Maudit mercredi – Nicci French

chronique littéraire

Mon ressenti

9782265090705

Chouette, c’est mercredi, jour des enfants ! Quoi que… Je me mets à douter en lisant le sous-titre du nouveau roman de Nicci French (Le jour où les jeunes filles rencontrent la mort).

Troisième aventure de Frieda Klein, psychothérapeute qui a la fâcheuse tendance à se retrouver dans la peau d’un enquêtrice, bien malgré elle parfois.

Comme à leur habitude, les deux auteurs, cachés derrière le pseudo Nicci French, ont pris les mesures nécessaires pour que ce roman puisse se lire indépendamment des deux premiers (eh oui, la semaine commence bien le lundi…).

Dans les précédents tomes, l’enquête prenait la place centrale, ici Frieda Klein est au cœur du roman au même titre que l’histoire. Il faut dire qu’elle était restée un peu sur le carreau après un éprouvant Sombre mardi.

Une fois de plus, les Nicci French nous prouvent qu’ils sont des orfèvres de la nuance et des experts de la psyché. Avec leurs romans, on prend son temps ; le temps de plonger profondément dans l’âme des personnages, le temps de vivre à leurs cotés.

Le terme de thriller n’est pas adapté à ce récit. C’est un suspense qui vous entoure, brumeux tel le smog légendaire de Londres (autre « personnage » à part entière du roman). Une intrigue qui présente toute une palette de gris, loin des romans trop noirs et trop irréels.

Ce Maudit mercredi est dans la droite ligne de ses prédécesseurs et nous plonge dans une certaine langueur quasi hypnotique. Une sobriété dans les effets qui rend le récit d’autant plus crédible et attachant.

Les personnages sont d’une épaisseur psychologique rare, avec une Frieda Klein qui se laisse guider par ses intuitions et qui nous dévoile nombre de ses failles (bien davantage que durant les deux autres tomes réunis). Le genre d’héroïne atypique, captivante car si complexe et qui sonne tellement vraie.

Les auteurs ont compris qu’il n’est pas utile d’en rajouter dans la violence physique, et que la violence psychologique est bien plus mémorable.

Un récit qui avance à son rythme, sans brûler les étapes. Mais ne vous y fiez pas, le tout s’accélère sur la fin, brusquant fortement le lecteur.

Un Maudit Mercredi tout aussi dense que ses prédécesseurs donc, et proprement addictif. Un nouveau récit tout en intelligence, qui force véritablement le respect.

Sortie : 15 mai 2014

Éditeur : Fleuve Editions

Notes (sur 5) :

Originalité de l’intrigue : ♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥

Psychologie des personnages : ♥♥♥ 1/2

Qualité de l’écriture : ♥♥

Émotion : ♥♥

Note générale : ♥♥

4° de couverture

Ce mercredi-là en rentrant chez elle, la petite Dora Lennox n’a pas retrouvé sa maison, son goûter, sa mère et son chat, mais une terrible scène de crime. Ruth Lennox, épouse et mère aimée, a été sauvagement assassinée. Pour l’inspecteur divisionnaire Karlsson, c’est un cas infernal : qui pourrait en vouloir à cette femme modèle, aide-soignante charitable et voisine exemplaire ?

Errant de pistes improbables en accusations fortuites, son équipe se désespère… jusqu’à ce que l’image de ce bonheur idyllique s’effrite. Dépassé par les mensonges de cette famille meurtrie, Karlsson a besoin de Frieda Klein.

La psychothérapeute est mêlée à l’histoire lorsque sa nièce se prend d’amitié pour Ted Lennox, fils de la victime. Diminuée et traumatisée, Frieda hésite à collaborer avec la police, d’autant qu’elle enquête en même temps sur la disparition d’une jeune fille dont le cas n’est pas isolé.

Peu à peu elle déroule le fil menant à un meurtrier resté longtemps impuni. Mais elle sait mieux que quiconque, alors que Dean Reeve l’épie toujours dans l’ombre, que poursuivre un tueur en série c’est parfois engager avec lui une relation périlleuse et sans retour…

 

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , , , ,

18 réponses

  1. ET encore un qu’il va falloir rajouter à la liste… mais qui va se multiplier car je n’ai pas lu les 2 premiers…. Ce qui est bien avec toi c’est que 1 = 3….. D)
    Cela fait un moment que je n’avais pas lu ces auteurs et tu me donnes envie de m’y remttre……
    Du suspense un peu « gris » comme tu dis pour se reposer un peu du vrai noir fera un peu de bien surttout si l’intensité psychologique est là.. car moi, j’aime ça… 🙂

    • J’ai toujours été nul en math 😉
      Oui je trouve aussi que ce roman tout en nuance fait du bien. Je te conseille effectivement de commencer par la lundi, même si ce n’est pas indispensable

  2. il y a longtemps que je n’ai pas lu de Nicci French, tu me redonnes envie tiens!

  3. Après mettre 6 étoiles, tu mets des 1/2 points dans tes notes maintenant? Faut toujours que tu te fasses remarquer toi 😉
    Je connais bien mal ces auteurs à part 2 lectures qui remontent à l’époque des dinosaures, je suis grave à la bourre et j’ai décidé de figer le temps pour lire un livre par jour. Non mais !

  4. Bonjour…. la formule de politesse afin que tu ne me tapes pas sur les doigts 😉
    Maudit Yvan !!!! À cause de toi, oui, de toi, j’ai acheté les deux premiers titres ! Mais j’attendrai la version poche pour le mercredi !
    Il m’énerve, il m’énerve ! J’espère que la photo passera, parce que c’est mon état après ta super chronique addictive !!! Rhâââââ^!!! 😆

  5. J’aime beaucoup Nicci French. ça fait longtemps, tiens… tu me donnes envie. Leurs livres se lisent de façon additive et c’est bon ! Je note, donc…

  6. Je n’avais pas beaucoup accroché à ces auteurs à l’époque…mais je ne sais plus pourquoi tiens!! T’as encore gagné..je le note mais bon sur le bas de ma liste quand même!!!

Rétroliens

  1. Sorties 2014 – Récapitulatif des chroniques littéraires | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Regards croisés sur mon Top 30 des romans lus en 2014 – De la 25ème à la 21ème place | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :