Qiu Xiaolong – Cyber China

A Mathematician (?)4° de couverture  

Harmonie et probité : à en croire les médias officiels, le modèle chinois est une réussite. Mais sur Internet, la colère des cyber-citoyens se déchaîne. Zhou, un cadre de la municipalité de Shanghai, est la cible rêvée de cette chasse à la corruption d’un nouveau genre.

Une photo de lui en possession d’un paquet de cigarettes de luxe, emblème des Gros-Sous sans scrupules, enflamme la toile. Deux semaines plus tard, on le retrouve pendu.

Suicide ? Assassinat ? Sous l’œil vigilant des dignitaires du Parti inquiets du formidable mouvement qui agite le réseau, l’inspecteur principal Chen, aidé d’une jeune journaliste, plonge dans l’univers des blogs clandestins. Là où la censure rouge se casse les dents.

Cette huitième enquête du célèbre policier-poète pointe l’exaspération d’une population déterminée à retrouver sa liberté de parole face aux dérives d’un système clanique.

Mon avis

Voilà un roman qui porte bien son nom (même si ce n’est pas le titre original). Qiu Xiaolong nous plonge dans la Chine d’aujourd’hui, mélange de tradition et de modernité.

Cette dichotomie se retrouve dans le récit en lui-même, l’auteur s’attardant à certains moments sur les coutumes et la gastronomie, pour ensuite nous plonger dans les méandres de l’internet made in China.

Le récit descriptif de la Chine d’aujourd’hui est absolument passionnant. L’auteur nous aide à mieux comprendre un pays dont les us et coutumes sont éloignés des nôtres, loin des stéréotypes.

Une histoire de chasse à l’homme ciblant un politicien véreux, lancée par des cyber-citoyens via des blogs non autorisés. Sujet plutôt original.

Une intrigue à coups de verrouillage du net et de l’information, de règlements de comptes et de corruption qui gangrène la société chinoise en profondeur.

Une description étonnante du socialisme à la chinoise qui se rapproche bien souvent d’une société capitaliste quand il s’agit d’argent.

Le ton de l’auteur est assez mélancolique et nostalgique, pas désagréable mais plutôt lent.

Malheureusement, l’intrigue policière en elle-même est bien plus convenue et, à mon sens, assez poussive.

Au final, j’ai trouvé mon compte dans cette description de la Chine, mais moins dans l’intrigue et son évolution. Une expérience de lecture en demi-teinte.

Publication française : 2012

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥

Émotion : ♥♥♥

Note générale : ♥♥♥

Publicités


Catégories :Littérature

Tags:,

8 réponses

  1. Bon, je te pardonne, je ne l’ajouterai pas… Pour la Chine, j’avais lu les Peter May et j’aimais bien cette ambiance, le fait que son « inspecteur » nous parle de la Chine, des problèmes pour sa femme à se faire naturaliser… et j’avais adoré l’enquête avec en toile de fond Jack l’éventreur et la description détaillée des rapports d’autopsie ! 🙂 🙂

    Oui, je suis dingue… et je ne me souviens plus du titre… Grave, non ??

  2. moi qui suis allée en Chine, je pourrais être tentée ! Faut voir 🙂

  3. Je n’ai pas lu celui là; Mais je me souviens avoir découvert l’auteur avec son premier roman « Mort d’une héroïne rouge » et j’avais beaucoup aimé cette dichotomie dont tu parles. Cette inspecteur a la fois bien dans son époque et super attaché aux traditions. Respect des anciens (sa mère en particulier), très attaché aussi à la culture et à la gastronomie chinoise, m’empêche pas notre héros d’espérer un peu plus de démocratie dans cette chine communiste du début des années 90. Les lu aussi 2 autres titres de Qiu Xiaolong un peu plus récemment : Le très corruptible mandarin. et Les courants fourbes du lac Tai. Le premier nous parle des dérives politico-financière de la chine post communiste et le 2e a un petit coté « thriller écolo… ».

  4. Il est dans ma pal…mais pas fort envie de le sortir là!!! Je n’aime pas trop la lenteur pffff!!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :