Sire Cédric – La mort en tête

chronique littéraire4° de couverture

La-Mort-en-Tete-de-Sire-Cedric

Le duo d’enquêteurs, à présent incontournable, Svärta/Vauvert est en bien mauvais posture. Ils traquent sans relâche les tueurs psychopathes, mais cette fois ce sont eux les proies d’un criminel sadique. Le suspens est à couper le souffle, le lecteur n’aura pas une seconde de répit.

Tout commence en banlieue parisienne, la séance d’exorcisme d’un enfant de huit ans a tourné au drame. Eva Svärta, policière à la Brigade criminelle,enceinte de quatre mois, se rend sur les lieux. Est-ce un accident ? Comment est vraiment mort cet enfant ?

Sur place, la policière rencontre Dorian Barbarossa, un journaliste à sensation qui vit depuis des années avec une balle de calibre 22 dans son crâne. Eva Svärta ne se doute pas encore de la descente aux enfers qui l’attend…

Mon avis

Ou comment un coup de feu peut changer une vie et faire basculer de l’autre côté…

Un œil sur la classieuse couverture en noir et blanc, un coup de projecteur sur la scène d’introduction du roman (entre hommage et pastiche de l’exorciste, avec un faux exorcisme qui donne le ton) : ce nouvel opus de Sire Cédric sera à coup sûr un thriller !

Retour des deux personnages fétiches de l’auteur : Eva Svärta et Alexandre Vauvert. Deux flics qui ont déjà fait les 400 coups lors de leurs précédentes aventures et qui se retrouvent cette fois-ci dans une position inédite pour eux.

Vous n’avez pas encore eu la chance de croiser ces deux étonnants personnages ? Aucun souci, vous pouvez tenter le coup sans aucun risque d’être perdu dans cette intrigue. C’est le premier véritable coup de force de l’auteur, et non des moindres.

Une chose est claire : ce roman d’action haletant comblera les fans de l’auteur. Il a également toutes les qualités pour, sans coup férir, ouvrir les portes du sombre monde de Sire Cédric à un lectorat encore plus large.

Parce que l’auteur ne perd pas son âme noire pour autant. La mort en tête est un thriller, mais qui flirte allègrement avec le fantastique, sans que jamais l’équilibre ne soir rompu. L’écrivain a sacrément bien calculé son coup.

Et pour un thriller échevelé, s’en est un ! Entre coups de théâtre savamment orchestrés (et sacrément inattendus) et rythme effréné, Sire Cédric mériterait d’être inculpé pour coups et blessures aggravés sur ses personnages principaux ! A tel point qu’on se demande constamment comment ils vont pouvoir tenir le coup (mais le tiennent-t-ils ?)

L’histoire est sacrément addictive, mais le plus de cette affaire tient vraiment à ces personnages hauts en couleur (en parlant d’Eva, l’albinos, c’est un peu un comble…) qui sont capables d’impressionnants coups de tête et coups de sang.

Coup double : grosses poussées d’adrénaline, mais aussi moments forts en émotion lorsque Eva parle de sa grossesse.

L’intrigue, sous les coups de boutoir d’un auteur que je trouve au sommet de sa forme, ne laisse que peu de répit au lecteur qui sera plus d’une fois estomaqué par la tournure des événements. Coups de bambou. On se dit, après coup que le Sire est parfois sacrément gonflé.

Je n’ai pas lu l’ensemble des écrits de l’auteur, mais pour ce que j’en connais, je sens que Sire Cédric a encore progressé et nous gratifie de quelques coups de plume du meilleur effet. Le tout est d’une fluidité assez remarquable, il suffit de jeter un simple coup d’œil à ce bouquin pour ne plus arriver à le lâcher. 550 pages qui s’avalent en apnée, sous le coup de la tension imprimée au récit.

Si les précédentes histoires de ces personnages étaient de beaux coups de semonces, alors celle-ci est le coup de grâce. Quoi qu’à bien y réfléchir, le cheminement des personnages et la fin du roman me font dire qu’à coup sûr Sire Cédric est loin d’avoir tout dit dans cette affaire 😉

Bref, dans le genre, c’est tellement bien fait, que ce n’est pas loin d’être un coup de maître.

Je vais aller boire un coup pour trinquer à cette belle réussite.

Mon interview de l’auteur au sujet de ce roman

Sortie : 07 novembre 2013

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥♥

Émotion : ♥♥♥♥

Note générale : ♥♥♥♥

Mon interview de Sire Cédric en septembre 2013

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , , ,

51 réponses

  1. merci pour cette belle chronique qui une fois n’est pas coutume donne envie de se jeter dessus !

  2. Tu n’es pas loin du « coup de cœur » alors ?! 😉 Yvan tu fais des merveilles avec les mots … vraiment ! J’avais déjà très envie de lire ce livre mais là tu m’achèves et je ne suis pas loin de prendre mes jambes à mon « coup » pour m’en aller l’acheter ce soir même ! 😀

  3. bon bah pour le coup :p de l’orthographe je lache tellement suis mauvais sur ce coup!

  4. Un beau coup de bluff que cet avis.
    J’ai pas encore abordé Cédric.

  5. He bien moi j’ai un énorme coup de coeur pour cette chronique ! je n’ai lu qu’un seul Sire Cédric pour le moment mais ça c’est un super coup marketing 😉

  6. Pour les critiques, tu tires bien ton plan… non, tu tires bien ton coup ! 😀

    Oui, je sais, je dois encore découvrir Cédric… c’est pas ta chronique qui va m’aider dans mes lectures, tu m’en ajoutes toujours… :mrgreen:

  7. Tu as raison pour le coup, Sire Cedric, de livre en livre, devient un auteur incontournable du paysage thriller. Si c’est 3 dernier livres sont plus policier que fantastique, il en demeure un auteur à l’imagination débordante. C’est un beau virage qu’il a effectué là. Et si son lectorat d’origine l’a suivi, avec ses derniers thriller il s’en ai fait un nouveau et qui va lui aussi devenir addicts à tout les coups.
    Superbe chronique l’ami, comme à chaque coup.

  8. Un coup de coeur pour ce livre…un coup de coeur pour ta chronique qui vaut vraiment le coup qu’on la lise! Bref…j’avais un coup d’avance car déjà lu!!! Je pense que c’est un bon coup…m’en vais appeler ma Belette car quand on parle de coup elle adore être au « coup-rant »!!!ahahaha

  9. J’entends de plus en plus parler de cet auteur et ton avis ne peut que donner envie.
    L’entretien est très intéressant aussi.

  10. Il est en stock chez moi mais il faudrait d’abord que je me lance dans Premier Sang… Ca viendra, un jour !

    • oui tu as sans doute raison, même si le Sire a super bien fait les choses et que ce dernier bouquin peut très bien se lire individuellement

      • Suis maniaque 🙂
        J’ai le premier sang depuis sa sortie mais j’ai eu un mal de chien à trouver de fièvre et de sang… Après tu sais ce que c’est, la PAL s’étoffe et on oublie… Jusqu’à ce qu’un nouveau titre de l’auteur vienne nous rafraîchir la mémoire.

  11. Pfff… je n’ai besoin d’aucun encouragement pour lire Sire Cédric… Mais franchement, si je n’étais pas déjà conquise par l’auteur et ses romans, je succomberais illico à la lecture de ton avis!!! Excellent!!! 😉

  12. Ton avis me donne envie de découvrir ce roman ainsi que Sire Cédric de toute urgence, merci 🙂

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : La mort en tête de Sire Cédric | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Imaginales 2014, 24 mai 2014 – Compte-rendu | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  3. Le blog EmOtionS et le concours perpétuel | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :