Hématome – Maud Mayeras

chronique littéraire

9782253122364-TUne fois n’est pas coutume, je vais vous parler de moi.

Durant la lecture de Reflex, le second roman de Maud Mayeras, j’ai su rapidement que je tenais un authentique chef d’œuvre entre mes mains. Au final, ce n’est rien de moins que LE thriller de ce début du XXI° siècle, pour moi.

Table rase

Pour me plonger dans le premier roman de l’auteure, sept ans en arrière, j’ai donc décidé de faire table rase du passé (ou plutôt du futur, c’est compliqué cette affaire). Opération amnésie et regard neuf sur ce récit, donc, comme si je ne connaissais pas ce qui allait suivre.

Ça tombe plutôt bien, l’amnésie est au cœur de l’histoire que nous compte Maud Mayeras dans Hématome. Un thème connu, mais n’oublions pas que le roman date de 2006, avant la sortie de certains succès qui ont surfé sur la même thématique.

Hématome : partie visible d’un traumatisme à la suite d’un choc. Je dois avoir une drôle de tête actuellement, la dernière page tournée, après avoir reçu un tel choc en pleine face…

Expérimentation de lecture

Car ce récit est un thriller psychologique de haut vol, mais surtout (oui surtout !), une lecture qui se transforme rapidement en vraie expérimentation. J’ai eu l’impression de vivre une expérience de sortie du corps et de me retrouver tel un fantôme, assis à coté d’Emma, l’héroïne.

Je n’ai pas juste lu ce sombre roman, j’ai vécu avec Emma et j’ai été bouleversé avec elle (et par elle), comme par un transfert d’émotions directement des pages à mon cerveau. Des pages qui ont littéralement pris vie entre mes mains, souffrance et émotions entremêlées.

Empathie

C’est bien ça qu’on appelle l’empathie, non ? Et bien, petit fantôme d’un jour, j’ai vécu en empathie totale avec ce personnage (féminin !), à travers ses (més)aventures. Ses ressentis ont fait totalement écho au plus profond de ma chair et ses émotions m’ont à ce point explosé les synapses que je me présente devant vous pantelant.

Dans le cadre d’un premier roman, une telle capacité d’évocation est proprement stupéfiante. Si j’osais, je parlerais même d’invocation, tant l’émanation d’Emma flottait au dessus des pages, son esprit (frappeur) matérialisé devant mes yeux écarquillés. Est-ce de la littérature ou une quelconque sorcellerie ?

Magie noire

Comme meilleur ingrédient à cette magie (noire), il y a le style de la jeune Mayeras, direct et particulièrement vivant. Une plume qui colle excellemment bien au contexte et à cette histoire qui a l’art de toujours surprendre autant que de remuer les boyaux. Les mots sonnent si juste, le ton est si bien trouvé, qu’un tel récit ne demandait pas davantage de fioritures.

Hématome, les premier pas d’une très grande auteure, ou comment se faire du bien en se faisant violemment mal.

Sortie : 28 novembre 2007 (format poche)

Éditeur : Le livre de poche

Notes (sur 5) :

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥ 1/2

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥♥ 

Psychologie des personnages : ♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥ 1/2

Émotion : ♥♥

Note générale : ♥♥♥ 1/2

4° de couverture

Dans une chambre d’hôpital, une jeune femme se réveille péniblement. Elle ne sait ni qui elle est, ni pourquoi son corps la fait autant souffrir : sa mémoire est comme effacée.

A son chevet, Karter, son compagnon, effondré, lui apprend qu’on l’a agressée, puis violée. Dès sa sortie, Emma, assaillie par des flashs terrifiants, tente de reconstituer le puzzle de sa vie.

Qui l’a agressée alors qu’elle attendait un enfant ? Quel grand malheur a mis un terme à sa carrière ? Et pourquoi le silence la sépare-t-il de son père depuis toutes ces années ?

Bribe par bribe, les souvenirs ressurgissent, sans apporter compréhension ni réconfort. Emma croise des personnages de plus en plus inquiétants et la mort semble peu à peu tout recouvrir autour d’elle…

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, ,

17 réponses

  1. J’espère le lire très vite moi aussi je suis dingue de Maud !!!!

  2. Alors, qu’est ce que j’avais dit. Un choc, une expérience incroyable et brutale., Et cette écriture directe, spontanée, ce style abrupt voire autère. Maud va droit au but et ça lui va bien. Elle nous touche directement et on est pris au piège de l’histoire qu’elle nous raconte. Personnellement, je trouve que ce non-style comme elle se le reproche et celui qui lui colle le mieux car comme tu le dis si bien « Les mots sonnent si juste, le ton est si bien trouvé, qu’un tel récit ne demandait pas davantage de fioritures. ».
    Tu comprendras, j’ai adoré à l’époque de sa sortie et j’ai à nouveau adoré à la relecture 6-7 ans après.

    • eheh oui nous sommes donc bien d’accord. Quoi que je parlerais pas de « non-style », au contraire, aller à l’essentiel est pour moi un vrai travail d’écriture, souvent les premier romans deviennent bavards et les auteurs nous trouvent pas la formule (magique) pour faire passer l’émotion en direct.
      Dans ce cadre là, pour moi Hématome est bien écrit.
      Maud Mayeras est une géante.
      Merci à toi d’avoir tant défendu ce bouquin, le WE dernier 😉 Bises mon amie !

      • C’est Maud qui nous a parlé de « non-style » , rappelles toi mon ami. C’est son ami de l’époque devenu son mari maintenant qui le lui reprochait disant  » c’est pas assez littéraire  » . Moi, bien au contraire comme toi, je trouve que ce style direct lui va comme un gant. Je lui ai même fait la remarque. « Si Reflex avait été aussi épuré, il aurait été encore plus choc. Et l’émotion y aurait encore gagné. »
        Perso j’espère que Maud va revenir à ce style de l’urgence, parce qu’il est celui à mon avis qui lui colle le mieux à la peau.
        Mais ce n’est que mon point de vue.
        Et crois moi, Yvan, je continuerai à défendre « Hématome » avec autant de virulence

  3. Wowwww! Tu sais à quel point Reflex m’a bouleversée et à quel point Maud m’a touchée. Tu sais à quel point j’aime tes chroniques et à quel point je te trouve du talent.
    ( enfin non, ta modestie t’en empêche 🙂 )
    Vous vous êtes ligués toi et Maud? 😉

  4. Super chronique!!!Elle fait mal aux yeux!!!!!Comment je vais faire???!!!!!!!!Allez je note , je note encore 2 livres que je veux lire , une auteure que je veux découvrir…Voilà un lourd programme d’été!!!!

  5. WAouhhhh quelle chronique de feu pour un livre coup de foudre pour moi!!! 😉

  6. Bon, à cause de toi j’avais déjà pris des tas d’uppercut dans la gueule avec « Reflex » et je sens que je vais m’en prendre aussi avec ce bouquin… o.O

    Rassure-toi, je l’ai déjà noté dans mon carnet et je compte bien l’acheter et le lire ! Son deuxième livre m’avait scotché à mort, donc, je me dois de découvrir celui-ci qui est dans des tons d’écritures épurées, si j’ai tout suivi 😉

    Super chronique, mon cher Yvan ! Je m’incline.

  7. Si je me prends la même claque que lors de la lecture de Reflex, je signe tout de suite !! 😉

  8. super chronique. c’est tout à fait le genre de polar qui me plait : psychologie, amnésie..et je ne connais pas du tout l’auteur donc je vais commencer par celui-ci et après j’irai voir du côté de “reflex” et des autres livres de l’auteur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :