Jussi Adler-Olsen – Dossier 64

chronique littéraire

4° de couverture

dossier_64_jussi_adler_olsenA la fin des années 80, quatre personnes disparaissent mystérieusement en l’espace de quelques jours. Jamais élucidée, l’affaire se retrouve sur le bureau du Département V.

Carl Mørck et ses improbables assistants, le réfugié syrien Assad et la pétillante Rose, ne tardent pas à remonter jusqu’aux années 50 où s’ouvre un sombre chapitre de l’histoire danoise : sur la petite île de Sprögo, des femmes sont internées et stérilisées de force sous la direction du docteur Curt Wad, obsédé par l’idée d’un peuple « pur ». L’une d’elle, patiente numéro 64, est Nete Hermansen…

Plongé dans une terrible histoire de vengeance, Mørck enquête cette fois dans le milieu politique opaque d’une société danoise où l’influence des extrêmes se fait sentir.

Mon avis

4° aventure du trio d’enquêteur Mock / Assad / Rose, 10 millions d’exemplaires vendus dans le monde pour cette série traduite dans 4 pays, et un mystérieux dossier 64 qui se profile. Ça c’est pour les chiffres.

Passons aux lettres, parce que les romans de Jussi Adler-Olsen sont tellement plus que ces chiffres, lui qui a gagné ses lettres de noblesse grâce à cette série en cours. Son nom est à écrire en lettres capitales dans le panthéon des auteurs nordiques.

Si vous recherchez de l’adrénaline à chaque mot, passez votre chemin. L’univers de l’auteur est fait d’ambiance, avec des personnages à la psychologie fouillée et une plume vraiment étonnante. Mais rassurez-vous, c’est un vrai polar qui sait instiller la tension.

Adler-Olsen est un auteur étonnant avec ses livres qui sont d’une profondeur assez incroyable.

Premier grand point fort de ses romans : les personnages. Les essayer c’est les adopter. Entre un inspecteur un peu bourru et ses assistants, le syrien Assad qui est sûrement l’un des personnages les plus atypiques de la littérature de genre et Rose à la personnalité changeante, c’est un véritable feu d’artifice. Les autres personnages introduits dans ce nouveau roman sont eux aussi d’une incroyable densité.

L’autre point fort, c’est cette alternance dans la narration, entre chapitres très travaillés pour décrire l’évolution de l’intrigue et chapitres où les dialogues entre les trois compères sont un florilège de bons mots, de drôlerie, avec ce ton un peu décalé du meilleur effet.

Ce quatrième opus ne déroge pas à la règle et la montée en puissance de Adler-Olsen continue à se faire sentir. Oui je trouve cet épisode encore meilleur que les autres, plus émouvant, plus décalé, plus profond, plus hypnotisant. Il peut se lire individuellement, mais connaître les personnages est un véritable plus.

600 pages qu’il convient de savourer, une atmosphère un peu rétro mais jamais désuète et des dialogues dynamiques. Une maîtrise narrative impressionnante et une profondeur de l’intrigue éblouissante. L’auteur prend son temps pour asseoir son récit et développer ses personnages, une ambiance tendue mais tellement addictive qu’on voudrait ne pas en sortir.

Un « Cold Case » à la scandinave, où l’auteur égratigne sérieusement la société danoise, si lisse en apparence. Un regard acerbe sur la société et des propos qui peuvent très facilement se transposer dans l’histoire et l’actualité française. Nous aussi nous avons nos casseroles et vivons le retour en force des idées extrémistes.

Intrigue menée de main de maître, personnages mémorables et complexes, ton singulier, moments de pure émotion et un final absolument magnifique (alors que l’on s’imagine avoir tout deviné longtemps avant). Tout simplement admirable si on aime ce genre de lecture !

Sortie : 03 janvier 2014

Notes (sur 5) :

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥♥ 

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥♥ 1/2

Psychologie des personnages : ♥♥♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥♥

Émotion : ♥♥♥♥ 1/2

Note générale : ♥♥♥♥ 1/2

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , ,

54 réponses

  1. J’ai lu Miséricorde et j’ai pris possession de Délivrance que j’espère lire bientôt 😉 j’ai beaucoup aimé le premier en tout cas.

  2. Moi je n’ai lu que Délivrance qui m’a convaincue que cet auteur était un grand, pas seulement dans sa maîtrise du polar, il sait faire monter une tension psychologique en maniant un humour potache qui fait mouche (ha les mouches vertes du Département V) ! Je suis contente de l’avoir dans ma PAL, je l’aurais déjà commencé si je n’avais deux SP plus urgents sur le feu ! 😉 Je sens que la CB de Belette va encore avoir une rage de dents !!! 😀

  3. Moi j’ai tout lu et celui-ci je l’attendais avec impatience …
    Mais dis-donc ? Tu as lu ça en une matinée ? Puisqu’il est sorti aujourd’hui !
    Ah ben non .. suis-je bête c’est un SP évidement.
    Je suis enthousiasmée par ton avis qui ne m’étonne pas du tout, cet auteur je l’apprecie beaucoup, pour un scandinave !
    Merci Yvan 😀

    • Tu vois, quand il m’arrive d’avoir un SP, je ne m’en cache pas 🙂
      C’est un auteur qui compte énormément pour moi, une série de romans forts que je veux défendre à fond ! Et celui-là développe des idées extrêmement fortes qui me touchent beaucoup.
      Je pense que tu ne seras pas déçue

  4. Bon, avant de lire celui ci, va falloir d’abord que je m’attelle au 3eme , mais je suis ravie de voir que tu aimes et surtout d’apprendre que la serie est loin d’etre terminée !! En plus, ce qui ne gâche rien, Adler Olsen est un homme charmant, ( j’ai eu la chance de le voir et découvrir à QDP en 2012)

  5. AHHHHHHH !!!!!!! je me suis dépeché de finir Délivrance pour attaquer celuici dans la foulée. Ca tombe bien, je l’ai fini il y a 3 jours…. J’adore cet auteur et ses personnages haut en couleurs et ses intrigues habilement menées… Je vais aller l’acheter demain et je m’y attelle dans la foulée….
    Je les ai lu dans l’ordre de sortie et je me suis régalée… 600 pages, c’est presque trop court tellement c’est bon……. mais si il doit y avoir 11 tomes, cela laisse beaucoup de plaisir en perspective… ;)….Hâte de voir comment évolue le personnage de Assad qui est de plus en plus déroutant…

  6. Tu peux être sur que je ferai partie des lecteurs … quand je l’aurais en main. Amitiés

  7. Ah ben voilà qui fait plaisir.
    J’ai kiffé ta chronique comme j’ai kiffé ce titre.
    Oui, les enquêtes du Département V sont devenu une totale addiction chez moi.
    Et oui Jussi Adler-Olsen est devenu une figure incontournable du thriller scandinave.
    Ce 4e opus nous offre encore de belles pages d’angoise mais aussi de plaisir.
    Tout comme ta rubrique cher Yvan.

  8. Ton billet ne fait que me conforter dans l’envie que j’ai de me frotter à l’équipe atypique du département V. Dieu que l’attente va être difficile… Amicalement… 🙂

  9. Bon je l’attendais celui-ci car je pensais en découvrir un peu plus sur ce fameux ASSAD, car c’est tout de même une énigme celui-là !! A première vue ce n’est pas encore pour cette fois mais ces personnages sont si spéciaux et les intrigues toujours recherchées mais c’est certain que ce n’est pas le roman que tu lis en 2 jours !! Bon je sais ce qu’il me reste à faire !! Merci Yvan, tu me confortes dans mon envie, y a plus qu’à !!

  10. Quand je pense que j’ai Miséricorde dans ma Pal et que je ne l’ai pas encore ouvert. J’ai du retard à rattraper pour cet auteur et cette si belle et si vendeuse chronique va le faire remonter dans la pile. Dis donc, tu fais des chroniques plus longues pour 2014 toi 😉 Ce n’est pas pour me déplaire, j’aime trop ta prose 🙂

  11. Je confirme cher Yvan nous sommes en phase concernant ce livre 😉

  12. Rhââ^, je le veux ! Le livre, pas l’auteur… 😀 J’adore ses ambiances, ça distille à chaque page, on ne boit pas cul-sec, mais lentement, en savourant le tout.

    Une SP ? Mince, monsieur Yvan est pistonné… 😀

  13. Merci pour cette chronique, je laisse trop souvent de côté les auteurs du grand nord… mais l’enthousiasme de Vincent, Marie-Claire et toi ne peut que me pousser à tester cette série… par le 1er opus bien évidemment! 😉

  14. Tu me tentes…mais je me tâte…je suis tentée mais je me tâte quand même!!!ahahahah Je le note…en me disant que pourquoi pas mais…ohhhh…je me tâte trop!!!!ahahaha

Rétroliens

  1. Sorties 2014 – Récapitulatif des chroniques littéraires | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Regards croisés sur mon Top 30 des romans lus en 2014 – De la 10ème à la 6ème place | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :