Interview littéraire 2014 – Pierre Fremaux, cofondateur du site Babelio

interview litteraire

J’aime donner la parole aux différents acteurs du monde du livre. Les auteurs bien sûr, mais également les éditeurs, les libraires ou bien encore les bibliothécaires.

J’ai souhaité cette fois-ci proposer cet espace de parole à l’un des fondateurs du site communautaire Babelio.

Pourquoi ? Parce que je pense sincèrement que des sites de ce type font partie des acteurs essentiels dans la promotion de la littérature sous toutes ses formes. Et puis, j’ai une affection personnelle particulière pour ce site, puisque c’est l’endroit où j’ai commencé à proposer mes premières chroniques de lecture, bien avant la création de ce blog.

Voici donc l’interview de Pierre Fremaux qui est un des fondateurs du site.

L’adresse du site Babelio

Je demande en général aux auteurs interviewés de se définir en trois mots. Et vous, comment définiriez vous le site Babelio en trois mots, juste trois ?

Lecture, partage, découverte.

Babeliow-noirPouvez-vous nous faire un petit historique depuis le démarrage de Babelio ?

Babelio est né en 2007 de la rencontre de 3 amateurs de livres intéressés par les réseaux sociaux. L’idée qu’internet pouvait être un espace de partage et de découverte de livres a vite été concrétisée dans une première version du site, qui permettait de créer sa bibliothèque virtuelle et de découvrir des lecteurs partageant vos goûts littéraires.

Puis cela s’est accéléré avec la nouvelle version en 2010, de nouvelles innovations, de nouveaux services pour les lecteurs, pour les bibliothèques publiques et pour les éditeurs. Aujourd’hui Babelio c’est 3 millions de visites chaque mois, mais on n’est pas à la moitié du chemin.

Quelle a été votre volonté, à travers la mise un place d’un site comme le votre ?

La volonté originelle était simplement de faciliter via internet le bouche à oreille sur les livres, favoriser la découverte du prochain coup de cœur littéraire pour les lecteurs en tous genres, de la littérature à la bande dessinée, des essais aux livres de cuisine.

Quelles sont les principales fonctionnalités proposées ?

Pour les grands lecteurs, Babelio propose de gérer sa bibliothèque en ligne, de partager avec des lecteurs aux goûts proches des découvertes littéraires ou encore de se voir recommander automatiquement des lectures.

Plus largement Babelio est la plus grande base d’information sur les livres : critiques, extraits, listes de lecture, vidéos, critiques de la presse, quiz littéraires etc.

On a du mal à imaginer ce que demande un tel site en termes d’organisation et de gestion au quotidien…

L’équipe de Babelio s’est étoffée ces dernières années car nous avons du pain sur la planche. Nous devons sans cesse innover technologiquement, nouer des partenariats avec les maisons d’édition ou les bibliothèques, animer la communauté ou encore enrichir la base de données.

Quelles ont été les dernières nouveautés proposées sur le site ?

Nous avons récemment enrichi le système d’insignes qui permet de reconnaître les experts d’un genre particulier. Pour trouver les meilleurs chroniqueurs de littératures nordiques, de livres sur le sport, de comics ou de science-fiction pour n’en citer que quelques uns, c’est par ici.

Un des événements phares est l’organisation régulière de l’opération Masse Critique qui permet de recevoir des livres en échange d’une critique. Comment se passe en pratique la mise en place d’une telle opération ?

masse_critiqueTous les deux mois nous proposons effectivement de recevoir des livres en échange d’une critique. Pour être candidat il suffit d’avoir publié au moins quelques chroniques sur le site.

Nous sommes partenaires de très nombreuses maisons d’édition en tous genres pour des opérations généralistes, ou spécialisées sur la bande dessinée, le manga, la littérature jeunesse, les littératures de l’imaginaire etc. Celles-ci nous proposent les livres qu’ils souhaitent soumettre à la critique.

Les lecteurs postulent et un algorithme qui comprend une part de chance attribue les livres aux lecteurs. Ceux-ci ont ensuite un mois après réception du livre par la poste pour le chroniquer sur Babelio. Et nous nous chargeons de tout le suivi de l’opération pour les éditeurs et les lecteurs.

Vous essayez également de prolonger les contacts virtuels dans la vie « réelle », avec l’organisation d’un pique-nique annuel avec les membres, par exemple…

Oui, nous essayons d’incarner un peu ces échanges à travers des rencontres de trois types :

  • un pique-nique annuel entre lecteurs qui est l’occasion de partager dans une ambiance conviviale. Au cours de cette rencontre nous organisons des jeux littéraires, une loterie de livre et tout autre prétexte à parler de livres. Le compte rendu du dernier pique-nique est accessible ici.

  • des rencontres entre des lecteurs et un auteur, en partenariat avec des maisons d’édition. Les lecteurs ont la possibilité de lire en avant-première une nouveauté d’un auteur et d’échanger avec lui sur son parcours d’écrivain. On en trouvera un exemple ici avec le très sympathique auteur du Dernier Tigre Rouge, Jérémie Guez.

  • des rencontres professionnelles dédiées aux éditeurs. Dans le cadre d’un cycle de conférence au Centre National du Livre que nous organisons sur les pratiques de lecteurs, nous présentons deux fois par an les résultats d’une étude (comme par exemple “Qui sont les lecteurs de littérature jeune adulte ?”) suivie d’un débat avec un éditeur et un spécialiste du sujet.

Comment voyez vous l’avenir du livre, à travers la crise actuelle ? Pensez vous participer à la défense du milieu littéraire à travers un site comme Babelio ?

D’un côté, le livre semble menacé par la concurrence d’autres médias et loisirs culturels et par la crise de l’industrie du livre. De l’autre nous n’avons jamais vu autant de passionnés de l’écrit sur Babelio et certaines études relaient l’émergence d’une nouvelle génération amatrice de lecture. 

La librairie est en mutation, le livre numérique émerge, les moyens de distribuer et découvrir des livres ont radicalement évolué. Alors il y aura du changement c’est certain, mais c’est aussi l’occasion d’innover pour favoriser la lecture. Aux maisons d’édition de saisir ces opportunités !

Les sites communautaires et les blogs prennent de plus en plus d’importance dans le choix des livres par les lecteurs…

C’est incontestable. Le bouche à oreille s’est largement transféré sur internet, et les lecteurs font confiance aux lecteurs. C’est aussi l’occasion de découvrir des livres dans des genres parfois désaffectés par les médias traditionnels.

D’autres projets dans les tuyaux ?

Nous avons plein de projets mais pas d’annonce ou de confidence à faire aujourd’hui malheureusement.

Je vous laisse le mot de la fin…

Bonnes lectures !

Publicités


Catégories :Interviews littéraires

Tags:, ,

25 réponses

  1. Rien à rajouter… Chapeau bas, monsieur!!! 🙂

  2. je fréquente aussi Babelio ( d’ailleurs je réalise que ca fait un moment que je n’ai pas été y mettre mes dernières chroniques!) et j’ai pu grâce à eux lire quelques bons bouquins ! L’equipe, Pierre en particulier et un gars qui plus est fort sympa ce qui ne gâche rien ! belle idée d’avoir pensé à lui donner la parole !

    • merci Msieur Mulot ! 😉
      Oui ce site est une mine d’infos et de partage. Je m’en sers toujours comme bibliothèque virtuelle et comme partage de mes chroniques.
      Heureusement que j’ai ma liste sur le site, je ne voudrais pas la perdre 😉

  3. Merci Monsieur pour cette chronique !!! non pas que j’ai l’impression d’avoir appris quelques choses, car Babélio j’y suis presque tous les jours 😉 mais parce qu’effectivement ils font partis entièrement du monde littéraire d’aujourd’hui !! Que ce soit pour les auteurs ou les lecteurs 🙂 Ils méritaient d’être présent dans ton univers …. Et puis comme d’hab’ c’est chouette ici 😉

  4. Rien que ça !! Un des fondateurs de Babelio, ma référence ULTIME en matière de lectures ! Oui, ils furent mes « premiers » en mars 2012… puis j’ai fait la connaissance d’un Garfield et d’autres membres, passant après sur les blogs des copains/copines pour faire augmenter ma PAL.

    Le site est addictif et j’adore gérer ma biblio chez eux, c’est clair, facile, lisible, agréable,… j’ai fait un tour chez les autres mais j’ai fui à toutes jambes, j’aimais pas ! 😦

    Maintenant que j’ai ma liseuse, j’ai rempli les champs pour un masse Critique version Ebook 😀

    Je suis toujours number one en matière de romans policiers ! Mhouhahahahaha ! 😆

    Merci Yvan pour cet interview et merci à Pierre d’avoir répondu (on a fait la connaissance d’un des trois ours de Babelio).

  5. bonjour

    Bel hommage à Babélio que je fréquente depuis 3 ans

    Merci

  6. Merci pour cette chronique! c’est bien de connaitre un peu les coulisses 😉
    j’aime beaucoup Babelio aussi, et j’ai toujours le réflexe d’aller lire les critiques de lecteurs avant de me lancer dans l’achat d’un livre 😀

  7. Impossible de gérer ma bibliothèque et ma gigantesque PAL sans Babelio !
    Pas une journée sans un petit tour, même rapide, sur Babelio !
    Que de belles découvertes et de belles rencontres grâce à Babelio !
    Vive Babelio ! 🙂

  8. Faudrait que je participe plus activement sur Babelio (plutôt que de contenter d’un copier-coller vaguement retouché de mes posts)… Mais le problème est toujours le même, il n’y a que 24 heures dans une journée ! Et il faut bien dormir de temps en temps…

  9. Hello,
    petit tour sur ton blog grâce à une visite sur Babelio que j’apprécie pour ses partages et sa convivialité.
    Merci pour l’ interview de son fondateur. Je le remercie vivement pour cette belle idée.

  10. Tout comme Fred je n’y vais pas assez souvent…par manque de temps! MAis j’adore le concept !

  11. Bon ben, il va me falloir me mettre à Babélio, puisque ce site est une référence pour vous tous. 😉

Rétroliens

  1. Récapitulatif des interviews 2014 | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :