Interview – 1 livre en 5 questions : L’avocat, le nain et la princesse masquée de Paul Colize

1 livre en 5 questions

1 livre et 5 questions à son auteur, pour lui permettre de présenter son œuvre. 5 réponses pour vous donner envie de vous y plonger.

princesse

Après deux romans noirs absolument inoubliables, Paul Colize nous revient avec une comédie policière. Il nous en parle avec des réponses à l’image de son écriture, sobres et assez pince-sans-rire.

Ma chronique du roman

Tu as vraiment une telle dent contre le mariage ? 😉

Étant récidiviste en la matière, je ne dirais pas ça. Dans le roman, mon personnage, Hugues Tonnon, répond à cette question de manière laconique : « Je suis contre le divorce, ce qui revient au même ». Il est à noter que lors d’un divorce, la formule pour le meilleur et pour le pire prend souvent tout son sens. Pour exemple, les anecdotes citées dans le roman sont toutes authentiques, même les plus sordides ou les plus invraisemblables.

Ce nouveau roman est foncièrement différent de ton précédent, Un long moment de silence. Était-ce une volonté de départ ?

Différent, c’est le moins qu’on puisse dire. Je parlerais de grand écart ou de virage à 180°. Un long moment de silence est un roman dense et prenant dont je suis sorti lessivé. J’avais envie de m’offrir une récréation. 

Si on devait néanmoins trouver un point commun avec ton précédent roman, ce serait ce personnage principal pas très sympathique au départ.

Dans un roman, les personnages sympathiques, humains et attentionnés me fatiguent. Ils deviennent vite insipides. Cela dit, Stanislas et Hugues sont différents. Stanislas, le personnage d’Un long moment de silence est asocial, misanthrope, odieux, phallocentrique, autoritaire, grossier et j’en passe. Hugues Tonnon n’est que cynique, hédoniste et un peu coincé. Au final, un homme charmant.

On sent que tu t’es réellement amusé à écrire cette comédie policière subtile.

J’avoue. J’ai eu un plaisir fou à écrire L’avocat, le nain et la princesse masquée. Mais plaisir ne veut pas dire facilité. Je pense qu’il est plus difficile de faire rire le lecteur que de le faire pleurer.

Avec ce roman, peut-on penser que tu reviens à tes premiers amours ?

De fait, mes tout premiers romans étaient dans ce ton gentiment déjanté. Pour le moment, je suis à nouveau plongé dans l’écriture d’un roman plutôt noir. Parlons d’alternance.

10152589_730110800344179_1251090100_n

Advertisements


Catégories :Interviews littéraires

Tags:, , , , ,

10 réponses

  1. Bonjour… maintenant que la formule de politesse est dite, je peux me lâcher un bon coup : espère de &@$µù€*£# et encore, je pèse mes mots…. pffff, Yvan, sérieusement, je ne gagne pas mon salaire alanguie sur un divan !! Autrement dit, si je dois acheter tous les bons romans que tu nous proposes, je vais droit à la faillite !! 😆

    Tu me tues… encore un interview qui me dit que je dois me pencher un peu plus sur monsieur Colize, en tout bien tout honneur, évidemment !!!!! 😉

    Y m’énerve, le Yvan, n’a que des bonnes lectures…. 😀

    • en tant que belge, il serait indigne que tu ne te penches pas bientôt sur le cas de ton compatriote. Dois-je venir faire une expédition punitive à Bruxelles ? 😉

      • Oh oui, une expédition punitive avec des fouets !!!! chouette…

        Je suis pour aider mon compatriotes, j’ai acheté ses deux livres, mais le temps ne m’a permis que d’en lire un seul. Mais j’ai acheté le deuxième, hein !! Dis-lui bien que j’ai participé à l’effort 😉

  2. Bon…il me reste une seule chose à faire..euh..non deux…lire « Un long moment de silence » et demander Paul en mariage…euh..non je voulais dire acheter ce livre!!!hihihih

  3. Tu le sais j’adore cet exercice que tu nous propose en 5 questions. Vraiment c’est la bonne formule pour découvrir un peu plus un auteur et sur son dernier titre.
    Et il faut dire que le « grand » Paul Colize » a su une nouvelle fois nous surprendre et pourtant c’est vrai que l’on retrouve le sieur Colize que l’on avait découvert avec les aventures d’ Antoine Lagarde.

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : L&rs...
  2. L’avocat, le nain et la princesse masquée de Paul Colize | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :