Interview littéraire 2013 – Jérôme Camut / Nathalie Hug

317273_1941235210558_7715261_n

Nathalie Hug et Jérôme Camut, deux personnes, une seule entité « Camug ».

Ceux qui (comme moi) ont vibrés à la lecture de la tétralogie des voies de l’ombre ne peuvent cacher leur impatience.

Leur nouveau roman sort en effet le 15 mai 2013.

Cette précédente série de romans fait tout simplement partie de ce qui se fait de mieux en matière de thrillers psychologiques.

Les « aventures » du psychopathe Kurtz et de l’ensemble des personnages croisés tout au long de ces quatre romans sont mémorables. Tellement inoubliables que, trois ans après ma lecture de cette série, son souvenir reste marqué au fer rouge dans mon esprit.

Rare sont les auteurs capables de proposer une série aussi unique.

Le roman a venir risque fort de marquer également les amateurs du genre.

Merci à Nathalie et Jérôme de m’avoir accordé ce très bel entretien.

w3_web

L’entretien :

1. Question rituelle pour démarrer mes entretiens, pouvez-vous vous définir en trois mots juste trois ? (Trois mots chacun vous concernant, cela va de soi)

Jérôme : moitié d’orange

Nathalie : moitié d’orange.

2. Avez-vous conscience d’avoir profondément marqué voire traumatisé nombre de lecteurs de thrillers avec votre personnage de Kurtz, dans la tétralogie des Voies de l’ombre ?

Pas vraiment, puisque nous nous sommes traumatisés nous-mêmes ! A tel point qu’après Stigmate, nous avons écrit les Eveillés pour souffler un peu…

3. Votre nouveau roman arrive bientôt, pouvez-vous nous confirmer sa date de sortie et nous en dire un peu plus ?

W3 – Le sourire des pendus sortira le 15 mai prochain aux éditions Télémaque.

Il s’agit du premier volet d’une série intitulée W3.

Ce sont des années de petits agacements autour des infos de société qui nous ont poussés, par vent arrière et la grand voile déployée? à nous lancer dans cette nouvelle série. Dans nos précédents romans, nous nous étions intéressés à des assassins, à leurs victimes, mais pas encore à leurs familles, aux procédures judiciaires, et encore moins aux blocages qui minent notre société et font que, par exemple, des criminels récidivistes se retrouvent en liberté. Ce genre de choses.

Voilà la 4èmede couv :

« Lara Mendès, jeune chroniqueuse télé, enquête sur le marché du sexe et ses déviances. Elle disparaît sur un parking d’autoroute…

Désemparés par la lenteur de l’enquête, ses proches reçoivent le soutien de Léon Castel, fondateur d’une association de victimes. Sa fille, Sookie, policière hors norme, a enquêté sur une triple pendaison qui semble liée à cette affaire.

Qui a enlevé Lara ? Pourquoi ? Où sont passés ces enfants et ces jeunes femmes dont les portraits s’affichent depuis des mois, parfois des années, sur les murs des gares et des commissariats ? Réseaux criminels ou tueur isolé ?

Partout, le destin d’innocents est broyé sans pitié. Ils auront bientôt une voix : W3 »

4. Vous vous êtes donné du temps pour l’écriture de ce roman, le précédent datant 2011. Un nouveau roman qui s’annonce volumineux et dense… On sent l’impatience monter du coté de vos fidèles lecteurs. Avez-vous conscience de cette attente ?

Difficile de répondre à cette question. En tout cas nous l’espérons !

5. A compter de ce roman nous devons donc nous attendre à une histoire qui s’étalera sur plusieurs tomes, avec des personnages récurrents…

En écrivant « le sourire des pendus », nous nous sommes rendus compte que nous entamions notre sujet et qu’il restait beaucoup à dire.

Alors nous avons imaginé une intrigue à tiroir, ou plutôt construite à l’image des poupées russes. Le premier tome permet d’avoir une résolution de l’affaire principale, mais elle en cache deux autres, qui feront chacune l’objet d’un tome. Et pendant ce temps, nos personnages devront se sortir d’autres affaires, liées ou non à la principale.

C’est qu’on les bichonne nos personnages ! Pas question de les abandonner à une vie sereine une fois l’intrigue quasi achevée (ou le croient-ils). Ils évoluent, jusqu’au bout. Certains qui passaient pour des tendres s’endurciront au point de commettre l’irréparable, d’autres qui avaient tendance à laisser s’exprimer leur animalité reviendront vers la lumière. Là encore, un seul tome n’y suffisait pas. C’est important les personnages, c’est même ce qui fait la crédibilité et l’originalité d’une histoire.

6. Pour les honteux retardataires, la tétralogie des Voies de l’ombre a été éditée l’an dernier en poche et en un seul volume. Vous en rêviez ?

« Les rêves sont faits pour être rêvés. » Coluche.

7. Comment techniquement se déroule le travail d’écriture à quatre mains ? Quelle est votre méthode de travail ?

Nous ne pouvons pas physiquement écrire ensemble, alors l’un de nous deux commence, avance dans l’histoire, et puis l’autre reprend le texte du premier et le réécrit. Le texte deux fois écrit repasse alors entre les mains du premier, et ainsi de suite, jusqu’à ce que nous soyons l’un et l’autre satisfaits du résultat. Il arrive aussi que l’un de nous deux soit plus à l’aise avec certains personnages.

A deux, nous profitons de deux univers, deux expériences, deux personnalités. En somme deux fois plus qu’un auteur seul (nous n’avons pas dit deux fois mieux !). Et puis, cerise sur le gâteau, l’énorme avantage d’écrire ensemble, c’est justement de mêler nos envies, de débattre, de ne pas quitter l’autre et tout ça sans jamais nous disputer (ça nous arrive de temps en temps, mais le sujet n’est jamais l’écriture !). Dans nos romans, nous chantons d’une même voix.

8. Comptez-vous toujours publier à l’avenir des romans chacun de votre coté ?

Bien sûr ! Nathalie vient d’achever son troisième roman solo qui paraîtra chez Calmann-Lévy en janvier prochain. Pour ma part, je travaille sur plusieurs projets cinéma mais je n’exclus pas l’idée de me relancer un jour dans l’écriture d’un roman fantastique.

9. Ce blog est fait de mots et de sons. La musique prend-elle une part dans votre processus créatif ?

Jérôme travaille en écoutant la BO du seigneur des anneaux, moi, je choisis une seule chanson, souvent des BO de jeux vidéo (Call of duty, Tomb raider) ou de film (Kick Ass) que j’écoute en boucle. Ca me met dans un état quasi hypnotique et c’est parfait pour écrire.

10. Le mot de la fin ?

Ce ne sera pas un mot mais la phrase qui illustre le premier tome de W3 !

“ L’important n’est pas que le poing frappe mais qu’il soit suspendu au dessus de chacun.” Joseph Staline.

W3_pendus_def_web

Liens vers mes chroniques de la tétralogie des voies de l’ombre :

Prédation

Stigmate

Instinct

Rémanence

Publicités


Catégories :Interviews littéraires, Littérature

Tags:, , , , , ,

21 réponses

  1. Très intéressant !
    Cette entrevue m’a donné le goût de découvrir ces auteurs.
    Merci !

  2. sympathique interview de ces deux moitiés d’orange ! 😉 J’espère que ce nouveau roman sera un bon jus ! 😉

  3. Que ceux qui ne connaissent pas se ruent sur leurs romans! Je suis d’accord avec toi Yvan, dans le genre, ils font partie des meilleurs !

  4. Pfff comment tu veux que j’attaque mon challenge SF s’ils se mettent tous (Verdon, Chattam, Giebel, les CamHug…) à nous proposer leur nouveau bébé ?! Ah oui et y’a aussi Fitzek mais lui c’est pas vraiment une nouveauté, plutôt une lenteur dans la traduction…

    Sinon l’interview est très intéressante comme d’hab.

    • Merci le Lord 🙂
      C’est vrai qu’il devient difficile de suivre le rythme avec toutes ces sorties passionnantes
      J’ai bien tenté de lire un bouquin de l’oeil gauche pendant que le droit en lisait un autre, mais j’en arrive à mélanger les personnages 🙂

  5. Leurs noms reviennent de plus en plus mais à l’idée des grosses séries, je préfère avoir un peu plus de temps à leur consacrer. Mais bon j’ai la tétralogie Malhorne qui m’attend quand même 😉

  6. J’adore tes interviews ! Tu couches avec qui pour y avoir droit ??

    J’ai la trilogie de l’ombre de ces deux auteurs, en gros volume, plus facile. Bon, pas encore eu le temps de la lire que la suivante me fait de l’oeil !

Rétroliens

  1. Pages après pages : Jérôme Camut & Nathalie Hug – W3 Le sourire des pendus |
  2. Récapitulatif des interviews – Février / Juin 2013 |
  3. Récapitulatif des interviews – Février / août 2013 | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  4. Salon du livre de Nancy 2013 – compte-rendu | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  5. Récapitulatif des interviews – Février / octobre 2013 | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  6. Récapitulatif des interviews – février / novembre 2013 | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  7. Récapitulatif des interviews – février / novembre 2013 | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  8. Récapitulatif des interviews 2013 | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  9. Salon du livre de Nancy – Le livre sur la place 2014 – Compte-rendu | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :