R.J. Ellory – Mauvaise étoile

chronique littéraire

4° de couverture 

Texas, 1960. Elliott et Clarence sont deux demi-frères nés sous une mauvaise étoile.

-Ellory-Etoile-Ok (Copier)

Après l’assassinat de leur mère, ils ont passé le plus clair de leur adolescence dans des maisons de correction et autres établissements pénitentiaires pour mineurs.

Le jour où Earl Sheridan, un psychopathe de la pire espèce, les prend en otages pour échapper à la prison et à la condamnation à mort, ils se retrouvent embarqués dans un périple douloureux et meurtrier.

Alors que Sheridan, accompagné des deux adolescents, sème la terreur dans les petites villes américaines bien tranquilles qui jalonnent leur route, une sanglante et terrible partie se met en place entre les trois protagonistes.

Loin de se douter de la complexité de celle-ci, la police, lancée à leurs trousses, et en particulier l’inspecteur Cassidy ne sont pas au bout de leurs surprises.

Mon avis

R.J. Ellory a un talent protéiforme, un immense don qui éclabousse chaque mot de ce nouveau roman.

Aucun livre de l’auteur ne se ressemble, il se renouvelle à chaque récit. Cette fois-ci, tout au long de cet incroyable road movie, il nous fait suivre les pérégrinations de personnages étonnants.

N’y allons par quatre chemins, ce nouveau Ellory est un petit chef d’œuvre ! Une éblouissante réussite et, à mon sens, la quintessence de son talent.

On se retrouve pris dans la nasse dès les premières pages, et on en reste prisonnier tout au long de ces 535 pages, qui se lisent avec avidité, même s’il convient d’en savourer chaque ligne.

« Mauvaise étoile » est sans doute le roman à la fois le plus expressif et le plus violent de l’auteur, d’une grande noirceur mais d’une profonde humanité.

Un voyage en plongée dans l’Amérique profonde des 60’s (étonnante de précision pour un auteur anglais), à la suite de deux frères et des personnages qu’ils rencontrent sur leur passage.

Une histoire aux multiples ramifications et aux thématiques puissantes ; récits sur la prédestination ou le libre choix, sur les conséquences d’une enfance dévoyée, sur l’amour (fraternel ou autre), sur les influences bonnes ou mauvaises… (j’en passe tant les thèmes sont nombreux et forts).

Ou comment on peut, selon les situations, son passé et sa personnalité, tomber (ou non) sous la coupe d’un mentor et plonger dans l’horreur.

Ou comment les rencontres et les événements (liés au hasard, la destinée ou à une mauvaise étoile) peuvent engendrer un enchaînement inattendu d’expériences désastreuses.

Une chaîne d’événements qui va entraîner des personnages d’une incroyable complexité le long d’un parcours semé d’imprévus. Tranches de vie, histoires de rencontres (avec des personnages annexes d’une belle étoffe), ce livre est également l’histoire d’une quête initiatique et une leçon de vie en accéléré.

Voilà pour la richesse des thèmes abordés, mais il faut mettre l’accent sur l’admirable travail psychologique réalisé par Ellory et sur l’émotion à fleur de peau qui suinte par tous les pores de ses mots.

Grâce à son écriture à la fois poétique, éloquente et expressive, il nous plonge profondément dans la personnalité (l’âme ?) de ses protagonistes. Le boulot réalisé sur la psychologie des personnages, principaux comme secondaires (ou même simplement de passage) est tout bonnement prodigieux, une réussite de très haut vol.

A noter l’excellent travail de traduction réalisé par Fabrice Pointeau (habitué de l’auteur et également en charge des deux derniers et fabuleux romans de Paul Cleave).

Au final, un roman noir, tout en subtilité même s’il utilise parfois le rythme d’un thriller ; une histoire sombre mais aussi (surtout ?) une étonnante histoire d’amour.

Suivez donc la bonne étoile qu’est ce petit chef d’oeuvre qui risque fort de vous marquer pour un long moment. Pour moi, LE polar de l’année, à ce jour.

 Originalité de l’intrigue : ♥♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥

Émotion : ♥♥♥

Note générale : ♥♥♥

Edition : Sonatine

Edition poche : Le livre de poche (sortie 01/10/2014)

Lien vers l’interview de l’auteur sur son livre : 1 livre en 5 questions

Quelques citations 

« Il se demandait s’il était possible de voir la mauvaise étoile qui le suivait. Les mauvaises étoiles, puisqu’elles étaient sombres, se montraient peut-être de jour. »

« Il s’interrogea sur le présent, le passé, et s’aperçut que la vie ne vous préparait jamais à rien. »

« Le paysage n’avait pas de couleur, comme si elle avait été aspirée et utilisée à meilleur escient ailleurs. »

« Parallèlement à l’assassinat de Kennedy l’année précédente, il avait cru voir apparaître une certaine arrogance et une certaine superficialité dans la société. La télévision consommait la vie des gens. La qualité des choses semblait se dégrader. Les gens avaient moins de temps pour les autres. Peut-être que c’était lui qui se faisait des idées. Peut-être pas. »

 Quelques paroles de Smithy (personnage de passage) :

  • L’honnêteté est la voie la plus dure. Elle vous épuise parfois. Parfois les gens suivent une voie dure simplement parce qu’ils sont trop têtus pour laisser tomber. D’autres le font parce qu’ils savent que c’est bien et qu’ils ont bon cœur. Tout ce qu’ils ont, tout ce qu’ils auront jamais, c’est leur bon cœur. Peut-être pour les gens comme nous, notre destin, c’est de toujours vouloir sans jamais rien obtenir. 
  • Quels que soient les problèmes que vous avez eu chez vous, reprit-il, vous n’avez qu’à regarder les choses que vous aimez en plissant les yeux, comme ça le reste devient flou. Vous voyez ce que vous voulez voir. Et rien d’autre. 
  • … mais vous pouvez avoir toutes les emmerdes du monde, ça signifie pas que vous devez passer tout votre temps à les ressasser. Les mauvais souvenirs ont de longues ombres ; si vous passez votre vie dedans, vous ne verrez jamais le soleil. 

R.J.-Ellory.-Tempete-dans-un-encrier (Copier)

Publicités


Catégories :Littérature, Livre : les incontournables

Tags:, , ,

24 réponses

  1. J’ai compris. Dès que j’aurais lu Les anges de New York qui attend dans ma PAL, il faudra que je me procure celui-ci. On n’est rarement déçu avec cet auteur.

  2. J’ai aussi les anges à lire… j’ai craqué sur Seul le silence… le plus dur va être d’attendre la sortie en poche de celui-ci… Merci pour cet excellent avis et ces quelques jours passés avec Mr Ellory! 😉

  3. Yvan, Yvan, Yvan !!!! Je ne vais plus lire tes chroniques !!!! Elles sont tellement waouhhh … Je n’ai lu « que » Seul le silence que j’avais -pour être honnête- moyennement apprécié. C’était à l’époque mon premier roman noir et je ne connaissais pas du tout le genre. Ma semi-déception était due au mot thriller apposé sur la couverture !!! Depuis j’en ai lu plusieurs et j’avoue que j’aime beaucoup … J’ai évolué dans mes lectures pour mon plus grand plaisir. Tout ce bla bla pour dire que je verrai d’un autre œil les prochaines lectures de cet auteur ! Je te tiendrai bien évidemment au courant … 😉

    • Je me souviens très bien de nôtre discussion à propos de Seul le silence 🙂
      Oui je pense que tu apprécieras plus aujourd’hui ce genre de lecture, surtout que ce nouveau roman mélange les genres.
      Merci pour ton message en tout cas, tu l’as compris, ce bouquin me tient énormément à coeur 🙂

  4. eh ben on peut pas faire plus dithyrambique !! il t’a tapé dans l’oeil ce roman ! garde le second quand même, d’autres bons romans encore à lire cette année. Celui ci je le note mais je ne sais pas quand j’aurai l’occasion de m’y jeter dedans ! 🙂 belle chronique en tout cas

  5. Effectivement, après une telle chronique, je rends les armes ! Je suppose qu’il sortira vite en Poche, je ne vais pas l’acheter en broché en plus hein !!! Tu exagères ! De toutes façons je n’ai rien lu de lui, je n’ai entendu que des avis mitigés sur « Seul le silence », donc j’aborderai celui-ci sans a priori aucun mais avec les mots « fabuleux » et « chef-d’oeuvre » en tête, donc il faudra qu’il tienne la route !!! 😀

  6. Gaffe à la récré…Yvan !
    Ta chronique…me laisse rêveur…
    Mais je sais que ce nouveau Ellory tiendra ses promesses !

  7. ce qui m’énerve c’est que je n’ai pas encore lu Ellory ( oui je sais tu vas encore m’engueuler….)
    ce qui m’énerve c’est que tu me donnes envie de le lire ( lui et plein d’autres, c’est bien ça le problème)
    ce qui m’énerve c’est que tu en parles avec une telle ferveur que j’ai des scrupules!
    ce qui ne m’énerve pas ,c’est ton talent pour m’énerver 😉

  8. Et bien j’ai des lacunes , pas lu , mais avec une telle chronique je ne peux pas le laisser passer ..bon je vais casser la tirelire et noter ..
    Me voila sur ton blog Yvan et déjà j’ai le porte monnaie qui chauffe !!!
    Ca m’énerve moi aussi mais en effet avec un tel talent et bien On Craque ;)))

    • il n’est jamais trop tard pour découvrir un bon auteur !
      Désolé pour le porte-monnaie (c’est même pas vrai, je ne suis pas désolé du tout) 😉
      En tout cas, très content de t’avoir donné envie de lire ce livre

  9. Cet auteur a un talent indiscutable. « Seul le silence » m’avait scotchée, « Mauvaise étoile » tout autant. Merci pour ces chroniques.

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : Mauvaise étoile de R.J. Ellory | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Top 10 de mes thrillers / polars / romans noirs préférés depuis 2010 | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  3. Mon Top 20 des romans parus en 2013 (à début novembre) | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  4. Lettre au Papa Noël 2013 – Mes suggestions de romans | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  5. Focus auteur : R.J. Ellory – EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :