La collection – Paul Cleave

chronique littéraire

Paul Cleave - La collectionEn matière de thriller, c’est bien simple, Paul Cleave est pour moi un maître, un patron, un virtuose du genre.

Quintessence

Avec ce quatrième roman paru en France, il atteint la quintessence de son art (oui rien que ça). Le lecteur qui ne connaît pas encore l’auteur plongera tête la première dans ce thriller magistralement conduit. Le fan de l’écrivain, quant à lui, vivra une expérience rare, très rare.

Le roman débute pourtant bien sobrement. Quoi de plus banal qu’un enlèvement dans un tel type de roman ? Mais c’est sans compter sur le talent hors-norme de Paul Cleave qui utilise tous les codes du genre pour mieux les dévoyer.

Nous retrouvons le personnage de Nécrologie, Théodore Tate, peu de temps après cette précédente aventure. Vous n’avez pas lu ce roman avant ? Ce n’est pas si important, l’auteur sait raccrocher les wagons sans que vous ne vous en rendiez compte.

Étouffant

Dans Nécrologie, il pleuvait tout au long de l’histoire. Dans La collection, c’est la canicule qui s’abat sur la ville de Christchurch. La température monte au diapason de l’intrigue, étouffante.

Alors, oui, on tourne toujours autour de ce thème du tueur en série. Mais ne croyez pas que Cleave tombe dans la facilité pour autant. Son histoire est en béton armé, terriblement addictive. Il brouille la frontière entre bourreau et victime, il crée un environnement qui ne laisse aucun répit et des personnages fascinants.

Et puis il y a la manière de présenter les choses. Cleave c’est une écriture racée qui colle parfaitement à ce genre littéraire. Mélanger le « je » et le « il » lui permet de faire vivre, mieux que jamais, son style plein d’ironie et de clins d’œil ; sorte de sarcasme désenchanté.

Fresque

Je pourrais comparer La collection à un tableau. Un tableau magnifique, qu’on dévore des yeux dans ses moindres (et nombreux) détails. Mais si on connaît bien l’œuvre de Paul Cleave, on comprend vite que ce tableau n’est qu’une pièce d’une immense fresque, qui dépeint tout une ville, Christchurch.

Et là, vous vous rendez compte de tout le génie de Cleave ! Cette fresque, vue dans son ensemble, avec tous ses tableaux accolés les uns à coté des autres, en devient grandiose. Car ces tableaux font partie d’un tout, une composition unique et, à ce titre c’est un roman vraiment singulier.

Chaînon manquant

Sincèrement je n’ai jamais lu un truc pareil. Arriver à ce que ce récit se suffise à lui même tout en tissant une toile aussi complexe avec le reste ses écrits, tient du prodige. La collection est une pièce splendide, mais surtout le chaînon manquant dans la production de l’auteur, qui nous prouve que le monde est bien petit.

PS : bon parfois Paul Cleave me fait un peu peur, qu’a t-il à toujours parler de tombes et de corps déterrés entre Nécrologie et La collection ? 😉

Sortie : 23 octobre 2014

Éditeur : Sonatine

Traduction : Marion Tissot

Notes (sur 5) :

Profondeur : ♥♥♥♥♥

Psychologie : ♥♥♥ 1/2

Qualité de l’écriture : ♥♥♥ 1/2

Émotion : ♥♥♥ 1/2

Note générale : ♥♥♥ 1/2

4° de couverture

Des gens disparaissent à Christchurch. C’est d’abord Cooper Riley, un professeur de psychologie criminelle distingué. Puis une de ses étudiantes, Emma Green.

Le père de celle-ci appelle à l’aide Theodore Tate, un ancien flic, qui vient juste de sortir de prison, où il purgeait une peine pour avoir renversé Emma alors qu’il était ivre au volant. Mû par un intense sentiment de culpabilité, Tate recommence donc à arpenter les rues brûlantes de la ville, conscient que chaque heure qui passe voit se réduire les chances de retrouver Emma vivante.

Bientôt, ses pas le mènent vers l’ancien hôpital psychiatrique de Christchurch, Grover Hills, un établissement au sombre passé. Il va alors être amené à affronter deux personnages pour le moins inquiétants. Melissa X, une tueuse en série dont la police, qui possède ses empreintes, son ADN et sa photo, n’est pourtant jamais parvenue à déceler la véritable identité. Et un mystérieux individu, amateur de serial killers au point de les collectionner…

 

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , ,

33 réponses

  1. il se trouve que j’ai prévu de lire ce roman prochainement ! je n’ai pas encore lu son précédent. Moi ce qui me plait chez cet auteur c’est son sens inné pour mettre son lecteur mal à l’aise ! la scène du parc dans « un employé modèle » hante encore mon esprit !!! A te lire on a encore à faire à un sacré bouquin ! je ne manquerai pas de revenir vers toi quand je l’aurai lu ! AMitiés

  2. Oh tu l’as déjà lu???!!!!Je suis totalement fan de Paul Cleave, et avec ce que tu en dis, je le veux d’autant plus!!!!!;)

  3. Pas possible, tu couches avec les auteurs, toi ! 😆

    Bien, puisque tu me le conseilles, je vais le chercher… et le lire ! 😛 tu sais parler aux acheteuses compulsives de lires, toi !

  4. Encore des tombes ? Je vais déterrer qui…cette fois-ci ?

  5. Je ne ferai aucun commentaire salace en rapport au com de Belette mais j’en pense pas moins…..lol
    Raaaa qu’il me tarde de le lire!

  6. Encore du retard pour moi sur cet auteur. Lu l’employé modèle et Nécrologie, mais pas le Père idéal. Si maintenant il y a une collection entière qui s’ajoute à la liste, je fais comment moi???

  7. Cela me paraît maintenant évident : il faut que je découvre cet auteur et sûrement avec ce titre.

    • Le découvrir est une évidence oui ;-).
      Si je peux te donner un conseil, je te proposerais toutefois de commencer par Un employé modèle et ensuite Nécrologie. Tu profiteras encore mieux de celui-ci.
      Mais si tu veux commencer ici, aucun soucis, tu y trouveras un thriller étonnant, tu l’as compris

  8. Aïe ! Je ne suis pas vraiment de ton avis sur ce coup là . Je sors ma chronique ce soir.
    Mais c’est une impression ou je ne lis que des avis enthousiastes chez toi ? Rassure moi il y a des lectures que tu n’as pas trop appréciées ? 😉

    • J’ai l’impression que les tiens sont souvent très critiques 😉
      Oui il m’arrive bien sur de ne pas accrocher à une lecture, mais je n’en fais pas toujours une chronique, c’est une perte de temps et d’énergie pour moi quand je n’ai que du négatif à dire, donc je laisse parfois tomber.
      J’ai l’impression que tu es bien davantage polar ou roman noir que thriller, non ? Ça explique peut être notre différence de ressenti sur ce roman, qu’en penses tu ?
      En tout cas pour moi c’est de loin l’un des meilleurs thriller que j’ai lu depuis des lustres, et tu sais que j’en lis à la pelle.
      On se rejoint davantage sur des romans comme Seul les vautours 😉

      • Oui je sais et c’est un de mes principaux défauts : je suis très critique et j’ai souvent tendance à voir ce qui ne va pas. Mais fort heureusement, j’arrive à apprécier également les bons ouvrages et à le souligner. Mais il est vrai que toute chronique est très subjective.
        En fait j’aime bien tous les genres et j’apprécie également un bon thriller. Par contre je ne qualifierai pas celui là comme un thriller. Comme quoi … 🙂
        Quant à « seuls les vautours » effectivement quel bonheur de lire de tels ouvrages !
        Amitiés

  9. Je sens poindre au plus profond de mon être, une furieuse envie de le lire…C’est normal??? hihihi

  10. Paul Cleave a, avec ce titre, sublimé son art. Son meilleur pour moi.
    Voilà, rien d’autre à rajouter.
    Enfin, si, merci pour ce billet. 😉

  11. J’ai adoré ses deux premiers titres. Je n’ai pas lu Nécrologie…..Je viens de finir celui-ci…..je reste sur une grosse faim…. l’auteur ne répond pas à mes questions.

    • peut être que c’est parce que tu n’as pas lu Nécrologie et que tu as perdu une partie des liens entre les différents romans de l’auteur. Parce que ce qui m’a tant bluffé à la lecture de La collection, c’est cette manière d’imbriquer 4 romans pourtant différents, une vraie prouesse.
      Et puis il ne va pas tout nous dévoiler comme ça 😉

Rétroliens

  1. Sorties 2014 – Récapitulatif des chroniques littéraires | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Regards croisés sur mon Top 30 des romans lus en 2014 – De la 10ème à la 6ème place | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :