans les salons. Une jeune auteure américaine émigrée en Irlande, avec un premier roman coup de cœur.

Deux univers, deux personnalités fortes, deux extraordinaires rencontres (pour tout le monde, auteurs y compris, preuves en image).

C’est l’année Ellory, avec deux romans sortis en France en 2015, et deux véritables chefs d’oeuvre ! L’auteur anglais est toujours aussi gentil, prévenant et à l’écoute de ses collègues écrivains de langue anglaise. Un peu le patriarche ;-).

Il a particulièrement apprécié que je lui raconte que ma grande amie Nath, qui ne pleure jamais en lisant, avait terminé la lecture de Papillon de nuit en larmes ;-).

Oui, R.J. Ellory est vraiment The King of Roman Noir !

Ma chronique de son dernier roman : Les assassins

Ma chronique de Papillon de nuit, sorti en août de cette année

L’interview réalisée au sujet des Assassins

L’interview réalisée concernant Papillon de nuit   IMG_20150919_111244 (Copier)

(durant ma dédicace de Papillon de nuit)

Jax Miller est une auteure étonnante. Son premier roman, Les infâmes, est une énorme claque de cette année littéraire pour moi.

La personnes est tout aussi étonnante, flamboyante, rayonnante, souriante. Quel plaisir d’échanger avec elle sur ce roman, sur son personnage inoubliable qu’est Freedom (surtout quand elle explique que c’est un peu son clone et qu’il n’est pas que fictionnel). Après notre bel échange, je perçois son roman d’une autre manière encore.

Ma chronique de son roman Les infâmes

Lien vers l’interview réalisée avec l’auteur à l’occasion de la sortie du livre

IMG_20150919_110131 (Copier)

Et puis il y a les rencontres entre auteurs, comme je le disais. Il me fallait bien immortaliser l’événement ;-).

IMG_20150919_110642 (Copier)IMG_20150919_105658 (Copier)IMG_20150919_110656 (Copier)S’il y a une plume qui sort du lot dans le milieu du polar français, c’est bien celle de Marcus Malte, à mon sens (et pas seulement dans le polar d’ailleurs, puisqu’il écrit des textes d’une belle poésie dans le cadre de livres pour enfants).

C’est toujours un immense plaisir de le croiser lors des salons, même si je le presse avec ma question récurrente concernant la sortie d’un prochain roman. Mais une telle écriture, si riche, mérite qu’on lui laisse le temps.

Ma chronique de son récent Fannie et Freddie

IMG_20150919_144524 (Copier)

Quel honneur que d’avoir l’occasion de rencontrer Thomas H. Cook, un autre immense écrivain de roman noir, à l’écriture sans pareille.

J’ai une immense admiration pour cet auteur, qui a le don de vous mettre immédiatement à l’aise, tant son regard est plein de gentillesse, d’intelligence et d’humanité. Un très grand privilège de rencontrer ce Monsieur.

Une discussion particulièrement intéressante sur ses romans, où de lui même il nomme ses préférés, en expliquant qu’il ne les aime pas tous le la même manière. Certains au final sont très exactement comme il les avait imaginés au début de la phase d’écriture. D’autres sont différents et se sont éloignés de son idée originelle. Très enrichissant échange (nous avons même parlé de musique !).

Je suis impatient de lire son tout dernier roman, Le crime de Julian Wells, qui vient tout juste de sortir.

IMG_20150919_111727 (Copier)

Enfin rencontrer une personne avec qui on échange depuis un certain temps sur les réseaux sociaux, est toujours un moment particulier.

Avec Fabrice Pichon, on s’est raté à plusieurs reprises, à croire qu’il y avait une malédiction. Elle est rompue, de la meilleure des manières, avec cette longue discussion, passionnante et pleine de bonne humeur (son rire est communicatif !).

Je lirai son roman, Le mémorial des anges, avec intérêt.

IMG_20150919_114630 (Copier)

(et puis, l’auteur s’est lancé dans un numéro éblouissant de pole dance, autour de sa barre. Dommage, vous avez raté ça) 😉

IMG_20150919_114050 (Copier)

Merci également à Sonja Delzongle pour notre sympathique échange, en droite ligne de notre précédente rencontre en juin dernier au salon Saint-Maur en poche.

Lien vers la chronique de Dust

Une journée trop courte, si remplie, si humainement enrichissante. C’était ma première incursion dans ce salon. Ce n’est certainement pas la dernière, tant Les mots Doubs sont une belle réussite !

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:,

29 réponses

  1. oui, je confirme: J’ai pleuré à chaudes larmes! 🙂
    Je pourrai lui dire « I love you » quand je le verrai ???

  2. Ah c’est toujours si agréable de lire tes compte-rendus de salon 🙂
    Ca donne toujours l’impression d’y être à tes côtés 🙂
    Et j’ai adoré le numéro de Pole Dance de Fabrice Pichon 😉
    Merci mon Yvan !

  3. Merci pour ce compte-rendu moi qui a hésité à y aller…si j’avais su je t’aurai rejoins.

  4. Cela avait l’air génial !!! 😀

  5. Ca a l’air d’etre quelque chose ses salons!!!!!D’un coté je marrone de ne pas pouvoir y aller et de l’autre je me réjouis de voir tes beaux contes rendus! GENIAL!

  6. ZYGMUNT MILOSZESKI était là !!!! Rhââââ^, lui je veux lui dire combien j’ai aimé ses deux romans !!! punaise, quel beau parterre d’auteurs, créfieu !

  7. C’est enfoncer des portes ouvertes, que de dire que comme d’habitude, ce compte-rendu est super vivant, super bien léché. Tellement qu’on se demande : pourquoi on irait dans les salons? Yvan le fait si bien pour nous… 😉 Sans déconner, superbe reportage, mon ami… Le poids des mots, le choc des photos… Amitiés.

  8. Encore un chouette compte rendu. Tu donnes envie, en plus de lire tous les auteurs que tu cites, d’aller à tous les salons ! 🙂

  9. Pourquoi tu me fais baver comme ça???

  10. Je suis bisontine et grande lectrice, sonc j’y étais aussi.^^ j’ai assisté à la conférence de Yasmina Khadra et acheté la Nuit du Raïs. J’ai aussi adoré rencontrer Jean-Philippe Mégnin, qui fait de très jolis romans et se trouve être comtois d’origine. Et j’ai acheté et fait dédicasser le Liseur du 6 h 47 (pas sûre de l’heure !!) que je n’ai toujours pas lu.^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :