Seuls les vautours – Nicolas Zeimet

chronique littéraire

Nicoals zeimet seuls les vautoursPour contredire le titre du roman (très bien trouvé), il n’y a pas que les vautours qui survolent cette histoire. Il y a aussi une vraie et sombre ambiance qui plane tout au long du récit, tout comme l’ombre d’un auteur bien connu.

A mon tour de ne pas laisser planer le doute : ce roman est une petite merveille, un roman rare, d’autant plus remarquable qu’il est l’œuvre d’un jeune auteur français.

Maîtrise éblouissante

Nicolas Zeimet fait montre d’une maîtrise de la narration tout bonnement exceptionnelle. On pourrait effectivement s’attendre à lire un tel roman venant d’un auteur (américain) bien plus chevronné.

Parce qu’il y a cette description éblouissante de ce coin perdu de l’Amérique où se déroule l’histoire, parce que la peinture des personnages est magnifique de vérité, parce que l’atmosphère générale du roman est plombante et paradoxalement hypnotique.

C’est clairement un roman d’ambiance, tout en finesse de ton et d’analyse. C’est ce qui fait que cette histoire est si crédible et étouffante.

Seuls les vautours nous plonge donc dans l’Amérique profonde, autour d’une disparition d’enfant, au sein d’une communauté où nombres de secrets enveniment passé et présent.

L’ombre d’un auteur 

Je parlais au début d’une ombre qui plane sur ce roman. Effectivement, ce récit aurait toute sa place dans l’œuvre (ancienne) de Stephen King. Pour cette manière de rendre si justement une atmosphère, pour cette façon de raconter le quotidien des personnages et leurs secrets, pour brosser si méthodiquement le portrait de ces coins perdu du pays de l’oncle Sam.

Tout y est, le climat lourd (au sens propre comme eu figuré), le Shérif du coin particulièrement antipathique, la sortie brutale de l’enfance, la guerre larvée entre certains protagonistes, l’ambiance si bien rendue des années 80 où se situe l’action…

Mais ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit ! Nicolas Zeimet rend peut-être hommage au Maître, mais en aucun cas ne nous propose un banal copié-collé. L’auteur a bien plus de talent et de classe que ça !

Une plume d’une qualité rare

Oh oui, Zeimet a un talent fou ! Il a une capacité à suggérer, une habileté à faire passer les émotions et une vraie intelligence pour faire tenir debout un roman aussi dense (475 pages touffues, sans page blanche ou presque).

Et que dire de cette écriture si expressive, si riche, si éclatante, à la fois joliment descriptive et si émotionnelle. Une plume d’une qualité rare qui nous laisse éberlué, médusé devant le fait que ce n’est qu’un deuxième roman.

Seuls les vautours est une énorme réussite dans le genre, de celle qui doit vraiment permettre à l’auteur de se faire une belle place au soleil.

Un roman noir qui mélange avec un vrai bonheur les influences et les genres. Admirable !

Sortie : 14 mai 2014

Éditeur : Toucan noir

Notes (sur 5) :

Originalité de l’intrigue : ♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥♥ 1/2 

Psychologie des personnages : ♥♥♥ 1/2

Qualité de l’écriture : ♥♥

Émotion : ♥♥♥ 1/2

Note générale : ♥♥♥ 1/2 

4° de couverture

Un petit village de l’Utah en 1985, avant internet, la téléphonie mobile et les techniques modernes d’investigation scientifique.

Shawna, une fillette de cinq ans, disparaît brutalement un matin. Tout le village se mobilise. Non seulement les quelques policiers du poste local mais aussi le médecin, un journaliste et bien sûr les enfants. Des enfants et des adolescents qui ont l’imagination fertile et qui racontent d’étranges histoires.

En suivant les destins croisés d’une dizaine de personnages, l’enquête progresse, les haines et les attirances se cristallisent alors que des découvertes bien réelles mènent à des événements qu’on croyait définitivement sortis des mémoires. Certains, en tous cas, auraient bien voulu les oublier…

nicolas_zeimet

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , ,

45 réponses

  1. Et bien là, tu as éveillé ma curiosité.. Alors hop ! direct dans ma Pal….

  2. Tiens mon coup de coeur chroniqué ! Le seul et unique de l’année jusqu’à présent 🙂
    Inutile de te dire que je partage ton avis. Mais là où je te rejoins moins est quand tu parles d’un roman noir.
    Il n’y a pas dans cet ouvrage de thème de Société je ne pense donc pas que l’on puisse le classer dans ce genre. Enfin, ce n’est que mon avis et je le partage 😉
    Bises

    • ah les étiquettes et les rangements ;-). C’est totalement subjectif (et je n’aime pas classer les choses en général).
      Mais ça reste indispensable pour parler d’un livre et, tu vois, pour ma part c’est totalement un roman noir.
      Parce qu’il parle justement de la société à travers ce patelin reculé des USA et les interactions entre leurs habitants (avec ce que ça dit sur la société de l’époque et la notre aussi).
      En tout cas oui, un coup de cœur commun, qu’importe l’étiquette 😉

  3. En ce moment je lis  » Seul le silence » de Ellory.. et en lisant ta chronique ci-dessus, je me dis que ce serait un bon prolongement d’ambiance, dans un coin perdu d’Amérique 😀

  4. Et cette liste d’envies qui déborde de partout…
    Je ne connaissais absolument pas ce titre, mais tu me l’as fort bien vendu 🙂

  5. Et hop! encore un illustre inconnu pour moi !!!! que je vais noter scrupuleusement en attendant de le trouver à la bibliothèque car je suis un peu dépassée. j’ai encore craquée pour des versions « poches » de livres que je voulais absolument lire….

  6. Salut Yvan, je le commence demain. Je devais le lire depuis un bout de temps, depuis le coup de coeur de Marine, en fait. C’est amusant, parce que plein de gens m’en parlent en ce moment. Comme quoi, le bouche à oreille fonctionne. Bref, parlez de ce livre, moi je le ferai dans quelques jours ! Bravo pour ta chronique mon grand !

  7. Je ne connaissais pas ce roman mais tu as réussi à titiller à ma curiosité et à me donner envie de le lire 🙂 Merci pour cette découverte Yvan 🙂

  8. Mazette ! tu as encore frappé fort!
    C’est fou le nombre d’auteurs talentueux que nous avons dans l’hexagone . Je n’ai jamais autant lu français que ces 2 dernières années.
    J’aime la construction de tes articles ces derniers temps. Ces « gros titres » apportent un petit je ne sais quoi encore plus accrocheur ( si c’est possible venant de toi 🙂 )

    • merci d’avoir apprécié cette mini touche de nouveauté 😉 ça aère la lecture je trouve.
      Oui c’est dingue les talents cachés que nous avons. Un tel roman aussi maîtrisé venant d’un jeune auteur, c’est juste hallucinant.
      Bon allez ma prochaine chronique sera une daube (ah ben non elle est déjà écrite et c’est encore un bijou) 😉

  9. Tout comme toi, j’ai eu un coup de coeur pour ce roman. J’espère que ce jeune auteur nous en écrira de nombreux, et aussi bons !

  10. Je crois que ce roman a su séduire un bon nombre de blogueurs et autres lecteurs. Et ton avis reflète magnifiquement bien mon ressenti. Et oui j’ai moi aussi adoré ce titre. Et tu as raison, une belle maîtrise, des personnage fouillé, une ambiance, elle aussi, parfaitement retranscrite. Bref une réussite.
    Merci Yvan d’avoir, une nouvelle fois, su mettre des mots sur une lecture que je n’ai pas su encore décrire.

  11. Encore un billet tentateur !! 😉

  12. Je n’en peux plus…trop de tentations nuisent à mon équilibre psychologique et puis on dira encore que je suis dingue mais bon y a de quoi hein!!!! Je craque devant une chronique aussi savoureuse…mmmm….

  13. vendu ! et un de plus dans ma liste…. Quel bonheur ! Merci de nous tenter avec autant d’atouts et de talent. Bises

  14. Admirable en effet, un petit bijou 😀

Rétroliens

  1. Interview littéraire 2014 – Nicolas Zeimet | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Sorties 2014 – Récapitulatif des chroniques littéraires | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  3. Regards croisés sur mon Top 30 des romans lus en 2014 – De la 15ème à la 11ème place | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  4. Retour à Duncan’s Creek – Nicolas Zeimet – EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :