L’ordre et le chaos – Maud Tabachnik

chronique littéraire

4° de couverture

ordre_chaos_tabachnik

ob_d2cdf8_tabachnik-2013a

À quarante ans, après la mort de sa mère, Merryl réalise enfin son rêve : quitter son pays de Galles natal et prendre la route à bord d’un camping-car. Mais ce qu’elle découvre n’est pas la liberté, plutôt l’injustice et la brutalité des hommes.

Prise dans l’engrenage de la violence et de ce qu’elle croit être la légitime défense, Merryl devient la criminelle la plus recherchée du royaume.

Mais comment l’inspecteur Milland, ex-star de Scotland Yard, pourrait-il imaginer, en remontant une route jonchée de cadavres, que cette folie meurtrière est l’œuvre d’une femme ?

Mon ressenti

« Ordre et chaos » deux concepts antinomiques qui se rejoignent dans le nouveau roman de Maud Tabachnik, romancière chevronnée du noir.

« Désordre intérieur et grand nettoyage » aurait également pu s’intituler la cuvée 2014 de l’auteure. Ou comment un femme rangée et propre sur elle, se retrouve à dézinguer à tout va pour « purifier » l’environnement.

Le thème du serial-killer est rabâché et rebattu à tel point qu’on pouvait se demander ce que Maud Tabachnik allait bien pouvoir y apporter. Et pourtant, elle y parvient d’emblée avec son « héroïne » atypique (une femme tueuse, c’est déjà rare), ces flics pas franchement très dégourdis à la base et son propos sans concession.

Parce que l’auteure, même si elle n’est pas du genre à s’étaler dans la violence gratuite, ne fait pas pour autant dans la dentelle. Elle ne juge pas, n’oriente pas la réflexion et nous balance les faits (souvent crus) en pleine poire sans préparer le terrain.

Ce roman paranoïaque, est assez court (300 pages), Tabachnik n’y va vraiment pas par quatre chemins pour faire avancer son intrigue. Alternance de chapitres en « je » (désordre intérieur) et de chapitres concernant l’enquête (avec les résultats du « grand nettoyage »), avec des surprises conséquentes.

L’auteure sait indéniablement y faire : action se déroulant dans une campagne anglaise bien reproduite (ça change de ses romans « américains ») et style irréprochable (à la fois « Old school » et résolument moderne).

Tabachnik n’est pas là pour donner des leçons, mais son polar en forme de road movie est tout à la fois une distraction et une vraie base de réflexions sur des sujets comme les différents types de violences faites aux femmes ou la justice par soi-même.

Psychologiquement, le tout est vraiment intéressant, dommage (à mon sens) que ce roman ne soit pas plus long, certaines évolutions du personnage principal auraient sans doute méritées encore davantage de développement.

Mais au final, ce roman noir ne laisse pas de marbre. A vous d’aller voir qui de l’Ordre ou du Chaos tirera son épingle du jeu.

Sortie : 03 janvier 2014

Editions Albin Michel

Notes (sur 5) :

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥ 1/2

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥

Psychologie des personnages : ♥♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥♥ 

Émotion : ♥♥♥♥

Note générale : ♥♥♥♥

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , , ,

24 réponses

  1. Tiens donc, je suis la première à te commenter… 😀
    Non, je ne l’achèterai pas, malgré ta chronique qui donnerai presque envie. Je sais rester raisonnable, moi, môssieur ! 😀

  2. Nom de… je m’étais dit « j’arrête, j’arrête, j’arrête… » mais comment veux-tu, avec toi dans les parages!!! Arrête de mettre ta drogue dans mon eau… screugneugneu… pfff… je note, obligée, surtout quand des envies de meurtres m’habitent autant!!! 😉

  3. De temps à autre j’aime lire un Tabachnik, surtout depuis que je vapote.
    Rien à voir, je sais …

  4. J’ai découvert Maud Tabachnik avec « La mémoire du bourreau » récemment … Une très belle découverte qui me laisse à penser que je poursuivrai avec cette auteure … Avec ce titre ou un autre … Merci pour ce retour de lecture mon cher Yvan …

  5. Une sacrée bonne femme la Tabachnik !!

  6. Ça fait quelque temps que je n’avais pas lu de Maud Tabachnik, tout occupé que j’étais à découvrir de nouveaux (pour moi!) auteurs… Et voilà que Môssieur Yvan vient me rappeler à l’ordre…. ou au chaos si je ne m’exécute… 🙂

  7. j’ai lu peu de livres de cet auteur mais le 5ème jour m’a laissé un sacré souvenir. Effectivement, une femme tueuse en série est une chose suffisamment rare ( et heureusement….brrrr) pour s’y arrêter !

  8. incontournable Maud Tabachnik ! Je l’ai rencontré sur un salon en ……. à Saint Maur des Fossés. Sacrée bonne femme ! la lire, la rencontrer, et partager ses impressions. As-tu les trois ingrédients Yvan ?

Rétroliens

  1. L’ordre et le chaos – Maud Tabachni...
  2. Sorties 2014 – Récapitulatif des chroniques littéraires | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :