[Angor] – Franck Thilliez

chronique littéraire

angor-franck-thilliezLes nouvelles aventures du couple d’enquêteurs Lucie Hennebelle – Franck Sharko se teintent de rouge sang et de noir. Lucie et Sharko, deux ventricules d’un même organe qui pompe toute la noirceur de ce monde.

Pourtant cette fois-ci, ils ne sont pas seuls. Camille Thibaut, gendarme de son état et nouvellement greffée, est au cœur de cette intrigue, qui pulse à travers et autour d’elle. Le supérieur du couple d’enquêteur, Nicolas Bellanger, deviendra avec Camille l’autre valve de ce récit.

Tentaculaire

C’est une histoire tentaculaire que nous propose Franck Thilliez avec cet Angor. Une intrigue aux multiples ramifications qui prouve de manière éclatante que l’auteur est définitivement passé maître dans l’art de la construction fictionnelle.

Les thèmes abordés et les actions qui en découlent prennent tellement d’ampleur qu’il ne fallait pas moins de 620 pages pour en venir à bout. L’auteur y imprime les contractions rythmiques avec brio, tel le conteur hors pair qu’il est.

Échographie du mal

C’est une véritable échographie du mal que réalise Franck Thilliez. Un peu à l’image de ce que propose son compère de la Ligue de l’Imaginaire Maxime Chattam, mais à sa sauce. Il nous dresse un portrait de la part très sombre d’une partie de notre société ; fibrillation morbide et mortifère d’un pan de notre civilisation.

Avec cette chronique du bien et du mal, une partie de cette intrigue donne l’impression d’un retour aux sources de l’auteur tout en restant dans la droite ligne de ses précédents romans. Les anciens lecteurs de l’auteur comme les nouveaux seront donc comblés.

Retournant à une violence palpable, Thilliez muscle son récit tout en lui donnant une vraie dimension et en vascularise ces innombrables artères pour mieux nous plonger dans l’horreur.

Même si la trame initiale de son scénario est un peu plus commune que dans les toutes dernières aventures de Lucie et Sharko, l’écrivain a un tel talent et une telle imagination qu’il fait vite prendre une dimension insoupçonnée à cette histoire qui vous prend aux tripes.

Ancré dans l’actualité

Pour déclencher des arythmies chez ses lecteurs, Thilliez est vraiment un maestro. Parce qu’il construit ses récits à la perfection, parce qu’il les ancre dans l’actualité et dans les abominations que l’homme est capable de perpétrer, parce qu’il se met entièrement au service de son histoire sans jamais en faire de trop.

Quand un auteur de thriller arrive si bien à concilier violence, sentiments forts et vraie réflexion sociétale, le roman de divertissement prend une autre dimension.

L’écrivain prouve une fois de plus qu’il maîtrise tous les codes génétiques du thriller, à l’image de son long et étouffant final, générant son lot de tachycardies au lecteur. Pensez à bien respirer avant de débuter la lecture, votre cœur risque de manquer d’oxygène par la suite.

Franck Thilliez, au plus profond de la psychologie et de la noirceur humaine, est vraiment le sacré-cœur du thriller français. Incontournable.

Sortie : 09 octobre 2014

Éditeur : Fleuve Editions

Notes (sur 5) :

Profondeur : ♥♥♥♥ 1/2

Psychologie : ♥♥♥ 1/2

Qualité de l’écriture : ♥♥

Émotion : ♥♥♥ 1/2

Note générale : ♥♥♥ 1/2

L’interview thématique de l’auteur sur le roman : 1 livre en 5 questions

4° de couverture

Camille Thibaut est jeune gendarme dans le nord de la France à Villeneuve d’Ascq. Très appréciée dans son service, certains de ses collègues s’inquiètent pour elle. Depuis son opération. Depuis sa greffe du cœur. Et depuis qu’elle a des cauchemars chaque nuit. Une femme séquestrée l’appelle au secours. Un rêve tellement vrai, comme un souvenir… celui de son donneur ? Alors qu’elle est en plein rejet de greffe et qu’elle sait qu’elle va mourir, Camille n’a plus qu’une obsession : savoir qui lui a donné son cœur et quel drame son donneur a vécu…

Au même moment, à une centaine de kilomètres de là, deux employés de l’Office National des Forêts constatent les dégâts des orages violents survenus en ce mois d’août. Dans une cavité mise à jour par un arbre déraciné, ils croient apercevoir une ombre. L’un d’eux s’approche. Deux yeux presque blancs, dépourvus d’iris. C’est tout ce qu’il aura le temps de voir avant qu’une main venue du fond du trou lui agrippe les cheveux et tire de toutes ses forces. Lucie et Sharko sont en train de donner le biberon à leurs jumeaux âgés d’un mois quand Franck est appelé sur une nouvelle affaire. Une femme semble avoir été victime d’une longue séquestration. Presque aveugle, tant elle est restée dans le noir. Retrouvée… sous un arbre. Lucie est inquiète  » Plus jamais en première ligne  » lui a promis le père de ses enfants.

Mais elle-même parviendra-t-elle à laisser son homme enquêter seul pendant qu’elle termine son congé maternité ? D’autant que l’enquête prend des proportions inhabituelles lorsque Sharko s’aperçoit qu’à chacune de ses découvertes il a été devancé : par une jeune femme, gendarme dans le nord…

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , ,

30 réponses

  1. Wouuuuu. Moi qui aimes les allégories, me voilà servie ! 🙂
    Je suis heureuse de lire qu’on y retrouve le Thilliez des débuts. Non pas que ce soit moins bien maintenant mais j’ai un souvenir assez impérissable de Train d’enfer.
    nom d’un pacemaker , quelle chronique !

  2. Oh là là!!! Bien tenté je suis par cet ouvrage!!! Moi qui suis déjà en retard sur la production de Franck Thilliez, (pas encore lu Puzzle). Je prends bonne note pour ce roman qui te tient à cœur.
    A rajouter à la liste de mes envies…

  3. Toujours aussi fort mon Yvan pour nous faire aimer les bons, les très bons auteurs…. Et j’avoue qu’avec Angor, monsieur Thilliez a fait son grand retour. Un énorme coup de coeur pour moi aussi. ❤ 🙂

  4. Quelle belle chronique me voilà plus que convaincue, merci Yvan 🙂 Je me jetterais dessus dès qu’il est dispo à la bibliothèque, en attendant qu’il soit dispo en poche 🙂 Pour l’instant, je suis en pleine lecture de Puzzle que j’adore 🙂

  5. Encore un auteur que j’adore! Une belle chronique qui donne envie de se remettre dans les enquetes de ce duo…..;)

  6. Je vois, je vois… une échographie de l’allégorie du Mâle d’arythmie…

    Bon, ça pue l’ajout à plein nez, je pense que je vais fuir « pauvre fous » ce blog un peu trop tentateur à mon goût 😀

    Au fait, je suis fâchée sur Domi ! Elle m’avait caché le livre « Seuls les vautours » chez Filigranes… et bien, c’est pas bien d’avoir voulu m’empêcher de l’acheter ! Je suis contente qu’en se déplaçant, elle l’ait exposé à mes yeux avides. Parce que putain, c’est de la balle !! Suis à la 465 et je veux pas les quitter, j’ai peur de la fin…. 😦

  7. J’ai toute la série Sharko Hennebelle dans ma PàL (y compris Angor) et toujours pas trouvé le temps de m’y mettre !

  8. Waouhhh ta chronique me procure des palpitations!!! Mon coeur s’emballe en te lisant tellement ta chronique est « vasculairement » excellente!!! ahahhaha

  9. Superbe Chronique ! J’ai découvert Thilliez avec Le Syndrome [E] et ce roman m’avait envoûté. J’en garde un très bon souvenir alors que je l’ai lu il y a deux ans ! Je note Angor, mais j’attends qu’il sorte en poche je pense (ou de le trouver dans un vide-grenier !).

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : [Angor] de Franck Thilliez | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Sorties 2014 – Récapitulatif des chroniques littéraires | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  3. Regards croisés sur mon Top 30 des romans lus en 2014 – De la 15ème à la 11ème place | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  4. Interview – 1 livre en 5 questions : Pandemia – Franck Thilliez | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  5. Interview – 1 livre en 5 questions : [Angor] de Franck Thilliez – EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :