Interview – 1 livre en 5 questions : Gilles Legardinier – Et soudain tout change

1 livre en 5 questions

1 livre et 5 questions à son auteur, pour lui permettre de présenter son oeuvre. 5 réponses pour vous donner envie de vous y plonger.

et_soudain_tout_change_gilles_legardinier

Vous êtes déprimés, vous avez besoin de rire, vous recherchez l’émotion ou souhaitez vous rassurer sur le bon coté de l’être humain ?

Lisez ce livre et soudain tout changera.

Après vous être glissé dans la peau d’une pétillante jeune femme et d’un vieux chef d’entreprise anglais, vous endossez cette fois-ci le costume d’une adolescente. Quel est votre truc pour réussir à ce point à vous fondre dans vos personnages, et particulièrement celui-ci ?

C’est le métier de l’auteur d’entraîner le lecteur dans d’autres vies que la sienne. La plupart de mes bien-aimés collègues de polar ne sont pas tous des tueurs psychopathes !

Alors pour se glisser dans la peau de Julie, d’Andrew ou de Camille, il suffit d’observer, d’essayer de comprendre, d’aimer un peu et, comme un acteur, de se placer de leur point de vue. C’est un exercice que j’aime beaucoup. On voit la vie en plus grand quand on change d’angle.

Pour Camille, c’était encore différent parce que, si je n’ai jamais été une jeune fille, je me souviens très bien de ma période lycée et à cet âge-là, les garçons et les filles sont moins différents qu’une fois adultes. Je crois que beaucoup de monde, quel que soit l’âge, homme ou femme, peut se reconnaître dans ce personnage et ce qu’il ressent.

Malgré leur apparence, ces trois romans sont vraiment différents les uns des autres…

Ce sont trois histoires, trois époques de la vie, avec le regard, les préoccupations et les réactions qui leur correspondent. C’est forcément différent même si l’esprit présente des points communs : une aventure collective, l’humour, l’intériorité et l’envie d’aller vers l’autre.

À chaque fois, on a affaire à des gens gourmands de vie, et décidés à faire ce qu’ils peuvent.

« Et soudain tout change » combine un humour irrésistible à une belle dose d’émotion, ou comment être touché par un passage et éclater de rire la phrase suivante. Est-il compliqué de trouver le bon équilibre entre les deux ?

Merci de ce compliment. Il n’y a pas de dosage de ma part, je ne calcule pas les émotions que je propose au lecteur. Je ne me dis jamais qu’après les avoir fait rire, je dois les faire pleurer ou inversement.

J’essaie d’écrire sur la vie, sur ce qui nous touche tous, et la vie est ainsi. Quand tout va bien, on se prend une tuile, et quand tout va mal, un miracle se produit. Il faut juste le regard pour le voir.

On sent un vrai côté nostalgique dans ce nouveau récit, jusque dans votre postface…

Je n’ai aucune nostalgie mais je sais l’importance que cette période a eue pour moi. Elle est essentielle dans une vie. Je ne voudrais pas y retourner – chaque chose en son temps – mais je suis heureux de l’avoir traversée.

Chaque âge apporte ses épreuves et ses plaisirs, c’est tout le jeu d’avancer dans la vie. Mais je n’oublie rien. À mon sens, si on oublie le chemin parcouru, on se perd.

Dans ce nouveau roman, on retrouve forcément votre propre définition de la vie, égrainée comme de petites « philosophies du bonheur » passées aux lecteurs…

Je n’ai pas l’ambition de donner des leçons ou des conseils. J’ai raté trop de choses pour me le permettre ! Mais j’ai appris qu’il faut dire ce que l’on ressent, sincèrement, au risque de se tromper. Alors si les lecteurs ont la bonté d’y souscrire et de s’en servir pour eux-mêmes, c’est juste une belle chose en plus.

Comme Camille, je vais avoir besoin des autres pour savoir qui je suis. Mais cela ne m’angoisse pas. Je me soucie plus de ce que je peux faire que de ce que je suis !

Merci beaucoup de vous intéresser à ce que je vous propose.

Ma chronique du roman « Et soudain tout change »

c11a548265313337323334393337363437353239

Publicités


Catégories :Interviews littéraires

Tags:, ,

20 réponses

  1. C’est vraiment un homme très chaleureux, j’espère qu’il sera de nouveau à Paris l’an prochain

  2. Oh, ce n’est pas un polar ! ça change et ma foi, ça fait du bien de l’humour dans ses lectures. Dès que je fais une déprime ou que je veux rire, je me le ferai prescrire par mon médecin ! 😀

    Merci, Yvan, pour cet agréable interview.

  3. Waouhhh!!! Cet homme est tout simplement exceptionnel! On sent, à le lire, qu’il a un coeur immense et une vision très positive de la vie!!! Je le trouve très philosophe et j’adore ça!!! C’est tellement rare de nos jours de lire de si beaux mots et de ressentir de si belles émotions!! Merci géant Yvan pour tous ces petits moments intenses que tu nous fais vivre à travers tes interviews ou tes articles!!

  4. Voilà que ton interview confirme ce que je pensais de Mr Legardinier. Un homme absolument charmant, la douceur et l’amour de la vie débordant de ses yeux et de ses mots.
    Un anti dépresseur à lui tout seul. Merci encore Yvan de nous faire découvrir qui se cache derrière les romans que nous lisons. 🙂

Rétroliens

  1. Récapitulatif des interviews – Février / octobre 2013 | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Récapitulatif des interviews – février / novembre 2013 | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  3. Récapitulatif des interviews – février / novembre 2013 | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :