David-James Kennedy – Ressacs

chronique littéraire

4° de couverture

ressacs

Par une nuit d’orage, dans l’un des derniers hôpitaux militaires de la Côte atlantique, un interne disparaît après qu’un de ses patients a été sauvagement assassiné.

Bouleversé par la disparition de son confrère, Tom Castille se lance sur ses traces en même temps que les gendarmes. Bientôt il découvre une chose troublante. Dans cet hôpital, un ancien monastère construit par les Augustins mille ans plus tôt, d’autres disparitions ont eu lieu, dans des circonstances semblables…

La route du Dr Castille croise celle de Sophie, une femme au comportement étrange, et celle d’un flic au physique de rugbyman. Ensemble, ils repoussent les limites du possible et remontent dix ans, trente ans, deux cents ans en arrière pour découvrir le secret des mystérieux ressacs du passé.

Parce que c’est là que se trouve la clé, préservée par la roche et l’océan. Parce que ici plus que nulle part ailleurs, personne n’échappe à son destin. Il vous attend, vous guette et finit toujours par vous rattraper…

Mon avis

Dans le cadre d’un premier roman, c’est plutôt pas mal d’être adoubé par Franck Thilliez himself. Mais en même temps, les attentes concernant cette lecture montent subitement d’un gros cran.

La dernière page tournée, on se dit que la « filiation spirituelle » avec Thilliez est assez évidente : leurs univers se rapprochent, même si Kennedy a clairement su imprimer sa patte dès son premier essai. Deux auteurs, mais cette même inclinaison à privilégier l’intrigue avant tout.

Il y avait pourtant de quoi se perdre et se laisser submerger par cet récit à tiroirs, où les vagues successives vous submergent, où les rouleaux vous emportent au loin avant de subitement vous ramener au rivage de la compréhension.

Le titre est bien trouvé, dans cette histoire où la mer et l’eau prennent une place prépondérante. On navigue tout au long de cette lecture dans une ambiance liquide, glissante et poisseuse. Mer et pluie, le long de cette côte atlantique qui devient très vite un personnage à part entière du roman.

Ressacs est un thriller un vrai, du genre à vous empêcher de poser le livre, toujours en immersion dans cette histoire complexe et assez prenante.

La trame de base est connue, le thème pas le plus original qui soit. Mais l’auteur s’en sort fort bien, le traitement du récit est bien maîtrisé, l’atmosphère bien construite. L’histoire est alambiquée et vous entraîne dans un tourbillon violent sans que l’auteur ne prenne le bouillon.

Parce que, ce qui est assez étonnant pour un premier roman, c’est l’adresse avec laquelle Kennedy tient la barre sans grand flottement. Je regrette juste certaines redites vraiment inutiles et qui n’apportent vraiment pas grand-chose, mais sans que la houle de l’intrigue ne vienne heureusement vous perdre en route.

L’écriture de Kennedy est sobre, et le style particulièrement fluide (sans aucun jeu de mot). C’est ce qui m’aura impressionné au-delà de cette intrigue machiavélique. Je trouve que souvent les jeunes auteurs ont tendance à en faire un peu trop, à alourdir inutilement leur écriture. Kennedy a déjà le talent de ne pas tomber dans l’excès stylistique, de se mettre exclusivement au service de son histoire, et ça c’est une qualité indéniable pour moi, qui augure de futures plages de lectures ensoleillées en sa compagnie.

En bref, un vrai thriller oppressant, mais qui jamais ne perd de vue la dimension humaine et une intrigue pleine de remous qui réserve son flot de surprise. Dans le genre, malgré quelques légères imperfections, c’est un divertissement de qualité et une nouvelle plume française à suivre de près.

 Sortie : 09 janvier 2014

Notes (sur 5) :

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥ 1/2

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥

Psychologie des personnages : ♥♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥♥

Émotion : ♥♥♥♥ 

Note générale : ♥♥♥♥ 

Un autre avis ? Allez voir la chronique de Marine

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , ,

26 réponses

  1. Voilà une chronique fort bien tournée, et qui donne envie de découvrir ce nouveau venu dans le paysage du polar français, décidément très riche…
    Je rajoute à la liste de livres à acheter bientôt…

  2. Contente de lire ta chronique de ce roman car il est en attente sur ma tablette ( vu qu Mr Thilliez himself le recommandais, je m’étais dit qu’il devait être une bonne lecture) ,je ne regrette donc pas de l’avoir sur ma liste.. peut être le prochain dès que j’ai fini dossier 64…..(ah, Assad, je l’aime de plus en plus , celui là, alors…)
    Merci de nous donner envie de lire de nouveaux auteurs…

  3. très « joli » chronique. Je sais le mot est un peu faible. tu m’as complètement embarqué. Il faut dire que pour un alsacien tu joues avec brio avec le vocabulaire propre aux univers maritimes. Et là …… pour l’amoureuse de la mer que je suis, tu es très fort ! Thilliez + mer = grosse vague d’envie. Envie de lire, de voyager, de frissonner, et de prendre les embruns de plein fouet !

  4. Naaannn… tu cherches vraiment à causer des remouds dans ma PAL au risque de m’y noyer!!! Bon… Je sors la bouée et je note, je note!!! 🙂

  5. Nomdidjoû, il l’a déjà lu ! Et il risque de transformer ma biblio en Titanic !! Merde, je coule…

    Une belle chronique, capitaine Yvan ! Tient bon la barre et hissého, Santiano !! 😉

  6. Tu ne m’auras pas héhé!!!! Je m’y suis déjà noyée!!!!ploufffff!!!! Ta chronique est tout simplement de feu!!!!! 🙂

  7. Belle chronique avec laquelle je suis entièrement d’accord. Bonne continuation.

  8. J’avais repéré le livre, tu me donnes envie de m’y arrêter !

  9. Merci pour cette découverte, ta jolie chronique me donne juste envie de découvrir ce roman 🙂

Rétroliens

  1. Interview littétaire 2014 – David-James Kennedy | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. David-James Kennedy | Fleuve Editions
  3. Sorties 2014 – Récapitulatif des chroniques littéraires | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  4. "Ressacs" de David-James Kennedy - Healing words

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :