Claire Favan – Le tueur de l’ombre

téléchargement4° de couverture

Will Edwards, tueur en série de la pire espèce, parvient à s’évader grâce à un mystérieux complice.

RJ Scanlon, profiler et chef d’une équipe d’enquêteurs du FBI qui l’avait lui-même mis sous les barreaux, part à nouveau sur les traces de son ennemi le plus intime. Intime au point que cette évasion perturbe le couple que l’enquêteur forme désormais avec Samantha, qui n’est rien moins que… l’ex-épouse du criminel qu’elle a livré à la police. Nul doute que Will Edwards veut sa vengeance.

Inexplicablement, l’assassin reste inactif et les mois s’écoulent. RJ Scanlon est dans l’impasse. Mais, lorsque les meurtres reprennent, plus cruels que jamais, Edwards frappe au plus juste avec une telle évidence que le doute s’installe. De subtiles variations dans la signature du dément sont perceptibles. Ont-ils affaire à un imitateur? Non, bien pire…

Mon avis

Claire Favan, deuxième épisode et deux pour le prix d’un. Non, l’auteure n’est pas en période de soldes, mais ce n’est pas dévoiler l’intrique que de dire que « Le tueur de l’ombre » nous confronte à deux tueurs en série.

Suite immédiate de son précédent roman « Le tueur intime », il en reprend les principes et les personnages principaux. Mais là où Favan aurait pu tomber dans le piège de la resucée et de la facilité, elle a l’intelligence de nous proposer une véritable variation sur ce thème archi-couru du serial killer.

Les rôles se mélangent, des caractères s’affirment ou s’effritent, des prédateurs deviennent gibiers… Les protagonistes voient des évolutions majeures dans leurs comportements et leurs relations.

Le roman peut se lire sans connaitre son prédécesseur, mais ce serait en partie perdre en chemin ce qui fait la grande force des romans de Favan : l’analyse psychologique des personnages.

Bien sur, thriller oblige, le récit propose son lot de violences (certaines éprouvantes, comme dans le premier tome), mais c’est la profondeur psychologique qui épate tout du long.

J’oserais même dire que cet aspect est encore plus abouti que dans « Le tueur intime » (et c’est peu dire !). Certains trouveront sans doute que l’action en pâtit un peu, mais le dernier tiers du roman bluffera, estomaquera le plus blasé des amateurs de thriller.

536 pages (1 200 pages sur l’ensemble de l’histoire) qui marquent les esprits, l’auteure menant de main de maitre cette intrigue. Sans trop de surenchère inutile, et malgré quelques rares longueurs, elle arrive à nous faire ressentir des sentiments ambivalents concernant les personnages. Ca c’est la preuve d’un réel talent.
Chapeau bas ! Dans le genre, c’est un diptyque de qualité.

Publication française : 2011

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥♥
Profondeur de l’histoire : ♥♥♥♥
Qualité de l’écriture : ♥♥♥♥
Émotion : ♥♥♥♥

Note générale : ♥♥♥♥

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:, , ,

15 réponses

  1. « Mais là où Favan aurait pu tomber dans le piège de la resucée » Il fallait oser !!!!! ^_^ Trêve de plaisanterie j’ai apprécié ce deuxième volet, mais le premier reste pour moi le meilleur …

  2. je trouve qu’ils sont complémentaires. Après, on peut préférer le premier pour l’effet de surprise. En tout cas tu as bien fait de les lire l’un après l’autre 🙂

    • oui, ce n’était pas mon intention au départ, mais la dernière page tournée du premier roman, j’ai ressenti une attirance pour le suivant impossible à réfréner. Je suis du même avis que toi, ils sont complémentaires

  3. Comment veux-tu que je zappe cet auteur avec tes avis??? Vais être obligée de les aborder incessamment sous peu! 😉 Merci Yvan!

  4. J’ai lu le premier roman presque à sa sortie et je ne savais pas s’il y aurait une suite à l’époque même si j’espérais au fond de moi que ca soit le cas :p
    Je compte me racheter le tome 1 et en même temps le tome 2 histoire de les lires a la suite ! Le premier malgré son nombre de pages (pas loin de 700 si mes souvenirs sont bon) je l’avait dévoré en peu de temps je croit a peine 48h ^^
    Alors j’ai hâte de remettre le couvert :p

    Merci pour ton avis qui me conforte dans mes intentions 🙂

  5. J’avais pas souvenir qu’ils fussent si épais. Ils se dévorent tellement vite. Je me souviens par contre que ce tome 2 est moins sanglant que le 1er. Et comme toi Yvan j’ai apprécié l’évolution et la psychologie des personnages.
    Claire Favan est vraiment un auteur qui a su imposé son style.
    La pression va être à son maximum pour le prochain.

  6. « de la resucée » ?? Ben voyons, quand on la sucée une fois, faut attendre un peu avant de recommencer, non ? 🙂 🙂

    Trêve de connerie (mais pas « grève »), cet article horripile parce qu’il me pousse à acheter les deux livres et à me jeter dessus… mais comment je vais m’en sortir, moi ? Deux ans coupé de tout, du monde, du Net ??? Me faudra bien ça…

Rétroliens

  1. Interview littéraire 2013 – Claire Favan | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :