Satan était un ange – Karine Giébel

chronique littéraire

Karine Giebel - Satan était un angeDeux hommes en route, en route vers leurs destins

En route vers la mort qui les guette

Deux hommes, et une rencontre qui va tout changer.

Virage et contre-pied

Virage à 180° pour Karine Giébel par rapport à son précédent roman, Le purgatoire des innocents. Il n’y a bien que la thématique biblique du titre qui s’en rapproche. Et puis son style, inimitable.

Contre-pied. Là où le précédent récit se déroulait dans un espace confiné, Giébel prend ici le large. Deux hommes que rien ne devait rassembler, jetés sur les routes de France.

Autre ambiance, autre traitement également. Récit ramassé (333 pages), violence psychologique davantage que physique. Violence, mais émotions aussi.

Syncopé

Avec toujours la patte Giébel, phrases courtes, rythme syncopé, plume toute en rupture. Comme ces personnages au bord de la cassure.

Une intrigue somme toute assez simple, mais des personnages forts, attachants, énervants, bref vivants ! Deux hommes (les femmes ont une place secondaire dans ce roman) avec la mort au dessus de leurs têtes, comme une chape de plomb.

Karine Giébel a mis son cœur et ses tripes dans ces deux personnages. Rédemption, damnation, où est le bien, où est le mal ? (le purgatoire n’est pas si loin, tout compte fait).

Questionnements existentiels sur deux hommes dont l’existence leur échappe.

Les fleurs du mal

L’auteure a souhaité imprimer une rythmique particulière à son histoire. Ambiance des années 2000 tout d’abord (on compte encore en franc et on y fume à tous les étages). Tempo du récit construit autour des Fleurs du mal de Baudelaire, également.

Récit court oblige, celui-ci n’a pas la même profondeur que les deux précédents romans de l’écrivaine. Ne tentez pas la comparaison, laissez vous plutôt porter par l’accélération le long de cette autoroute mortifère.

En cours de route, il y a la mort qui plane, mais il y a clairement l’émotion aussi. Histoire qui fait mal à l’âme davantage qu’au corps. Un bon thriller avec du sentiment. Avec de la violence oui, mais une grosse dose d’humanité également.

Ça a beau être un virage à 180°, c’est toujours du Giébel pur jus.

Dramaturgie touchante. Satan était un ange, mais le redeviendra t-il ?

Sortie : 13 novembre 2014

Éditeur : Fleuve éditions

Notes (sur 5) :

Profondeur : ♥♥♥♥

Psychologie : ♥♥♥ 

Qualité de l’écriture : ♥♥♥ 

Émotion : ♥♥♥ 

Note générale : ♥♥♥ 

Lien vers mon interview de l’auteure au sujet de ce roman

4° de couverture

 Tu sais Paul, Satan était un ange… Et il le redeviendra. Rouler, droit devant. Doubler ceux qui ont le temps. Ne pas les regarder. Mettre la musique à fond pour ne plus entendre. Tic tac… Bientôt, tu seras mort.

Hier encore, François était quelqu’un. Un homme qu’on regardait avec admiration, avec envie. Aujourd’hui, il n’est plus qu’un fugitif qui tente d’échapper à son assassin. Qui le rattrapera, où qu’il aille. Quoi qu’il fasse. La mort est certaine. L’issue, forcément fatale. Ce n’est plus qu’une question de temps. Il vient à peine de le comprendre. Paul regarde derrière lui ; il voit la cohorte des victimes qui hurlent vengeance. Il paye le prix de ses fautes. Ne pas pleurer. Ne pas perdre de temps. Accélérer. L’échéance approche. Je vais mourir.

Dans la même voiture, sur une même route, deux hommes que tout semble opposer et qui pourtant fuient ensemble leurs destins différents. Rouler droit devant, admirer la mer. Faire ce qu’ils n’ont jamais fait. Vivre des choses insensées. Vivre surtout… Car après tout, pourquoi tenter sans cesse de trouver des explications ?

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , ,

29 réponses

  1. Tu sais que je ne suis pas une inconditionnelle et j’ai d’ailleurs toujours Le purgatoire des innocents dans ma pal. C’est pour dire…
    Bon allez, promis, je le remonte vers le haut de la pile !

  2. J’ai « Le purgatoire des innocents » dans ma PAL (depuis peu, octobre…) donc je la lirai c’est sûr ! J’ai lu de bons billets jusqu’à présent, donc elle attend son tour ! 😆

  3. J’ai arrêté de lire Giebel après « Le purgatoire des innocents » parce que j’étais écœurée par tant de violence physique, alors que j’avais adoré « Juste une ombre », beaucoup plus psychologique. D’après votre critique ce nouvel opus est plus dans l’esprit de Juste une ombre, du coup il me tente beaucoup. Merci pour ce billet !

    • oui je peut comprendre cette réaction, Le purgatoire des innocents est extrêmement violent et éprouvant. Tout le monde n’apprécie pas et c’es logique. J’ai aimé, mais clairement et de loin mon préféré est Juste une ombre.
      Le nouveau roman est moins violent et davantage dans la psychologie, même s’il est très différent de Juste une ombre

    • Moi aussi, j’ai eu quelques réticences avec le purgatoire des innocents. C’est pas tant la violence qui m’a gênée. J’ai eu du mal avec les dialogues qui parfois tombaient à plat et surtout j’ai trouvé qu’il n’y avait pas de différence de langage d’un personnage à un autres. Bref on ne savait pas qui parlait.

      • celui-ci est très différent.
        Marrant, j’ai pas eu cette impression avec les dialogues…

        • Mais peut-être que je me lasse de ces roman car je n’ai plus l’attrait de la découverte et que malgré le fait que l’auteur tente de se renouveler, le charme des début m’agit plus. je suis restée bloquée sur « Meurtres pour rédemption » même si j’ai aimé aussi « Chien de sang » et  » Les morsures de l’ombre ». Depuis je la lis un peu différemment, c’est sans doute pour cela le coup des dialogues 😉

  4. Ca a l’air sympa ! De Karine Giebel, j’ai lu Juste une ombre que j’ai adoré et dans ma PAL j’ai Les morsures de l’ombre.

  5. Joliment bien écrits, très tentants tous ces mots mais mais mais … 😉 J’adore cette auteure et le Purgatoire a été un coup de coeur. Je suis quand même impatiente de découvrir celui-ci. La date de sortie est une belle date …

    • oui Bichette, je sais combien tu avais aimé le précédent ;-). Curieux de ton avis sur celui-là, juste un conseil, n’essaye pas de comparer. Ils sont différents
      J’ai cru comprendre pour la date oui…

      • Je te dirai Gruz … Et promis je ne comparerai pas car chaque histoire est unique 😉 Et je trouve cela passionnant de changer de style, ainsi ça met une ptite touche de renouveau, une étincelle chez les lecteurs, un moyen de surprendre 😉 C’est ce qui fait durer une histoire 😉 … entre l’auteur et le lecteur 😉 Biz

  6. J’en ai 1 ! Pas encore lu, mais pour bientôt. Ça m’a donné envie de m’y mettre rapidement !!

  7. Ah bah voilà… maintenant que cette auteure ma convaincue par  » Le purgatoire des innocents » (alors que j’ai trouvé « Juste une ombre » classique excepté la fin très surprenante) tu me donnes envie de lire celui-là !

    • alors que moi j’avais été bluffé par Juste une ombre qui est mon préféré de l’auteure et de très loin 😉
      Celui-ci est encore différent des deux autres, vraiment différent mais toujours avec la patte Giébel

  8. Ahahahaha ! Je sens que je vais me le faire et lire dans la foulée « juste une ombre »… moi, j’ai aimé le purgatoire (là où j’irai plus tard) pour son côté du gentil sans histoire qui devient tout autre chose et le méchant qui a de l’humanité en lui. Adoré aussi « meurtres pour rédemption ».

    Je note celui-ci 😉

  9. Trop hâte de le lire….j’adore les virages moi…enfin tout ce qui me fait tourner la tête quoi!!!!

  10. Je ne pense pas le lire celui là. Karine Giebel n’a plus besoin de moi pour figurer dans les bibliothèques de la ville de Paris. Car tu te doutes bien que nous allons forcément le sélectionner. Surtout après ta chronique 😉

  11. Qu’est-ce que j’ai aimé ce livre !!
    Un grand moment de bonheur et tu en parles très bien !
    En tous les cas, Karine GIEBEL se fait une place dans le monde des grands auteurs français et c’est amplement mérité !

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : Satan était un ange de Karine Giébel | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Sorties 2014 – Récapitulatif des chroniques littéraires | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  3. Interview – 1 livre en 5 questions : Satan était un ange de Karine Giébel – EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :