Et je danse, aussi – Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat

chronique littéraire

Et je danse, aussi - Jean-Claude Mourlevat Anne-Laure BondouxSoyons clair d’entrée de jeu, je ne sais absolument pas danser.

Et pourtant, j’ai tourné, virevolté et vibrionné dans les bras des deux auteurs, tout au long de ce roman.

Échange épistolaire

Une écriture à quatre mains, composée exclusivement d’échanges de mails, version moderne des échanges épistolaires. Une idée de départ intéressante, même si on se demande vraiment s’il y a de quoi tenir tout un roman ou si le tout ne va pas retomber comme un soufflé.

Je tire vraiment mon chapeau à Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat pour avoir su maintenir jusqu’au bout l’intérêt du récit, sans jamais perdre pied, ni trébucher.

En tant qu’auteurs, lorsque l’on a deux prénoms composés, on est sans doute prédestinés à goûter à ce genre d’échanges.

Belle humanité

Un dialogue d’une belle humanité, qui donne la pêche et l’envie de se trémousser. Oui, on sautille à travers les jolies trouvailles stylistiques et les bons mots des deux auteurs. On s’amuse avec eux à travers cette histoire qui fait du bien. On sourit de voir ces deux personnages enjoliver les choses en écrivant, avant de réellement se dévoiler l’un à l’autre.

Ne croyez pas que les deux écrivains soient tombés dans la facilité pour autant. Leurs joutes verbales (ou plutôt numériques) se déploient tout au long d’une histoire qui tient la route, grâce à une (deux) écriture(s) travaillées. On est loin des échanges rapides de mails tel que cela est devenu la norme dans la société actuelle. Au contraire, le vecteur moderne n’est que le matériau qui permet un échange « à l’ancienne », où l’on prend le temps d’exprimer ses sentiments usant de phrases profondes et recherchées.

Aura mystérieuse

Et il y a véritablement une histoire qui se développe tout au long de ces pages, une aura mystérieuse y plane par le biais d’un énigmatique paquet. Sans s’en rendre vraiment compte, le récit monte crescendo jusqu’à la belle et touchante révélation finale.

Une discussion sur la vie, les échecs sentimentaux, à travers le passé (voire les secrets) des deux personnages principaux. Une vie d’expériences, d’amours perdus et d’enfants qui grandissent. Un tête-à-tête où s’intercalent avec intelligence quelques personnages secondaires.

Sans étiquette

Et je danse, aussi est donc un roman plein d’humour et d’humanité, qui se moque parfois gentiment les relations humaines actuelles. Un roman « feel good », comme on dit actuellement quand on veut absolument étiqueter les écrits. Mais je déteste les étiquettes, et je retiens plutôt cette belle manière de se dévoiler par écran interposé, avec la distance, qui fait tomber la réserve naturelle.

Oui un drôle et très touchant roman sur la vie et sur la revanche qu’on peut en prendre. Tout compte-fait, moi aussi j’aime danser, enlacé par ce genre de jolis mots.

Lien vers mon interview des deux auteurs sur ce roman

Sortie : 12 mars 2015

Éditeur : Fleuve Editions

Notes (sur 5) :

Profondeur : ♥♥♥♥

Psychologie : ♥♥♥♥  

Qualité de l’écriture : ♥♥ 

Émotion : ♥♥♥♥ 

Note générale : ♥♥♥♥

4° de couverture

La vie nous rattrape souvent au moment où l’on s’y attend le moins.

Pour Pierre-Marie, romancier à succès (mais qui n’écrit plus), la surprise arrive par la poste, sous la forme d’un mystérieux paquet expédié par une lectrice. Mais pas n’importe quelle lectrice ! Adeline Parmelan, « grande, grosse, brune », pourrait devenir son cauchemar… Au lieu de quoi, ils deviennent peu à peu indispensables l’un à l’autre.

Jusqu’au moment où le paquet révèlera son contenu, et ses secrets.

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , , ,

49 réponses

  1. Tout ce que j’aime quoi !! Je l’avais déjà reluquer celui-là 😉 merci..

  2. Une critique joliment troussée. J’aime beaucoup 🙂

  3. Je me le note direct, même si la couverture ne fait pas rêver…..J’aime danser sur les mots….;)

  4. Deux très bons auteurs que l’on connait plus dans leur littérature pour ado. J’aime beaucoup et tu me donne envie de découvrir celui-ci.

  5. Je vais peut-être me laisser tenter, un peu d’air frais et d’humour, ça va me faire du bien;-)

  6. La couverture ne m’attire pas spécialement non plus, mais ton avis, en plus de la 4° de couverture, si !!!

  7. Je l’ai lu, et, comme vous, j’ai beaucoup aimé. C’est plein de finesse et de tendresse ! Même si bon, j’ai râlé à la fin, parce que voilà, je n’avais pas envie de quitter ces deux personnes/personnages !

  8. c’est un titre que j’avais envie de découvrir avant ta chronique mais celle-ci rajoute maintenant un peu plus d’urgence !

  9. Je l’ai reçu grâce à Babélio et Fleuve Editions, j’ai hâte de le lire. Je rencontre les auteurs mercredi d’ailleurs 🙂

  10. J’ai beaucoup aimé, très chouette !

  11. J’aime beaucoup danser donc je note ou pas????

  12. Je ne suis pas une grande fan du genre épistolaire mais j’ai bien aimé cette lecture 🙂

  13. C’est merveilleusement bien vendu comme d’habitude mais. ..j’avoue que je ne suis pas très tentée 🙂

  14. Puisque tu danses, et bien moi, je vais chanter ! Na ! J’ai fait assez de folie en ce mois de mars, mis du printemps et de la montée de la sève dans les robustes troncs d’arbres ou les frêles petites branches…. 😛 Non, pas de connotation textuelle dans mes propos !! 😀

  15. Je viens de le terminer aussi, et je suis carrément d’accord avec ta chronique.
    Quelles belles plumes, quelle histoire prenante, quels personnages attachants.
    J’ai terminé le livre et j’ai filé inviter mes voisins à un barbecue. Parce que zut, ce livre m’a vraiment donné envie de le faire !
    Youpie !

  16. En cours de lecture et c’est top!
    La bibliothèque dans laquelle je travaille l’a classé en roman ado.
    Mais selon moi, à mettre en roman adulte.
    Je vais rectifier sa cote.
    Je me dépêche de le finir:)
    Bonne soirée…(oups, gare aux …) je vais danser!

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : Et je danse, aussi de Anne-Laure Bondoux et Jean-claude Mourlevat | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. « C’est comme dans les romans : l’important est qu’on soit intéressé, vous ne pensez pas ?  | «Cunéipage
  3. Et je danse, aussi de Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat | Le blog de Krol
  4. « Et je danse, aussi  de Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat | «lecturesfamiliales

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :