Interview de libraire 2014 – Lucie Merval

interview libraire

Le monde de l’édition est en pleine mutation (doux euphémisme). La crise rend difficile le travail des libraires, jusqu’à poser un voile de doute sur leur avenir.

Pourtant les librairies ont tant à apporter à leurs clients !

Nouvel épisode de mes entretiens avec les libraires, pour parler du métier, de son évolution, de leur passion, de leurs doutes et des solutions qu’ils envisagent pour tenir la barre.

1422485_10203101141998719_835450359_nVoici venir Lucie Merval, autre libraire passionnée, qui a tenu à poser avec sa dernière lecture en date ;-).

Un très bel échange avec cette libraire qui aime profondément son métier. Vous pouvez retrouver ses avis sur l’excellent site Zonelivre.fr !

Un grand merci à Lucie pour ce partage et sa gentillesse !

Et une belle surprise la concernant au détour de cette conversation ;-).

1 – Quelques mots pour présenter ta librairie aux lecteurs ?

Je travaille dans un Espace Culturel E.Leclerc, à deux niveaux. La librairie (à l’étage) doit représenter environ 400m2, à vue de nez. Je suis en charge des rayons suivants : Policier, SF-Fantasy, BD-Mangas, Actualité (Politique, témoignages…) De quoi être bien occupée !!!

Nous sommes, avec mes collègues, polyvalents : nous pouvons aussi bien conseiller un thriller qu’un livre de cuisine voire un cd ou un dvd (qui sont au même étage).

 2 – Peux-tu nous décrire la journée type d’un libraire ?

Chaque jour, effectuer le réassort (recommander les livres vendus), rangement de la librairie, mise en place des nouveautés (Je suis toujours comme une gosse devant le sapin de Noël quand elles arrivent !), RDV avec les représentants venus nous présenter les catalogues, les retours (Et oui, il faut hélas trier pour faire de la place dans les étagères ! Et il faut avoir un dos solide ;-)), un peu d’administratif et bien sûr ma partie préférée : Le conseil client !

Exceptionnellement, je fais aussi de la réception (enregistrement informatique des livres qui viennent d’arriver). Il n’y a pas de règles, j’effectue ces tâches quotidiennement mais pas forcément toujours dans le même ordre, tout dépend de l’urgence, de la saisonnalité…Bien évidemment, être au contact du lecteur reste ma priorité !

Mais il y a le fantasme et la réalité : il ne faut pas croire qu’un libraire passe sa journée à lire ou à conseiller ! Cette envie de transmettre, d’échanger, de vendre du rêve (ma façon à moi d’en parler ;-)) ne représente qu’une partie de mon travail mais c’est toujours un grand moment de bonheur ! C’est d’ailleurs pour cette raison que je suis devenue libraire

3 – Quel est l’avantage selon toi d’acheter chez un libraire plutôt que sur internet ?

Comme une évidence, le contact humain. Nous avons de plus en plus de moyens de communication et pourtant j’ai l’impression que beaucoup de personnes se sentent seules. Le livre est un facteur de lien social.

Je vais illustrer par l’exemple. J’ai une cliente, assez âgée, veuve, qui vient régulièrement me voir pour acheter des livres. Je crois que cela lui fait chaud au coeur de voir mon sourire, de sentir une présence chaleureuse, de se confier…Et j’avoue que je suis touchée aussi.

Le net, c’est froid, impersonnel. Après chacun est libre de son choix… Et puis entendre un libraire ou un lecteur vanter un livre avec les mots, les gestes, c’est quand même plus convaincant que des avis sur le net, non ?!

4 – Comment vivez-vous la crise actuelle au travers de la profession de libraire ?

Il faut faire attention à ne pas s’emballer sur certains titres, à doser les commandes auprès des fournisseurs. Je crois que c’est dur pour toute la chaîne du livre. Mais il faut y croire, toujours !

5 – Le métier est-il entrain de changer ?

Je suis libraire depuis 4 ans seulement, je n’ai peut être pas le recul nécessaire. Mais pour ceux qui veulent faire ce métier, j’ai envie de dire : accrochez-vous !!!

Je constate juste que les clients font de plus en plus attention à leur porte-monnaie, donc peut être privilégier l’offre de poches…Il faut être aussi attentif aux médias, qui sont prescripteurs. Dans ma libraire, les conseils de Gérard Collard sont très suivis et je m’en félicite car c’est un libraire.

6 – Quelles sont selon toi les clés pour continuer à avancer ?

Être toujours aussi souriante, aimable, continuer à proposer des livres qui sortent de l’ordinaire à mes clients (ils raffolent de mes petits cartons coups de cœur :p), se renouveler que ce soit dans l’offre ou dans l’aménagement des lieux…

7 – Ce blog parle en partie de polars et de thrillers, peux-tu nous parler de tes derniers coups de cœur en la matière ?

reflex_maud_cov

  • je_serai_toujours_la_01 (Copier)Du_vide_plein_les_yeux_de_Jeremie_Guez_web_m91aXLyfihEL._SL1500_ (Copier)

  • REFLEX de Maud Mayeras, un livre qui prend vraiment aux tripes, n’est-ce pas Yvan ?

  • JE SERAI TOUJOURS LA de Philippe Savin, un premier roman qui m’a vraiment bluffé.

  • DU VIDE PLEIN LES YEUX de Jérémie Guez, où l’histoire d’un mec un peu paumé qui va se retrouver dans un engrenage infernal. C’est sombre, percutant avec pour toile de fond Paris, des beaux quartiers aux rades minables.

  • CODE 93 d’Olivier Norek, écrit par un policier, sans langue de bois, avec beaucoup d’humanité.

  • Et puis un autre livre qui n’est pas encore édité…Je crois qu’on en reparle dans une prochaine question.

8 – La vente en ligne est-elle amenée à se développer dans votre activité ?

Un site internet vient de voir le jour. Il permet aux clients de réserver un livre déjà en stock (disponible sous quelques heures) ou de le commander. Actuellement, pas de livraison à domicile, seulement un retrait en magasin (la commande est affiliée à un Espace Culturel E.Leclerc précis). Donc, attention, je suis capable de les tenter, s’ils viennent me voir

9 – Quelle est ta position par rapport au numérique ?

Je pense que le livre papier a encore de beaux jours devant lui et je le souhaite ! Le livre est un objet sacré, il y a le contenu mais aussi le contenant. On peut le caresser, le sentir…Le numérique ne peut remplacer cette sensation. Néanmoins, le numérique permet parfois de découvrir de nouvelles plumes ou tout simplement des inédits d’auteurs qu’on apprécie, on ne va pas s’en plaindre ?!

10 – Le métier de libraire amène parfois à de curieuses expériences, y compris de se retrouver soi-même enfermé à l’intérieur d’un roman…

1555438_10202156933518078_779520822_n (Copier)Mon métier de libraire, les chroniques sur Zonelivre, mes déplacements dans les salons m’ont permis de faire, au fil de années, des rencontres extraordinaires, de nouer des liens forts avec des auteurs, éditeurs, lecteurs…C’est magique !

Quand a été évoquée mon apparition dans un futur roman, je ne voulais pas y croire (Faut dire, on était en train de boire des cocktails :p) et puis quelques mois après, cela s’est réalisé…Je n’en reviens toujours pas ! Quelle magnifique reconnaissance pour mon travail et pour ce que je suis (car le personnage colle bien…mais chut, c’est un secret :p). Des larmes ont coulé, je vous assure !

Merci du fond du cœur à Fabio M. Mitchelli et Stéphane Marchand pour ce magnifique cadeau ! To be continued…

(Note de l’interviewer : il s’agit du roman à quatre mains Dolly’s Bible (tome 1), qui sortira début avril 2014)

11 – Le mot de la fin ?

Merci Yvan de nous transmettre si bien ta passion et de donner la parole à tous ceux qui veulent parler de livres.

« Un livre est une fenêtre par laquelle on s’évade » (Julien Green)

Publicités


Catégories :Interviews de libraires

Tags:, , , , , , , ,

29 réponses

  1. En lisant ton interview, je retrouve Lucie telle qu’elle est quand je la rencontre dans les salons, une libraire passionnée, une super nana avec qui on rigole bien!!!!! Merci beaucoup Yvan!!

  2. Super ! Merci Lucie de parler si bien de notre métier. Hâte de te retrouver dans Dolly’s bible :p
    Sacré Yvan, encore une victime de tes interviews magiques. Décidément, tu nous étonneras toujours.

  3. Très belle interview Yvan, qui donne la parole à un des maillons essentiels de la chaîne du livre, interface entra l’auteur et le lecteur. C’est encourageant pour le futur que de voir des libraires passionné(e)s qui transmettent avec un grand enthousiasme leur amour de la lecture.
    Alors bravo à vous deux, à toi Yvan pour ton interview, et à toi Lucie pour ta spontanéité et ta sincérité… A bientôt…

  4. Et bien voilà, j’en apprends un peu plus sur Lucie dont je lis régulièrement les avis et chronique sur Zonelivre. Nous, nous sommes manquée à plusieurs reprises sur divers salon mais je ne désespère pas, et j’espère une rencontre avec cette autre passionnée des livres et des mots.
    Alors Lucie si tu m’entends…..
    Et merci Yvan de nous donner la parole, c’est pas si souvent. Et une nouvelle fois ton entrevue est super sympa. Merci vraiment à vous deux.

  5. Luciiie ! Vraiment une personne magique, une super collègue sur Zonelivre et une excellente libraire ❤ !
    Très belle interview 🙂

  6. Vivent les libraires 😉 !!!!! Merci Lucie de parler si bien de notre métier de passionnés et merci à Yvan de lui avoir donné la parole 🙂

  7. On aimerait tous connaître une libraire comme elle !
    Passionnant.
    Merci Yvan.

  8. Merci pour cet article très intéressant ! =)
    Je m’appelle Lucie et suis dans les métiers du livre aussi ^^ Je suis tout à fait d’accord sur le fait que le livre  » papier  » reste quand même un objet ayant une valeur et une symbolique très fortes qui sont , pour moi , inexistantes sur le numérique. Les enfants avec lesquels je travaille ont un rapport très différent avec le livre qu’avec les supports médias et il existe en effet , une relation humaine plus  » riche  » lorsque l’on évoque le bouquin =)

    Bises !

  9. Superbe interview !!! bravo à tous les 2 !!

  10. Hé, on a encore des passionnés qui connaissent leur métier et peuvent conseiller un livre d’après la client et pas juste parce que ce livre est bien côté (et que bien souvent les vendeurs n’ont jamais lus), un peu comme un certain vendeur crétin d’une chaîne de livres bien connues qui m’avait regardé avec des yeux de merlan frit lorsque je lui avais demandé s’il avait des livres sur Jack l’Éventreur… même en disant Jack The Ripper il avait gardé le fond de l’oeil stupide d’un qui ne comprend pas… ou alors, je lui avais parlé en Klingon sans m’en rendre compte 😀

    Bravo aux motivées !!! Donnons leur la parole pour inciter les gens à n’utiliser les grandes plateformes que si elles n’ont pas d’autre choix 😉

  11. Belle interview de quelqu’un de pétillant et de passionné!!! C’est un plaisir d’écouter des gens motivés et qui croient en leur métier!!! Un régal!!! Merci à vous deux!!! 😀

  12. J’avais déjà très envie de la rencontrer et là…j’ai encore plus envie de la rencontrer!!! Quelle passionnée…..cette fille!!!! J’adore!!

Rétroliens

  1. Récapitulatif des interviews – Janvier / Mars 2014 | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Récapitulatif des interviews 2014 | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :