Interview de blogueur 2015 – C’est contagieux !

interview blogueur

Oui je suis bien obligé de l’avouer, j’ai poussé David à commettre cet acte. C’est simple, ce mec a un talent fou, des idées à la pelle, un enthousiasme communicatif et une gentillesse de tous les instants.

Bref, outre le fait que David possède des qualités humaines qui me touchent particulièrement, je crois sincèrement qu’il a tout pour faire de son blog (oups son webzine) La future référence dans le genre. Ça tombe bien, il parle beaucoup de littérature, de cinéma et de BD de genre.

Je donne donc la parole au « jeune » blogueur David, qui deviendra grand, très très grand. Si vous ne devez visiter que quelques blogs, le sien doit en faire partie ;-).

cropped-david_banner_home-41

Lien vers le webzine C’est contagieux !

Question rituelle que je pose habituellement aux auteurs : peux-tu te définir en trois mots, juste trois?

Passionné, Contagieux, un peu dingue

Note de l’interviewer : tu ne sais clairement pas compter, ça fait cinq mot, on va donc enlever « un peu » 😉

Quelle est la date de naissance de ton blog ?

C’est tout frais, tout récent. Je l’ai lancé le 22 février 2015. A peine 4 mois. Je suis un bébé blogueur. Je gazouille encore 🙂 

Alors mon cher David, pourquoi un blog ?

Parce que depuis deux ans un certain blogueur entreprenant et plein d’Emotions me tannait de le faire.  J’ai tenu bon. Puis il m’a menacé des pires tortures. Ben je l’ai fait lol…

Jusqu’ici je ne publiais que sur Babelio, sur ma page de profil Facebook et éventuellement dans 2,3 groupes de lecteurs sur FB. Les retours étaient hyper bons à chaque nouvelle critique postée. Ce qui m’a encouragé à continuer. C’est d’ailleurs sur Babelio que je t’ai rencontré parce que justement j’adorais tes chroniques. J’ai même créé une PAL spéciale Yvan qui existe toujours et se remplit jour après jour à chaque fois que tu postes.

Puis j’ai été contacté en début d’année je crois par Sofy de ZoneLivre qui m’a demandé si je voulais bien poster mes chroniques chez elle. Un sacré honneur (car il y a de très belles pointures sur ZoneLivre) même si mon passage y a été très court car je travaillais déjà sur la création de mon webzine en parallèle. 

Qu’est ce qui prime pour toi lorsque tu rédiges une chronique (moi je sais, mais faut l’expliquer à tes lecteurs maintenant) ?

Ne jamais raconter le livre. Il y a des 4èmes de couverture pour cela. Je ne les mettais même pas d’ailleurs dans mes chroniques mais un lecteur m’a demandé de le faire. Et les demandes des lecteurs, c’est sacré lol.

Donc quand je vais rédiger une chronique, c’est comme une sorte de transe, je vais me laisser submerger par les émotions ressenties et essayer d’expliquer les sensations ressenties à la lecture du livre. C’est à la fois très charnel et très spirituel la lecture. C’est beaucoup plus vivant que ce que les médias (je pense à la rubrique « le livre et la pipe » du « Petit Journal » ou les non-lecteurs en disent. Ca va te faire rire, te faire pleurer, t’énerver, te galvaniser, te rendre joyeux, triste, abattu, requinqué, plus fort. Ca peut être proche de l’orgasme psychique un bon livre. Je ne fonctionne qu’au feeling, qu’au ressenti, je suis une éponge émotionnelle et c’est pas toujours simple de le retranscrire et de le faire partager. Car la finalité d’une chronique est d’être partagée et repartagée d’où le nom du webzine C’est Contagieux ! 

Quels sont tes goûts en matière de littérature ? As-tu l’impression, au fur et à mesure de tes lectures et de tes échanges sur le net, que tes goûts évoluent ?

Mes goûts ont toujours évolué quoi qu’il arrive. A la base je ne lisais que de la littérature blanche américaine (Fante, Brautigan, Jay McInerney, McCauley, Kerouac, Ellis…) et de l’horreur américaine (King, Straub, Masterton, Koontz…). En blanche française, je ne lisais que Djian et Despentes. Et les seules incursions dans le noir furent les deux premiers romans de Dantec (La Sirène Rouge & Les Racines du Mal). J’ai toujours fonctionné au feeling et à l’époque, je trainais dans les rayons littératures de la FNAC (les rayons livres étaient so huge) et n’achetait que sur des coups de cœur sur la couv et la 4eme de couv quel que soit le genre. J’ai ainsi découvert la trilogie du mal de Chattam à ses tous débuts.

Et ça n’a pas changé, sauf que maintenant ça se passe principalement sur le net avec les lecteurs et les blogueurs. Je lis quasiment toutes les chroniques qui m’interpellent et je me les note dans ma wish-list. La grosse différence c’est que maintenant j’ai 80 livres dans ma bibliothèque attendant d’être lus. Cela ne m’arrivait jamais avant. J’achetais au coup par coup. Et je ne suis pas sûr que le surstockage soit la meilleure chose qui me soit arrivée.

Tu as porté une attention toute particulière au design de ton blog…

C’est la base. Je me suis longuement creusé la tête avant de le lancer, justement à cause du design. Je voulais que les gens se sentent bien dans mon webzine, que la navigation soit conviviale et fun. J’en ai testé des maquettes avant de trouver la bonne. Dès le début, je voulais un format magazine et d’ailleurs je considère C’est Contagieux comme un webzine et non un blog. Même si je suis un blogueur dans l’âme et ne me considère pas du tout comme un journaliste. Mais le format ressemble bel et bien à un magazine. Je traite d’ailleurs aussi du cinéma et des comics (pas suffisamment concernant les comics d’ailleurs). Mais je manque cruellement de temps bien évidemment sinon j’essaierais de le parfaire encore plus. Car je vois bien tout ce qu’il y a à faire pour le rendre encore plus excitant. Je croule sous les idées mais je manque trop de temps. Du coup, cela viendra mais pas aussi rapidement que je le souhaiterais et, tu le sais, je suis un impatient.

Pour en revenir au design, c’est un ami créatif, un grand artiste, Rico Gripoil, qui m’a créé le logo, la bannière et surtout la mascotte qui ravit tant de lecteurs/lectrices. J’en ai fait faire un T-shirt et j’ai été étonné du succès lors du salon de Saint-Maur en juin. Tout le monde voulait en acheter un ! Je ne m’y attendais pas. Tu vois, encore une idée intéressante et elle m’est donnée par les lecteurs. C’est incroyable l’amour que ça peut te donner un lecteur. L’amour, la force, la joie. Chaque rencontre illumine un peu plus ma vie :-). C’est magique ! 

Trois livres à emmener sur une île déserte ?

échine Philippe DjanSalem Stephen KingPeter Straub ghost story

Échine de Philippe Djian

Salem du Stephen King

Ghost Story de Peter Straub

Ce sont les 3 romans qui ont été une vraie révélation, qui ont changé ma vie et qui restent fondateurs dans la construction de ma personnalité.

Pour le Djian, c’était la première fois que j’avais l’impression qu’un auteur me murmurait à l’oreille et exposait une vision de la vie qui m’était commune (J’imagine que chaque lecteur/lectrice voit de quoi je veux parler). Ce gars est énorme. Je l’ai adoré. C’est quelqu’un que j’aurais vraiment aimé rencontrer pour parler de la vie. J’achète toujours ses bouquins bien sûr mais c’est rare que l’étincelle se produise dorénavant. Pour certains auteurs, le passage chez un grand éditeur, Gallimard pour lui, se traduit rarement par une progression de la qualité. Peut-être y gagne-t-on en littérature ce qu’on y perd en émotions ? Quand j’ai connu Djian, il était systématiquement vilipendé par la critique littéraire. Depuis son passage chez Gallimard et ses derniers romans, il est encensé. C’est étonnant parce que de mon point de vue, c’est clairement moins bon qu’avant. Va comprendre…

Pour Salem que j’ai découvert en 1989 (j’étais déjà très en retard à l’époque lol), ça a été mon premier roman d’horreur et il m’a marqué au fer rouge. Tous ceux qui ont suivi, ceux du King et ceux des autres auteurs, l’ont été sous le prisme de Salem. Et autant te dire que j’ai lu tous les King depuis, même dans sa période où beaucoup l’ont abandonné, entre la moitié des Nineties et la moitié des années 2000. Beaucoup le disait fini et redondant. Et c’est vrai que ce ne sont pas ses meilleurs romans. Mais pas grave, on a continué notre bonhomme de chemin ensemble en se tenant la main pariant sur l’avenir. Si on est de nouveau plus nombreux à le lire maintenant, je ne peux que m’en réjouir. J’espère que cela durera mais sinon, une fois encore, pas grave, on continuera notre chemin lol. Tant que je n’ai pas l’impression que l’auteur se fout de ma gueule et me claque sa formule, je suis un fidèle. C’est pareil pour les groupes de musique d’ailleurs.

Et le Ghost Story est le plus magnifique, magique, irréel, livre fantastique que j’ai jamais lu. Avec des punchlines monstrueuses d’une poésie sans nom. C’est le roman à la construction la plus parfaite du monde. Un monstre d’inventivité. Jamais égalé même par Straub d’ailleurs. 

Le mot de la fin ?

Passionné, Contagieux, un peu dingue lol

11540932_10203492674551952_261715646857231397_n

David et sa muse, parce sans muse on n’est rien (et sans beau T-shirt non plus) 😉

Publicités


Catégories :Interviews de blogueurs

Tags:, ,

36 réponses

  1. c’est grâce à toi Yvan que j’ai fait la connaissance de David et de son Webzine et je ne t’en remercierai jamais assez ! Un site que je me suis mis tout de suite à fréquenter assidûment ! Je crois que tu as fait une présentation très juste de David qui est aussi devenu un copain du coup ( même si j’attends désespérément l’occasion de lui serrer la paluche! Lyon viiiiiite !!!! ) .David a un sens visuel que peu de blogueurs ont, qui rends son webzine si agréable à lire. Rajouté à une plumes redoutablement efficace et nous avons là sans doute un site appelé à devenir, comme tu l’indiques fort justement, une référence sur la toile. j’en suis convaincu.Quant à David, sa bonne humeur et son humour transpirent partout où il laisse une trace. Autre qualité rare, il ne se prends pas au sérieux ! Non franchement ce gars là mérite d’être connu et c’est tout un honneur que d’être de ses amis ! Tout comme toi d’ailleurs mon cher Yvan ! Amitiés 🙂

  2. Encore une belle découverte pour moi ! (si tu pouvais dénicher un moyen de rajouter quelques heures à une journée ce serait topissime … entre les blogs, webzines et bouquins que tu me donnes envie de lire je suis mal ! )

  3. Il doit être né avec le sourire ce cher David, et depuis, il ne l’a plus quitté ! Super ITW, bravo!!

  4. Un webzine qui vaut le détour!!!!!!

  5. Putain ! Mais tu es fou mon Yvan !!! Tu es un saint ! C’est beaucoup trop d’honneur et de gentillesse que tu me fais. Touché je suis. Je suis sans voix…
    Tu es un amour. Et moi je vois bien que je sais plus quoi ecrire. Si ça c’est pas de l’émotions… I love u guy !!!!

  6. Et un grand merci à tous pour vos gentils mots. Ça me fait tres plaisir ma P’tite Souris et oui j’espère bien te voir aux QDP et trinquer à ta santé 🙂

  7. A reblogué ceci sur Cest Contagieux!et a ajouté:
    Un grand merci à Yvan pour cette belle mise en lumière 🙂
    Si vous ne le connaissiez pas encore, ce qui m’étonnerait beaucoup, n’hésitez pas à vous inscrire à son blog qui est La référence des blogs littéraires pour moi 🙂

  8. Je vois que tout est dit !!! et avec justesse 🙂 donc Tonton et mon poto et bien vous deux ici sur cette même page, je pense que c’était on ne peut plus évident 😉 ❤ kig kiss

  9. Ouh, il est encore un bébé blogueur, notre David ! Il boit encore au sein, on doit lui changer ses couches perpétuellement et il agite son petit hochet non stop. Ses gazouillis et ses barbouillages, gribouillages sont un plaisir à découvrir chaque fois. Sauf pour mes finances, bien entendu !!

    Continuez, les mecs ! Vous arrêtez pas et merde à la banque !

  10. Alors voilà qui réveille mon dimanche,
    Lourdement alanguie par ce temps de canicule, je siestais tranquillement…Quand…
    Tout à coup, sire Yvan sort du bois et nous apporte sur un plateau la tête d’un David.
    Alors sa bonne humeur contagieuse, m’a fait émerger d’un coup.
    Et là, les sourire ne m’a plus quittée.
    Votre gentillesse est contagieuse aussi les gars.
    Merci à vous deux pour ce belle entretien.
    Je vous adore.

  11. Moi je suis heureuse. Déjà parce que c’est dans ma nature de voir les belles choses de la vie , et surtout parce que depuis quelques années et les naissances respectives de nos blogs, j’ai trouvé un frère et des amis qui me sont devenus extrêmement chers.
    Nous partageons tous une passion merveilleuse qui à l’origine est plutôt une activité solitaire.
    Grâce à tout ça, grâce à nous tous, cette passion s’est transformée pour devenir plus que du partage.
    Les belles personnes que vous êtes transpirent dans vos mots. Toi Yvan, mon frangin, tu sais que je te kiffe bien plus que si tu étais ma famille de sang. Domi, tu es à l’image de ton homme: il love you ma belle. Foumette, je t’ai jamais vue mais je t’adore. Geneviève t’es la plus super des supers nanas.
    Les amitiés qui se sont créées à travers nos proses sont solides comme le roc. Je ne citerai pas tout le monde mais la liste est longue.

    David, on ne s’est vu qu’une seule et unique fois mais ce que tu écris est forcément à l’image de ce que tu es et je crois bien, si je puis me permettre, que tu vas faire partie de ma bande de potes. 🙂

    Merci vous tous. Pour ce que vous apportez et pour ce que vous êtes 🙂

  12. Quel joli message Nathalie!
    Je vous suis tous les uns et les autres (mais bon là on en a deux pour le prix d’un;) ) , et je prends plaisir à lire chacune de vos chroniques toutes pleines d’émotions….En tous cas, merci à vous d’éclairer mes pistes de lectures!!!!

  13. Sans avoir rencontré David, je sais que c’est un petit être adorable, trop doué pour écrire, passionné, généreux, dingue, très gentil, un vrai amour!!!! J’espère un jour le rencontrer… car comme vous tous je suis contaminée……

  14. Pour avoir rencontré deux fois le jeune homme que nous décrit Yvan, je peux vous confirmer que tout ce qu’en dit Yvan est tout à fait vrai et nullement exagéré. David est un garçon qui respire la joie de vivre, le plaisir de partager, doté d’une générosité contagieuse (évidemment!). C’est toujours un réel bonheur de parler avec lui, et de visiter son webzine, toujours en ébullition et fourmillant d’idées nouvelles chaque jour.
    La bise les amis, et bravo à vous deux… 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :