Maud Mayeras – Reflex

chronique littéraire

4° de couverture

reflex_maud_covIris Baudry est photographe de l’identité judiciaire. Disponible nuit et jour, elle est appelée sur des scènes de crime pour immortaliser les corps martyrisés des victimes. Iris est discrète, obsessionnelle, déterminée. Elle shoote en rafales des cadavres pour oublier celui de son fils, sauvagement assassiné onze ans auparavant.

Mais une nouvelle affaire va la ramener au coeur de son cauchemar : dans cette ville maudite où son fils a disparu, là où son croque-mitaine de mère garde quelques hideux secrets enfouis dans sa démence, là ou sévit un tueur en série dont la façon d’écorcher ses victimes en rappelle une autre.

La canicule assèche la ville, détrempe les corps et échauffe les esprits, les monstres se révèlent et le brasier qu’Iris croyait éteint va s’enflammer à nouveau dans l’objectif de son reflex.

Mon avis

Si vous pensez avoir tout vu en matière de thriller et de roman noir. Oubliez…

Si vous pensez qu’un bouquin ne se parcoure qu’avec les yeux ? Oubliez…

Ce roman n’est pas juste un simple bouquin, c’est une véritable expérience sensorielle. Par sa plume, Maud Mayeras a un don unique pour donner forme, couleur, goût, odeur et sonorité à la moindre parcelle de son intrigue. Cette histoire ne se feuillette pas, elle se vit !

Reflex est une plongée en immersion totale dans l’âme humaine avec ce qu’elle peut avoir de plus vile et de plus fort. Un monstre à plusieurs têtes, une histoire de mort mais aussi d’amour, d’un amour totalement ébranlant.

Un récit à la structuration réellement audacieuse et innovante. On se retrouve plus souvent qu’à son tour à quatre pattes (voire les quatre fers en l’air), hébété et estomaqué que l’auteure retombe aussi incroyablement sur ses pattes à elle.

Un roman profondément empathique, du genre à vous rendre apathique voire aphasique durant quelques instants, tant Mayeras vous chamboule de l’intérieur et vous met la tête à l’envers.

Une écriture d’une expressivité sans pareille, capable de souffler le chaud et le froid en une courte phrase, sans jamais tomber dans les excès et la surenchère. Une « simple » phrase d’une telle force d’évocation qu’elle vous tourne dans la tête en boucle. Raccrochée à d’autres phrases chocs, je vous laisse imaginer l’enchevêtrement de boucles… Ce roman balance des horreurs avec une telle subtilité que ça en renforce immensément son pouvoir.

C’est bien simple, des thrillers, j’en ai lu des valises et des pelletées entières. Mais des comme celui-ci : pas beaucoup, vraiment pas beaucoup…

D’ailleurs le terme « thriller » est impropre (même si je comprends qu’il faille bien coller une étiquette à cette œuvre atypique). Le rythme de l’intrigue est lent, déstructuré, syncopé et pourtant son emprise est totale, étouffante, terriblement prenante.

Ce livre vibre entre vos mains (ou alors sont-ce vos mains qui tremblent ?), doué d’une vie propre. Votre cœur pulse de plus en plus vite à longueur de pages (ou est-ce le livre qui s’anime de lui même ?), jusqu’au long final qui vous laissera exsangue. 

Je ne me souviens pas avoir lu un roman aussi lentement, cherchant mon souffle à chaque réplique, m’extasiant devant la forme et le fond, dégustant la prose de cette auteure incroyable.

Une véritable expérience sensorielle vous dis-je, une lecture organique entre ténèbres et lumière, du genre de celle qui vous marque au fer rouge pour très longtemps.

Sortie : 03 octobre 2013

Maison d’édition : Anne Carrière

Notes (sur 5) :

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥

Psychologie des personnages : ♥♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥♥

Émotion : ♥♥♥♥ 

Note générale : ♥♥♥♥ 

1922379_10153422105314741_8684461064958825320_nMon interview de Maud Mayeras

Si vous doutez encore, allez voir les excellents avis de :

The Cannibal Lecteur

Foumette

Publicités


Catégories :Littérature, Livre : les incontournables

Tags:, , , , ,

50 réponses

  1. Ben dis donc !
    Impossible de ne pas être tenté après ça !!

  2. Extraordinaire……..ta chronique est exceptionnellllllllllle !!!!! On t’attendait, je pense que nombre d’entre nous vont tomber de cul devant un tel exploit.
    Oui ce livre est une perle, mais là tu t’es dépassé Yvan . Merci à toi de mettre si bien les mots sur nos ressentis.

    • c’est super gentil Pépita ! Mais ce ne sont que des mots pour expliquer que ceux de Maud Mayeras sont davantage que des mots
      La future séance de dédicaces Mayeras / Favan / Abel / Minier dans ta librairie de Mont-de-Marsan le 10 mai va être un moment d’anthologie !

      • Je l’espère sincèrement. On est en train de tout mettre en oeuvre pour ça. C’est vraiment dommage qu’on soit si loin, j’aurais aimé partager cette journée avec toi.
        Tu auras quelques photos, c’est déjà ça

  3. Bon, et bien après une chronique qui nous laisse déjà K.O, comment ne pas aller se jeter sur ce livre pour vivre cette expérience à fond…
    Une chronique qui déjà, à elle seule, nous remue profondemment… Vivement la lecture de ce bouquin …..

  4. Oufti !! Ça c’est de la chronique !! Comment veux-tu que j’arrive à pondre un truc après le tien, moi ?? Je dois lire le livre, il est déjà dans ma PAL, les autres ayant joué leur rôle de tentateurs avant toi… ça y est, pas encore lu et je me prend déjà la tête pour ma phrase d’accroche de chronique ! 😀

    Yvan, je ne te remercie pas !! Ou tu fais descendre mes finances, ou tu me niques ma future chronique avec des entrée tout simplement magnifique !! 👿

    Bon, faut pas trop que je traine dans mes lectures, moi !!! 😀

  5. Bon sang ta chronique me prend aux tripes alors j’imagine ce que ce bouquin pourra me faire!
    je ressens presque moi même tes émotions à la lecture de ces quelques lignes. Superbe

  6. Eh bien mon ami… Tu frappes fort dès un dimanche matin… Quelle chronique! Tu as le chic pour donner envie. Je me dois donc, sous peine de déchoir, de vite mettre en bandoulière ce Reflex, afin de m’imprégner de ses images…
    Bon dimanche Yvan, et repose-toi un peu, tu l’as bien mérité… 🙂

    • merci Vincent !
      Tu as raison, ce genre d’images reste collé longtemps à la rétine (mince alors pourquoi je n’ai pas pensé à cette phrase avant) 😉
      J’ai commencé le nouveau Claire Favan, pas sur que ce soit reposant 😉

  7. Que dire après une telle chronique mon cher Yvan ?! Rien à part que ce livre m’attend dans ma PAL … Tu me laisses sans voix, vraiment ! Braaavvvoooo …

  8. Ben….ça…c’est de la chronique hein!!!! Waouhhh….elle est juste explosive!!!! Un coup de foudre pour cet intense chef d’œuvre et un sacré coup de cœur pour ta formidable chronique!!! Je vais supprimer la mienne qui fait un peu « neuneu »…hihihi!! Je rigole hein!! Mais je dois avouer que tu fais fort même très fort!!!!

  9. franchement si après ça tu convaincs pas le lecteur potentiel de lire ce roman, je crois que la dernière chose qu’il te reste à faire c’est chanter à poil dans la rue sous la pluie, la guitare à la main à la gloire de Maud Mayeras ! Et si ça marche pas , laisse tomber ! 🙂
    Avais tu lu son précédent roman? moi je n’ai pas encore lu cette auteure.

    • euh… chuis obligé ? 😉
      Déjà, à la guitare je ne sais rien jouer d’autre que Smoke on the water
      Ensuite j’attrape très vite froid, les pluies alsaciennes sont pas comme les tiennes
      Merci ptit mulot pour ce commentaire génial !

  10. Quelle belle critique ! J’avais déjà entendu hier sur France Info un libraire parler de ce livre avec le même émerveillement, qualifiant il me semble « Reflex » d’un des polars phare de l’année. Face à l’engouement de tant de lecteurs et face à des chroniques comme la tienne, je ne peux que m’impatienter de découvrir ce livre !
    Merci pour cet avis et bravo pour cette chronique ! 🙂

  11. Ta chronique est à la hauteur de ce livre et tu lui rends là un fort bel hommage. Je suis à 1000% d’accord avec tout ce que tu dis. Ce livre a été aussi pour moi un véritable choc. Merci de le dire si bien en mots.

  12. Aphasique, c’est le mot….Ce bouquin m’a laissé 3 mois sans voix. Rien pu dire dessus sauf peut-être « oh putain, oh putain », j’ai pris un coup au foie, Un direct puis un uppercut en pleine face. Et hop, KO. Aphasique et KO voilà comment je suis ressortie de ce bouquin.
    Alors quand je lis ta chronique je me dis que je ne suis pas la seule que ce livre à bouleversée.
    Chapeau bas, Yvan, tu as su mettre les mots sur les émotions que provoque le style Maud Mayeras. Et ce superbe avis ,va, je suis certaine en chambouler plus d’un.
    Alors si tu n’as pas encore lu « hématome », tu vois ce qu’il te reste à faire…..;)

  13. Je me retrouve les 4 fers en l’air, dis donc!!! Obligée, après un tel avis, de le noter dans ma wishlist!!! Merci Yvan!!! 😀

  14. Dans ce genre de livres, je ne connais pas l’auteur. Je vais de ce pas voir pour l’acheter si c’est possible. Merci pour ce synopsis très attirant en ce qui me concerne. Tu as attisé ma grande curiosité. un grand merci. 🙂

  15. Quelle belle chronique, je ne connaissais pas du tout ce bouquin mais tu as su trouver les mots pour me donner envie de le découvrir 🙂

  16. Impressionnante ta chronique mais là j’ai vraiment peur de le lire. Mais je le ferais, je l’ai commandé .

  17. Un thriller qui me tente énormément !!

  18. Je vois que j’arrive presque un an après la bataille…
    Suite à sa présence à la première place de ton top 30 ,je m’étais promis de lire.
    Je viens de le terminer et je suis sur le cul !
    Quand on lit beaucoup de thriller ,on croit tout savoir ,tout deviner des intrigues , tout comprendre…et puis il y a toujours un auteur qui vient par derrière te balancer une tatane dans la nuque et te rappeler que tu n’es qu’un jeune padawan qui ne sait rien et ne comprend rien.
    Voila, Maud Mayeras m’a retourné avec ce roman absolument époustouflant et surprenant.
    Merci Yvan pour la découverte , il est certains que sans toi et ton blog je serai passé à côté de ce chef d’oeuvre.

    • Tu ne peux pas me faire davantage plaisir !
      C’est pour ça que je fais ce blog, essayer de faire passer des émotions et une passion, essayer de la transmettre. Et quand j’ai l’occasion de lire que c’est réussi, ça me fait tellement plaisir 😉
      Et surtout pour ce roman qui compte tant pour moi ! Figure toi qu’au début je ne voulais pas le lire, j’y suis allé à reculons. Moi aussi j’ai été poussé par un autre blogueur 😉
      Merci donc sincèrement pour ton message

  19. Merci d’être passé sur ma chronique, la tienne n’a rien à m’envier ^^
    J’attends Lux avec impatience ! Oui Mayeras est vraiment une super auteur !

Rétroliens

  1. Interview littéraire 2014 – Maud Mayeras | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Regards croisés sur mon Top 30 des romans lusen 2014 – 2ème et 1ère place | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  3. « Reflex  de Maud Mayeras – La chronique longue focale ! | «Cest Contagieux!
  4. Mon top 10 littéraire toutes périodes confondues | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  5. Mon top 10 des écrivains | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  6. Les 10 livres qui vous ont marqué d’une façon ou d’une autre : le choix d’Yvan – Collectif polar : chronique de nuit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :